De retour dans le « Courrier picard » : « Les Lulus, une guerre à hauteur d’enfants »

Le cinquième épisode de La Guerre des Lulus sort en septembre. Il sera aussi prépublié tout l’été dans Le Courrier picard. Spécialisé en bande dessinée sur la Guerre de 14-18 Vincent Marie apporte son regard d’historien sur la série.

Dès ce lundi 10 juillet et durant tout l’été, les « Lulus », jeunes héros des auteurs samariens Hardoc et Hautière, seront hébergés dans le Courrier picard. Dans une version « collector » en noir et blanc, avant la parution de l’album, couleurs, à la rentrée.
Des retrouvailles familières puisque cela fait trois étés que nos lecteurs peuvent suivre, en prépublication et en avant-première les péripéties du quatuor d’orphelins bousculés par la Grande Guerre.

Après s’être réfugiés dans les bois de l’Aisne, avoir tenté de se cacher au Familistère de Guise puis s’être retrouvés malencontreusement en Belgique, Luigi, Lucas, Ludwig et Lucien ont rejoint de nouveau la France. Laissant leur amie Lucie chez ses grands-parents outre-Quiévrain, on les retrouvera, en ce début d’année 1918 et de cinquième album, dans les Vosges. Toujours derrière les lignes allemandes et alors qu’une résistance se met en place. Au début de l’album, ils seront en bien mauvaise posture (voir vignette ci-dessus)… On se gardera donc de dévoiler l’intrigue. Sinon pour noter que pour la première fois depuis le début de la guerre, le groupe va être contraint de se séparer.

Pour évoquer la place occupée par cette série jeunesse (mais tout public) dans la production d’albums de bande dessinée sur la Première Guerre mondiale, entretien avec Vincent Marie, agrégé d’histoire, auteur notamment du documentaire Là où poussent les coquelicots et qui fut commissaire de la première grande expo consacrée à BD et 14-18 à l’Historial de la Grande Guerre de Péronne…

Lire la suite

Beaux fragments d’une Première guerre dessinée

Là où poussent les coquelicots, fragments d’une guerre dessinée, film documentaire de Vincent Marie, 52 minutes, 2016. 15 euros.

Certains ont pu le voir le 14 novembre dernier sur France 3. Le beau documentaire de Vincent Marie Là où poussent les coquelicots pourra être vu cette fois sur grand écran, dans le cadre des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, ce samedi au Ciné Saint-Leu d’Amiens (à 14 heures) et en présence du réalisateur, enseignant-chercheur spécialiste de l’histoire de la bande dessinée. Une bonne occasion de revenir un peu sur ce film envoûtant.

Comme l’explique Vincent Marie dans le dossier de présentation « Là où poussent les coquelicots, désigne cet endroit où la terre a été remuée par la guerre mais c’est aussi un lieu de l’imaginaire des auteurs de bande dessinée où refleurit la mémoire du premier conflit mondial… »  Neuf auteurs de bande dessinée, qui ont fait de la Première Guerre mondiale le sujet de leur travail graphique sont sollicités pour témoigner. Avec des interventions qui s’insèrent dans la chronologie de la guerre Jacques Tardi, bien sûr, principalement à travers son dernier livre, son Dernier assaut intervient sur la mobilisation en 1914 mais aussi les « mutins » en 1917, Kris et Maël, dont leur série Notre-Mère la Guerre est devenue une référence « post-Tardi » pour la Somme en 1916 ou les traces chez les combattants. D’autres auteurs d’albums forts sur le sujet sont aussi présents, comme Charlie Adlard (désormais célèbre pour Walking Dead) et Robbie Morrison pour La Mort blanche et le front austro-italien en 1916-197, l’Américain Henrik Rehr pour Gavrilo Princip, l’homme qui changea le siècle, et l’attentat de Sarajevo bien sûr, David Vandermeulen pour sa saga sur Fritz Haber, et l’utilisation des gaz Joe Sacco et son livre-fresque sur le premier jour de la bataille de la Somme ou encore Delphine Priet-Mahéo pour Gueule d’amour, sur les gueules cassées.

Lire la suite

Ce soir sur France 3 Picardie, fines fleurs de la bande dessinée et coquelicots de la mémoire

Ce lundi 14 novembre, après le soir 3 (soit donc vers 23h30), France 3 Picardie et Nord – Pas-de-Calais diffusent Là où poussent les coquelicots, jolie réflexion sur les rapports entre la Première Guerre mondiale et la bande dessinée.

4On va s’efforcer de trouver le temps de revenir plus en détails sur ce film – qui le mérite amplement – mais, d’ores et déjà et en dernière minute, une info urgente à noter : ce soir, après le Soir 3, France 3 Picardie et Nord – Pas-de-Calais proposent, dans leur case documentaire régionale, Là où poussent les Coquelicots, un film de Vincent Marie, sur la manière dont les dessinateurs de bande dessinée appréhendent la Grande Guerre.
Très bon spécialiste du sujet (on doit à cet universitaire montpellierien les deux expos sur Tardi et les dessinateurs de BD et 14-18 de l’Historial de Péronne en 2009), Vincent Marie évoque ici le sujet avec une dizaine d’auteurs, pour autant de portraits sensibles et de réflexions fines sur cette thématique…

Lire la suite

Quand les profs d’histoire et géographie planchent aussi sur la bande dessinée

agora-flyerAmiens a accueilli de ce jeudi et jusqu’à samedi le congrès national puis le festival de l’Association des professeurs d’histoire et géographie. Et la bande dessinée n’était pas oubliée au programme.

