Toujours enchanté par le royaume déjanté de Fairyland

I hate Fairyland, tome 2: Sur le trône, Skottie Young. Editions Urban comics, coll. Indies, 152 pages, 15 euros.

Aspirée dans le monde magique de Fairyland depuis 27 ans déjà (en temps humain), Gertrude en est malencontreusement devenue la reine, après en avoir occis la précédente souveraine dans un ultime accès de rage alors qu’elle entrevoyait enfin la liberté. Le règne de l’éternelle petite fille de 6 ans aux cheveux verts est catastrophique au point qu’elle se voit finalement virée du trône par la DRH du royaume… Et renvoyée à sa quête du moyen de rentrer dans son monde. Toujours aidée par son « Jiminy Crockett » Larrington, elle va de nouveau subir de multiples avanies, tout en provoquant d’autres catastrophes, notamment par l’attitude qu’elle va avoir à l’encontre de Duncan, un petit garçon déguisé en dragon basculé lui-aussi à Fairyland…

Lire la suite

Avec « Fairyland », Skottie Young le magicien ose le conte trash

I hate Fairyland, tome 1: le vert de ses cheveux, Skottie Young. Editions Urban comics, 136 pages, 10 euros (prix promotiionnel jusqu’au 30 juin 2017).

Il était une fois une petite fille aux cheveux verts nommée Gertrude qui rêvait d’un monde magique dont elle serait la princesse… Et elle va voir son rêve se réaliser. Aspirée par la moquette, elle se retrouve projetée à Fairyland, le royaume de la reine Cloudia, régnant sur ses créatures étranges et charmantes, dans son monde sucré peuplé de licornes, de colosses coquins (à ne pas confondre avec les trolls taquins), de faunes et d’îlot de glaces réellement fait de crème glacée.
Pour repartir chez elle, Gertrude doit juste trouver la clé qui ouvrira la porte menant vers son monde. Aidée par Larrigon Wentsworth III (une sorte de grosse mouche aux yeux globuleux) et d’une carte de Fairyland, sa quête ne devrait pas lui prendre plus d’une journée. Sauf que 27 ans plus tard, Gertrude est toujours là ! Son apparence de petite fille n’a pas changé, mais elle est devenue franchement caractérielle, haineuse et prête à massacrer tout ce trop gentil petit monde, histoire de passer sa rage (compréhensible). La reine, qui selon la loi ne peut s’en prendre aux invités de Fairyland, fourbit néanmoins quelques stratégies pour se débarrasser de l’intruse, dont la dernière pourrait bien causer sa perte…

Lire la suite