Un wagon nommé désir

train sncf voyage

Ce n’était pas le meilleur moyen d’avoir un ticket avec elle.

Dany s’installe à la barre du tribunal comme s’il allait commander un demi-pression, le coude étalé sur la rambarde, le regard, derrière des verres épais, en diagonale vers la présidente. Il porte un blouson à carreaux verts et bleus dont il a remonté les manches, pour mieux exhiber un tatouage en forme de fleur. À ses grosses chaussures en cuir marron, il a osé allier un pantalon de survêtement. Des boucles d’oreille, une chevalière et une montre lourde comme un cheval mort complètent l’ensemble. Lire la suite

« Parce que vous m’avez envoyé une convocation »

SANYO DIGITAL CAMERA

Dominique nique nique… (photo Hajime NAKANO sous CC)

Dominique n’en démord pas. « J’aimerais bien savoir pourquoi vous n’arrêtez pas de parler d’agression. Moi, je ne l’ai pas agressée. » Le président du tribunal correctionnel d’Amiens, Mikaël Simoëns, tente de faire de la pédagogie. Après tout, on n’est pas trop en retard en ce jeudi après-midi et derrière Dominique, il ne reste que deux affaires sans prévenu ni victime présents. « Monsieur, pouvez-vous me dire pourquoi vous êtes là ? » La réponse fuse, désarmante: « Ben, parce que vous m’avez envoyé une convocation ! » Lire la suite

Le son du silence

stéfan

Seuls les robots japonais peuvent rentrer leur tête dans les épaules. Dans la vraie vie, le problème, c’est qu’il faut toujours faire face. (Photo Stéfan sous CC)

C’est une boule, enveloppée dans un triste gilet épais, bleu sombre sur un jean noir. Le cardigan enroule son col sur un visage renfrogné qu’elle aimerait tant, à cette minute, escamoter dans son tronc, comme seuls les robots des dessins animés japonais en ont le pouvoir.
« J’ai menti » : c’est tout ce qui franchira la frontière serrée de ses lèvres trop fines pour un visage grossièrement taillé. Or ça pose un sacré problème, qu’elle ait menti. Une fois de plus. Lire la suite