Bon anniversaire Franquin, en noir et toujours haut en couleur

Franquin, il était une fois les idées noires, dirigé par Gérard Viry-Babel, éditions Fluide glacial, 120 pages, 19,90 euros.
Gaston, l’anniv’ de Lagaffe, Franquin et Jidéhem. Editions Dupuis, 60 ans pour Gaston 56 pages, 10,90 euros.

Soixante ans pour Gaston Lagaffe, quarante ans pour les Idées noires. Et plus tristement vingt ans depuis le décès de leur auteur, le génial Franquin. On le sait, 2017 est une année anniversaire.

Et tandis que Beaubourg accueille pour quelques jours encore sa jolie expo consacrée au plus sympathique gaffeur de l’histoire du 9e art, deux albums hommage sont parus dernièrement pour célébrer ces anniversaires.

Les éditions Dupuis ont sorti un « hors série » de la collection Gaston réunissant « 60 gags pour 60 ans« , choisis parmi les quelques 900 et quelques égrainés au fil des ans. « les plus représentatifs, les plus drôles, les plus pertinents, les plus aimés« , comme le souligne M.Boulier, « directeur financier des éditions Dupuis dans sa préface. Si la méthode ultra-perfectionnée (à l’aide de groupes de lecteurs et de millions de capteurs) vantée par l’ineffable comptable de la rédaction n’est pas forcément établie, le choix final se tient incontestablement…

Lire la suite

Saint-Quentin sans crier gare dans l’oeuvre de Franquin

Serge Dutfoy devant la fameuse page de Gaston devant la gare de Saint-Quentin (Aisne)

Jean-Louis Mast, l’auteur d’origine saint-quentinoise de comics et de turbo-média l’avait évoqué tout d’abord sur sa page facebook, en faisant référence à un autre auteur saint-quentinois emblématique, Serge Dutfoy, qui avait trouvé amusant d’exhumer la chose à l’occasion de l’inauguration du nouveau parvis de la gare de Saint-Quentin. Ma confrère du Courrier picard vient à son tour de lui consacrer un article.

Alors que 2017 sera « l’année Franquin » – et que l’intéressante expo consacrée à Gaston Lagaffe est toujours visible à la bibliothèque du Centre Beaubourg – c’est en effet un joli rappel, valorisant, pour le patrimoine régional…

Lire la suite

Spirou a son Groom 2.0

Le deuxième numéro du magazine Groom est paru.

capture-decran-2016-09-11-a-20-47-53Version complétée. Deuxième livraison pour le nouveau magazine lancé par les éditions Dupuis. Avec un thème forcément porteur pour sa cible de lectorat formé de jeunes et d’adolescents: les réseaux sociaux.

Le sommaire est plutôt copieux, en terme d’auteurs participants (avec Munuera pour un édito dessiné sur une double planche, mais aussi Benoît Féroumont, Rudy Spiessert, B-Gnet, Dutreix, etc.). Les différents sujets courts abordent divers aspects de ces fameux et omniprésents « réseaux sociaux »: drague, arnaques mais aussi outil de libération à Cuba ou en Tunisie. Sans oublier quelques « pages » monographiques consacrés à Twitter, Facebook, etc. Et des pages gags assez drôles sur « le socio avant les réseaux » imaginant les comportements sur les réseaux à travers les âges de l’Histoire…

Lire la suite

Spirou et Fantasio à la mode féminine

Fantasio se marie_couv Le Spirou de… Fantasio se marie, Benoît Féroumont, Editions Dupuis, 68 pages, 14,50 euros.

On approche de la dizaine de réappropriation de l’univers de Spirou et Fantasio par des auteurs aussi divers que Lewis Trondheim, Emile Bravo, Makyo et Toldac ou Schwartz. Et désormais Benoît Féroumont. Valeur sûre de Spirou avec Son Royaume déjanté, il s’attaque à un versant rarement abordé dans les aventures du célèbre groom et de son ami journaliste: les relations sentimentales.

