Procès de Sébastien M. pour tentative d’assassinat à Ponthoile

19 janvier 2017

Le médecin avait mis en joue sa consœur

Sébastien Martens répond depuis mercredi d’une tentative d’assassinat, le 25 mai 2013.

Le lieu où Sébastien a débarqué un fusil à la main.

Lire la suite

Procès de Florian Dymond pour tentative de meurtre à Ham

Premier article reproduit avec l’aimable autorisation de mon confrère et collègue Gautier Lecardonnel

16 janvier 2017

Il a été abandonné sur le trottoir

Florian Dymond, 20 ans, est jugé depuis ce vendredi pour tentative de meurtre. En septembre 2015, il a lynché un homme de 36 ans, qui est toujours hospitalisé. Lire la suite

L’affaire Mannechez : de l’inceste « consenti » au double meurtre

8 octobre 2014

Le père va de l’inceste au meurtre

Aux assises de l’Oise puis de la Somme, l’inceste consenti dans une famille du Compiégnois avait choqué. Avant-hier, à Gisors (Eure) le père a tué sa fille aînée qui voulait refaire sa vie.

mannechez4

Le garage de Gisors, où le double crime a eu lieu.

Mardi, en fin de journée, Denis Mannechez, 52 ans, un cadre originaire de Béthune (Pas-de-Calais) fait irruption, armé, dans le garage Tenzo autos, dans la périphérie de Gisors (Eure). Il tue d’abord le patron de ce petit atelier, Frédéric Piard, puis il marche vers la dépanneuse où sa fille aînée, âgée de 33 ans, était au volant. Il lui tire deux balles dans la tempe et l’épaule, puis retourne l’arme contre lui, s’en sort malgré tout. « Il est hospitalisé à Rouen. Son état est très critique, les fonctions cérébrales ne sont plus en état », précisait, hier, la procureur de la République d’Évreux, Dominique Laurens. Survivra-t-il à ses blessures ? Lire la suite

Cinq frères

Franchement, au début du procès d’assises, on se demande qui sont ces zigotos venus avec leurs bouteilles de coca, leurs pots de tabac format XXL et qui se lèvent à tout bout de champ, téléphone portable d’une main, clope de l’autre. Qui chuchotent et parfois sourient. Qui détonnent dans le décor feutré de l’instance criminelle. Lire la suite

La victime n’était pas parfaite

Classic Christmas Madonna images. The Virgin Mary and the infant Jesus.

N’en demandons pas trop, on sera moins déçu. (Waiting For The Word sous CC)

On aimerait que toutes les victimes fussent des vierges à la manière du Quattrocento, le regard humble baissé vers le sol, une ample robe bleue masquant la plus infime de leurs rondeurs, les mains jointes en signe de piété. Lire la suite

À vous de voir

cour assises amiens somme

Et débrouillez-vous avec ça !

La mort d’un enfant, c’est intolérable. On ne peut imaginer que ce crime ne soit pas châtié. Au nom de ce principe, on a assisté cette semaine, à Amiens, à un procès «étrange et dérangeant », selon les termes de Me Stéphane Daquo. Un procès relégué au terme de la session printanière, comme une bouloche de poussière qu’on pousse du bout du pied à l’arrivée des invités dans le salon. Lire la suite

Ressemblance frappante

5234833861_4b35b16fa8_o

Ne comptez pas sur les repas du dimanche pour parler des choses qui fâchent. (photo Brett Jordan sous CC)

C’est la position la plus inconfortable qui se puisse concevoir : être le fils du bourreau et de la victime. Papa a cogné sur maman, l’a violée, quelquefois tuée, et on se retrouve au centre d’une cour d’assises, avec papounet dans le box des accusés et mamounette sur le banc des parties civiles. Comme réunion de famille, on préfère le dîner chez grand-mère. Les assises, ça manque cruellement de poulet aux petits pois, de gâteau au chocolat et de cousins avec qui jouer.

Lire la suite

Ils sont comme nous

4887528060_16d765a8ab_o

Le chroniqueur n’a pas peur des monstres. Des Hommes, un peu plus. (photo epSos .de sous CC)

C’est donc ça, un monstre… Il a 31 ans, s’habille de noir. 1,75 m pour 75 kg : il est trapu, comme un lutteur. Ses cheveux, noirs également, sont ras. Les traits de son visage semblent avoir été découpés à la hâte, en attente à jamais déçue de polissage. En juillet 2007, une fois de trop, il a cogné sur sa petite fille, âgée de 30 mois, au motif qu’elle ne l’appelait pas papa. Il lui a explosé la vésicule, l’intestin grêle et les reins. Elle est morte, 18 heures plus tard. Il a été condamné mercredi à 20 ans de réclusion. Lire la suite

Puzzle

Kevin Dooley

Les pièces du dossier. (Photo Kevin Dooley sous CC)

Un procès d’assises, c’est un puzzle. Ne rêvons pas : on n’en détient jamais tous les morceaux. Il s’agit de matière humaine, pas d’une paire de chatons ou d’une montagne se reflétant dans un lac. N’empêche, quand tout se passe bien, on parvient à révéler au terme des deux, trois ou cinq jours d’audience un paysage ou un portrait reconnaissables.
Sur la table du salon (appelons-la tribunal), de nombreux joueurs sont penchés : magistrats, jurés, avocat général et avocats. Ils doivent faire avec les morceaux que leur livrent les experts en balistique, médecine légale, psychologie ou psychiatrie, ainsi, et surtout, que les enquêteurs. Comme les pièces sont petites, il faut une boîte pour éviter d’en égarer. On l’appelle ordonnance de mise en accusation. C’est le juge d’instruction qui l’emballe. Lire la suite