L’Association nationale des professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) a donc choisi Amiens comme lieu de son congrès biannuel. Avec notamment une thématique axée sur la guerre, notamment celle de 14-18 en cette année du centenaire de Verdun et de la bataille de la Somme. Et dans ce cadre, parmi les nombreuses conférences et tables-ronde organisées ce jeudi à l’intention des membres de l’association, plusieurs ont évoqué la bande dessinée…

Lire la suite

Une rencontre BD à Meaux autour de la Grande Guerre

Le Musée de la Grande Guerre de Meaux et le site Cases d’Histoires organisent les Premières Rencontres BD du musée, le 28 mai. Le Programme.

Né des collections de Jean-Pierre Verney (collectionneur et « expert » pour Tardi), ayant déjà consacré une expo à La Grande Guerre de Charlie dans ses murs, le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux a des liens avec le 9e art. Et ce sera encore plus le cas ce 28 mai, avec l’organisation des  « Premières rencontres BD », axées Première Guerre mondiale. La journée permettra aussi à fêter le premier anniversaire de l’excellent site Cases d’histoire, partenaire de l’opération. Au programme, des dédicaces, des conférences et des projections…

Lire la suite

La guerre de 14-18 au coeur des Rendez-vous d’Amiens ce vendredi

La journée « professionnelle », ce vendredi (à destination des professionnels du livre) a été thématisée, cette année, autour de la Grande Guerre et de la bande dessinée.

Thierry Cavalié (président d'On a marché sur la bulle), Pascal Mériaux (directeur de l'association) et Vincent Marie, ouvrent la journée, hier matin.

Classique rendez-vous d’avant-festival, la journée des professionnels (du livre) prend de l’ampleur et de la consistance. Après une réflexion autour de la BD et du numérique, l’an passé, c’est les relations entre la Première Guerre mondiale et la bande dessinée qui ont été au centre des réflexions, ce vendredi. Et l’auditoire (d’enseignants, de bibliothécaires, mais aussi de journalistes, de représentants de la DRAC et de la Mission du centenaire 14-18) était nombreux, pour un riche programme…

Lire la suite

Une journée pour penser 14-18 en BD aux Rendez-vous d’Amiens

Une journée professionnelle sur le thème « Raconter la guerre en bande dessinée » sera organisée le 6 juin à Amiens, à la veille des 19es Rendez-vous de la bande dessinée, en par l’association On a marché sur la bulle et la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

La thématique de la Première Guerre mondiale était déjà bien présente pour ces 19e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, avec des expositions consacrées à Joe Sacco et sa « fresque » sur la Bataille de la Somme, à Notre-Mère la Guerre de Kris et Maël et à La guerre des Lulus de Régis Hautière et Hardoc. Elle le sera encore plus avec l’organisation d’une journée professionnelle sur le thème « Raconter la guerre en bande dessinée », dont l’annonce a été faite cet après-midi.

Cette idée de journée dédiée est née du partenariat privilégié qui unit la Mission du centenaire 14-18 et l’association On a marché sur la bulle, organisateur du festival d’Amiens et « référent national BD » pour les opérations du centenaire auprès de la Mission.

La journée débutera par une intervention de Vincent Marie, chercheur en histoire, agrégé d’Histoire-Géographie (qui fut notamment commissaire de l’exposition « La Grande Guerre en BD » à l’Historial de Péronne en 2009) qui reviendra sur l’évolution de la représentation de 14-18 en bande dessinée.

Puis Joe Sacco viendra parler de son œuvre riche et complexe et, tout particulièrement de sa une représentation unique du premier jour de la bataille de la Somme, en une fresque dessinée 7m de long. La publication française de l’ouvrage est prévue pour sortir à la mi-avril, chez Futuropolis et la fresque pourrait se déployer, « en grand » pendant le festival d’Amiens.

L’après-midi, Régis Hautière, Hardoc et David François exposeront leur approche du sujet dans leur série La Guerre des Lulus (éd.Casterman). Et Kris et Maël évoqueront leur série Notre Mère la Guerre (éd.Futuropolis), qui fait désormais l’objet d’une adaptation pour la cinéma par le réalisateur Olivier Marchal.

Entrée libre et gratuite sur réservation. Renseignements au 03 22 72 18 74.

La BD fait son entrée sur le site
du Centenaire de 1914-1918

Cicatrices de guerre(s), l’album collectif picard sur la Grande Guerre s’affiche sur le site de la Mission officielle du centenaire de 14-18.

Comme évoqué voici quelques jours déjà, la bande dessinée fait son entrée dans le panorama de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale et, plus particulièrement sur le site officiel de la Mission du centenaire. Et cette entrée en matière est picarde !

Lire la suite