Arrogants mais pas que…….

Energique et emballante prestation du groupe lillois The Arrogants au Charleston. Dans un pur style garage des 60’s, les 4 jeunes rockeurs psychédéliques ont fait transpiré les présents ravis, dans un style musical digne des mythiques Sonics et autres groupes garages de l’époque…..Long life rock’n’roll

 

 

 

lendemain de blues………réjouissant

Les murs ont respiré et transpiré le blues, hier soir au Capucino. De retour dans notre ville après une première prestation très convaincante et une très belle découverte, l’émotion était toujours aussi grande pendant le set des excellents DO THE DIRT, duo parisien. Plusieurs musiciens locaux confirmés que l’on ne présente plus ont apprécié la qualité de ce groupe à sa juste valeur. Messieurs, revenez quand vous voulez par chez nous, vous y serez les bienvenus et les bien-entendus.

Aprés Pâques, retour aux sources de la musique

Le week-end prochain propose un retour aux sources à travers, notamment, 2 événemts musicaux dans l’amiénois;

Tout d’abord, ce sont les ecellents DO THE DIRT, duo blues, guitare et batterie, exceptionnelle découverte de l’année 2016, qui font leur retour sur la scène du Capucinno, vendredi 21 avril, à partir de 21h; Un très grand moment d’émotion en perspective…….

Et puis dimanche, pour donner un peu d’entrain aux derniers indécis…… rien de tel qu’un petit détour par Vignacourt, et oui Vignacourt, pour un concert de feu des Crapy Coyotes, aux influences rock 50;s et rockabilly, à un horaire inhabituel, 13h, dans le cadre de l’Anzac Run

 

Keep on rockin

Nina sur son 31 dans le 02

Nina Hagen à Chauny – Photo Fred Vue

La date n’était donc qu’une coïncidence et une forme de provocation qui sied bien à la diva punk allemande……

A l’heure annoncée, Nina Hagen apparait devant un public dans un premier temps incrédule et attaque le set par une improbable version d’Edith Piaf…..je ne regrette rien…….guitare acoustique en position tabouret pour ce qui sera sa posture principale pendant le set. beaucoup de reprises tout au long du concert, des Doors en passant par beaucoup de références à Berthold Bretch…..un moment marquant de par la fascination qu’inspire cette personnalité athypique de la scène rock, mais, il faut l’avouer, un concert qui a rapidement tourné en rond et qui n’a jamais décollé…….

Une bonne soirée malgrè tout, avec une très belle organisation, et une belle découverte, les Blues Pills, rock psychèdélique très intéressant.

Un poisson nommé Nina

Image de prévisualisation YouTube

Cette année, le poisson d’avril n’est pas une blague, ou alors une très bonne, il a la forme d’une icône est-allemande du punk-rock, Nina Hagen en personne…… 3 dates européennes, Berlin, Londres, ….Chauny, un des bastions du rock picard des eighties, quand les histoires s »entrechoquent….