Car, oui, ici Fantasio va se marier, avec Clothilde Gallantine, la fille de la plus célèbre patronne de magazines de mode du monde (et pas la moins caractérielle). Et tout à son amour, il s’avère peu concerné par le reste. Lorsqu’un bijou est dérobé chez Mme Gallatine, Spirou va devoir se trouver un nouveau coéquipier… qui sera une coéquipière: Seccotine, reporter au Moustique…

Lire la suite

Groom service pour comprendre l’info

Sous forme d’un semestriel fortement inspiré du style de Spirou, Groom se propose « d’ouvrir les portes de l’actu ». Premier essai réussi en ce début d’année.

groom_couvGroom ne cache pas sa filiation avec Spirou, dont il reprend le costume emblématique. Un petit frère, à croissance nettement plus lente puisqu’il s’agit d’un semestriel qui a pour vocation de décrypter l’actualité pour les 8-14 ans. Un créneau sur lequel planche aussi la Revue dessinée.
Le premier numéro, paru ce 7 janvier affiche aussi, à travers la belle couverture signée Cauuet une vocation d’almanach de l’année écoulée, entre bien sûr les attentats dont celui contre Charlie Hebdo (pour lequel Spirou avait déjà réalisé un superbe numéro hommage à l’équipe de dessinateurs assassinés), mais aussi le clash entre l’Allemagne et la Grèce (on reconnaît bien Merkel et Tsipras), la guerre contre Daech, mais aussi dans un registre plus léger Star Wars, le bicentenaire de Waterloo ou même l’arrivée d’un « royal babie » en Angleterre ; tous sujets qui sont évoqués à l’intérieur, essentiellement à travers des planches de bande dessinée.
D’entrée, Fabrice Erre et Caauet reviennent donc sur le « séisme Charlie », appuyés par une dizaine d’autres dessinateurs en guest stars. On retrouvera le même Fabrice Erre, mais avec Lucy Mazel cette fois, pour évoquer les autres attentats de novembre.
Décidément très productif, Fabrice Erre proposent aussi plusieurs planches gags très drôles autour des « complotistes »…

Lire la suite

Spirou sensibilisé pour la planète Terre

Numéro spécial (un de plus) pour Spirou, ce mercredi. Et sujet « globalement concernant »: la survie de la planète, en cette Journée mondiale de la Terre.

4019_couv_1 4019_couv_4

 

 

 

 

 

 

 

 

La journée mondiale de la Terre a lieu chaque année le 22 avril depuis 1970, pour encourager des étudiants à monter des projets de sensibilisation à l’environnement. Cette année, le journal Spirou rejoint l’événement avec un numéro spécial visant à expliquer quelques-uns des enjeux environnementaux majeurs de notre planète. « En tant que média s’adressant à la jeunesse, nous nous préoccupons évidemment des générations futures qui hériteront de nos excès en termes de pollution et pensons qu’une information claire est la meilleure alliée pour responsabiliser tout un chacun« , explique dans son édito Frédéric Niffle.

Alors, forcément, ça casse un peu l’ambiance de gaudriole. Et comme y songe Mathieu Sapin, en « Pinpin reporter » interviewant Nicolas Hulot : « Je sens que je vais galérer pour ne pas plomber l’ambiance… » C’est un peu le défi de tout le numéro…

Lire la suite

La bonne tête de Spirou

La Grosse tête_spirou_couvLa Grosse tête, le Spirou de Makyo et Toldac (scénario), Tehem (dessin). Editions Dupuis, 72 pages, 14,50 euros.

Nouvelle variation autour de l’univers de Spirou, fantaisiste et référentielle.

