Couture : un album qui fera date

Lafayette restera, sans conteste, l’un des meilleurs albums de CharElie Couture. La même force poétique, bluesy et émotionnelle que Pochette surprise (Island, 1981) et Poèmes rock (Island, 1981), quand il s’appelait encore Charlélie Couture, qu’il habitait Nancy et que des photographes l’immortalisaient dans son jardin enneigé au côté d’une vieille voiture. Depuis, l’eau du Madon a coulé sous les ponts. Il partit un jour pour New York, séjourna en Australie où sa sœur avait choisi de s’exCharlElie Couture-Lafayette-Mai 2016iler. Il revient donc avec ce Lafayette enregistré en Louisiane. Treize chansons gorgées de blues, de musique cajun. «Un jour les anges», est une chanson sublime, subtile, inoubliable. «Annie, ma tite amie» et «Chanson en sous-sol» aussi. Et quelle bonne idée qu’avoir repris «House of the Rising Sun» («Maison du Soleil Levant»), chère à Eric Burdon et à Johnny Hallyday. Zachary Richard laisse traîner sa voix et son harmonica suave. Que du bonheur.

PHILIPPE LACOCHE

Lafayette, CharlElie Couture. Fontana-Mercury-Universal.