Le bouquet qui fait déborder le vase

À la barre, Vincent, 34 ans, dégouline comme une madeleine. L’avocate de sa femme prévient : « Sa propre mère a dit de lui qu’il pleure beaucoup et n’est qu’un manipulateur. »
Le 23 juin 2015, Hélène a poussé la porte de la gendarmerie de Corbie, près d’Amiens dans la Somme, pour expliquer qu’elle subissait depuis 2013 du harcèlement et des violences. « Il la bat et il est grossier, c’est encore pire depuis qu’il a ouvert un bar », ont attesté des témoins. Il admet les coups.

Lire la suite

Exilés

Lorsque l’on prône – autant pour leur bien-être que pour l’équilibre financier de la Sécu – le maintien à domicile des personnes âgées, on évoque d’abord les soins dont ils doivent bénéficier, ainsi que l’aide d’une femme de ménage. N’allez pas croire que tout soit réglé. Chez lui, l’aîné garde ses repères : la photo de l’autre, trop tôt disparu, le bahut hérité d’un siècle dernier qui fut pendant cent ans le XIXe, un napperon jauni sur la télévision. Mais dehors ! Dehors, le temps s’est accéléré. Ces Claude, Paulette, Jeanine et Monique, qui ont ouvert les yeux dans les années 20, étaient convoqués comme victimes devant le tribunal il y a deux semaines. Ils sont nés dans un pays de chevaux et de velours côtelé ; le destin leur impose de mourir dans une société où l’on commande une pizza sur son téléphone sans fil. Sans jamais bouger, ils sont devenus des exilés. Lire la suite

Néonazes

« Dans la Somme, même pas à Amiens, dans nos campagnes, juste à côté de chez nous » : le procureur a raison d’insister. Le gang de 17 néonazis jugés cette semaine à Amiens ne débarquait pas d’un reportage télévisé mais de Ham, Athies, Gauchy, Estrées-Mons, dans ce coin pas folichon qui s’est déjà fait remarquer comme un haut lieu du trafic d’héroïne. Mêmes causes, mêmes effets…

Lire la suite