Disques et livres

ROCK

Zebra ne manque pas d’Ham

Zebra était le bassiste du groupe rennais, Billy Ze Kick, qui donna au rock la folle chanson «Mangez-moi ! Mangez-moi !» qui évoquait la cueillette des psilocybes, champignons hallucinogènes. On se souviendra aussi du titre «OCB» qui faisait référence à la marque de papier à cigarette. Zebra (qui réside aujourd’hui à Ham) propose aujourd’hui un excellent album, Mambo Punk. Du rock français qui déménage. Ca commence fort avec l’excellent «Choisis ton camp camarade» où s’impose la chaleureuse et cuivrée présence de la trompette de Nico P et du tombone de Monty. Les guitares sonnent souvent eighties, voire seventies. Les basses sont rondes et nerveuses comme des truites. La chanson «Peau de Zèbre», avec sa montée skiffle vaut également son pesant de rock. Ph.L.

Mambo Punk, Zebra. Zebramix (06 19 06 91 63).

 

ELECTRO-WORLD

Très original!

Leur premier morceau, l’excellent «La troisième porte» dure 15’31; on se croirait revenu au u rock des seventies. Mizmar ne donne pas dans la facilité ou le commercial. On est en droit de l’en féliciter. Mizmar est, en fait, le nom du projet de Rodrigue Lecoque, claviériste d’Amethyst. Entouré de Nabil Ghannouchi (oud et nay – une flûte oblique qui donne le ré en note fondamentale) et d’Agata Nowak (batterie et percussions), Rodrigue Lecoque (piano, basse et programmation) propulse une musique tissée d’originalité, de légèreté; elle flirte avec le rock progressif (Soft Machine, Mike Oldfield), l’électro-world et la musique orientale. C’est frais, bien écrit et parfaitement interprété. A découvrir au plus vite. Ph.L.

 

 

 

Mixit, Mizmar. L’Autre studio/ Muséa.

BEAU LIVRE

Souvenirs…

Souvenirs, souvenirs… ça fait tout drôle de revoir la tronche moustachue de mon copain Jean-Yves Legras, photographe de Best, Daniel Darc, les veines ouvertes sur scène, Little Bob au mieux de sa forme, Kas Product, Téléphone, Bijou, Pacadis, Tom Novembre et tant d’autres. Il suffit d’ouvrir le bouquin, de feuilleter. Des images nous sautent à la tronche; des atmosphères; des odeurs de vieilles fêtes, d’aubes couleur de mousse de Stella. L’excellent photographe de rock Pierre Terrasson dépeint avec émotion, sensibilité et humour ces fichues eighties qui, au beau milieu de ses fesses, verra apparaître le sida. Didier Daeninckx mouille ici sa plume pour raconter, tel un détective, les pérégrinations terrassoniennes. Et Alain Maneval signe la préface. Le tout nous donne un livre inclassable, tissé de tendresse, de nostalgie of course. Bises à vous, tous nos amis partis. PHILIPPE LACOCHE

 

80’S, Le grand mix. Pierre Terrasson et Didier Daeninckx. Préf. Alain Maneval. Hugo & Desinge; 25 €.

 

JEUNESSE

 

Cerise

Un album tendre qui nous fait entrer dans le quotidien d’un vieux couple confronté à la perte de la mémoire. Le ton est léger, l’humour bien présent. Les attentions souvent délicates de Monsieur Cerise rendent cette histoire émouvante. Un album aux images douces qui aborde sans dramatiser ce temps de vie où la mémoire, parfois, prend le large…

Madame Cerise et le trésor des pies voleuses. Sandra Poirot Cherif. Rue du Monde. A partir de 5 ans. 17 €.