Bonne fête papounet

Andres Oliva

Tatoo gravé mais t’as rien compris. (Andres Oliva sous CC)

Il n’est venu que contraint et forcé. Depuis la veille, son fils Thomas répond devant la cour d’assises de l’Oise de coups mortels mais Jean-Marie, retraité de la Poste et fan de Johnny, n’avait pas perçu l’intérêt d’assister au procès, tout comme, depuis quatre ans, il cherche en vain l’utilité de lui rendre visite en prison : « J’aime pas aller là-bas. J’aime pas me sentir enfermé ». Sandrine Makarewicz, avocate de son gosse, lui fait remarquer que personne ne se rend le sourire aux lèvres à la maison d’arrêt. Lire la suite

Affaire Tahli : viols et agressions sexuelles à Compiègne

PROCES EN APPEL A LAON (AISNE)

17 novembre 2015

Talhi encore condamné à dix-huit ans de réclusion

Comme en première instance, en juin 2014 à Beauvais, Mohamed Talhi, 67 ans a été condamné hier mardi, en appel à Laon, à dix-huit ans de réclusion criminelle dont deux tiers de sûreté. Les jurés de l’Aisne l’ont à leur tour reconnu coupable de deux viols et deux tentatives de viol, à Compiègne, entre janvier 2004 et juin 2005. Au détour du réquisitoire de l’avocat général (qui avait requis vingt ans), on a d’ailleurs appris qu’une autre affaire avait été frappée par la prescription, « encore plus dramatique, puisqu’il y avait un bébé dans le lit ». Lire la suite

Alors, ça roule ?

6612258681_9c222042dc_zUn fauteuil, certes, mais roulant. C’est le plus sévère des procureurs. L’as des as du barreau n’aura jamais son efficacité pour faire pleurer un juré de cour d’assises. Si le cynisme avait pris le pouvoir de mon cerveau aussi usé que mes fonds de culotte, à force pour l’un de côtoyer le crime, pour l’autre les bancs austères de la tribune de presse, j’oserais suggérer que quitte à vouloir tuer sa femme, autant ne pas la rater : une survivante fera toujours pire effet qu’un fantôme. Lire la suite

L’affaire Lemaire : la femme fatale et les amants maudits

18 juin 2012

1 femme + 2 amants = 1 mort

Les jurés de l’Oise jugent à partir de ce lundi Isabelle Lemaire, accusée d’avoir commandité l’assassinat par ses deux amants de son mari Jean-Luc, en novembre 2008.

proces lemaire

Isabelle, mante religieuse, femme fatale, accro au téléphone rose.

Le 10 novembre 2008, une femme éplorée se présente à la brigade de gendarmerie de Choisy-au-Bac, près de Compiègne. «Mon mari a disparu », annonce Isabelle Lemaire, née Bouchenez en 1977 à Noyon. Elle explique qu’il a quitté leur domicile de Longueil-Annel la veille, vers 19 heures, en compagnie de Frédéric Ricaux, un ami du couple qui vit chez eux depuis deux ans et demi. Elle dit que Lemaire a déposé Ricaux au camping de Carlepont où vit un autre ami, Alain Lanternier. Lire la suite

Procès Lombard et Houssard

9 février 2012

La mort du curé reste nébuleuse

Bernard Lombard et Pascal Houssard nient fermement avoir tenté de cambrioler le presbytère puis provoqué la mort du curé de Pont-Sainte-Maxence, en juillet 2009. Lire la suite