On l’ignorait, mais Fantasio avait consigné tous ses souvenirs des multiples aventures vécues avec Spirou (enfin un journaliste de bande dessinée qui fait un peu son boulot !). Et, déjouant la curiosité de son ami groom, il décide d’en faire un roman, en se donnant bien sûr le beau rôle. Et si l’ouvrage, une fois paru, ne connaît qu’un succès d’estime, la visibilité médiatique du duo enclenche un projet de film. Avec ce que cela peut avoir de contraintes, de dénaturation… de facilité à prendre la grosse tête. La rancoeur et la rivalité vont s’installer entre les deux amis. Pendant ce temps, au Bretzelburg, un coup d’état a instauré un régime militaire auquel nos deux héros vont se retrouver de nouveau, malgré eux, confronté…

Lire la suite

Un « Spirou » exceptionnel pour Charlie Hebdo

Comme annoncé, le magazine Spirou a sorti ce vendredi un numéro hors série en hommage à Charlie Hebdo.

Couve HS CharlieC’est un numéro hors série très spécial de Spirou qui est paru, hier, conformément à ce que le magazine avait annoncé en fin de semaine dernière.

Exceptionnel, déjà, par le fait de l’absence de toutes les séries et rubriques habituelles (sauf animal Lecteur et l’Atelier Mastodonte, ce dernier développé sur cinq pages). A la place, dans ce numéro de 52 pages, 150 auteurs défendent la liberté d’expression en autant de dessins, de strips et de planches de bandes dessinées.

Exceptionnel, ce numéro l’est aussi par la qualité de cette production, dont certains dessins (comme celui de Boulet) ont déjà largement tourné sur les réseaux sociaux). Spirou ne fait pas du Charlie Hebdo, mais du Spirou, dans la tradition de la bande dessinée franco-belge à « gros nez » (sur ce point précis, on appréciera un strip plein d’autodérision de Pascal Jousselin, s’auto-parodiant en train de vérifier si par hasard une association des personnes à « fort appendice nasal » ne pourrait pas être vexée !)…

Lire la suite

Spirou aussi est Charlie !

Le magazine Spirou sort un hors-série spécial « Charlie Hebdo » ce 16 janvier
(52 pages, 2,40 euros, uniquement en maisons de la presse). Et en explique bien les raisons.

La couverture du hors série de Spirou à paraître ce vendredi 16 janvier.

La couverture du hors série de Spirou à paraître ce vendredi 16 janvier.

Il n’est pas dans notre habitude de publier des communiqués de presse – et l’inverse est même une des règles que nous nous sommes fixés ici. Cette fois, nous ferons une exception. Pour une situation exceptionnelle et parce que l’équipe de Spirou a ici des paroles fortes et claires :

Lire la suite

Le journal de Spirou à la barre des 4000

Numéro spécial 4000 pour le journal de Spirou. Encore en kiosque jusqu’à mercredi.

4000fansSpirou en est donc à son 54e album. Nombre respectable. Mais Spirou, le magazine, lui atteint cette semaine le cap des 4000 numéros publiés ! De quoi justifier un numéro… tout ce qu’il y a de plus normal à en croire la couv’… Mais celle-ci ne prend son sens que déplié avec sa partie gauche (la 4e de couv, tout le monde suit ?).

A l’intérieur, même dispositif foutraque et réjouissant, où tout part « en vrilles ». Animal Lecteur (le libraire BD de Salma & Libon) avait bien senti le coup venir, avec son collectionneur maniaque qui, pour une fois, entre, prend un album et sort sans une seule remarque: « j’ai su que le monde avait basculé dans le chaos« . Un chaos, drôlatique, dans les pages qui suivent où tout s’emmêle: Bouzard reprend les Tuniques bleues de Lambil et Cauvin, Le Petit Spirou devient le « vioque » Spirou,  Tamara prend chair humaine, Cédric arrive enfin à ses fins avec sa copine, Vehlmann sans Gazzotti poursuit Seuls dans une planche « néo-surréaliste », le rédac chef Frédéric Niffle s’allonge sur le divan du « Psy » (avant de se faire disséquer ses planches dans l’Atelier Mastodonte), Marzi fait son « show », Boule & Bill annoncent leur « dernier gag » et Hugues Dayez en vient à raconter les aventures de… Pif Gadget !  Et plein d’autres délires encore jusqu’à Zombillénium transformé en « Ponyllénium »…

Lire la suite