Zombies néchronologies, l’amoral de l’histoire

Zombies néchronologies, tome 3: la peste, Olivier Peru (scénario), Stéphane Bervas (dessin). Editions Soleil, 48 pages, 14,95 euros.

Les morts-vivants occupent désormais toute la planète. Mais l’origine du virus a peut être bien été identifé… Et il remonterait à la préhistoire, découvert sur une momie d’un enfant Cro-Magnon. Au Japon, Daisuke, un scientifique surdoué cherche un moyen de contrer l’épidémie. Avec une équipe scientifique et des militaires, il va établir un camp dans un village retiré dans les montagnes. Village dont le maire n’est autre que son ex-femme, Naoko, qui le voit venir avec appréhension. Malgré son manque flagrant d’empathie, Daisuke semble pourtant se préoccuper des habitants, les recensant et plaçant en quarantaine ceux qui pourraient potentiellement présenter un danger sanitaire. Et le résultat de ses recherches pourraient bien offrir une chance de survie à l’humanité. Mais le remède est peut-être pire que le mal…

Lire la suite

Dans Oracle, la pythie vient
en se vengeant

Oracle, tome 1 : la Pythie, Olivier Péru (scénario), Stefano Martino (dessin). Editions Soleil, 52 pages, 14,50 euros.

Après avoir développé la série-concept Elfes, avec Nicolas Jarry, Jean-Luc Istin et Soleil récidivent, pour une nouvelle collection qui puise, cette fois, dans la mythologie grecque. Avec pour thème commun, la vengeance. Celle de cinq « mortels » victime des dieux. Esclave, roi, bossu, veuve vont être amenés à défier l’Olympe… Un filon tout aussi riche et inspiré, s’agissant du moins de ce premier album, consacré à Aspasie, la pythie, de Delphes, capable de prévoir l’avenir.
Abusée par Apollon (brossé ici en ambitieux jouisseur et inconséquent), elle va réussir à instrumentaliser Euycratidès, le roi de Sparte pour l’enjoindre à aller combattre les dieux sur l’Olympe. Une folie dont nul d’entre eux ne sortira indemnes…

Lire la suite

Un elfe de haute tenue

Elfes, tome 3 : Elfe blanc, coeur noir, Olivier Péru (scénario), Stéphane Bileau (dessin), éditions Soleil, 56 pages, 14,50 euros.

A l’origine de toutes les autres races elfiques, retirés sur leur archipel inaccessible, les elfes blancs sont au coeur de ce troisième tome de cette « série-concept » développée par Jean-Luc Istin et Nicolas Jarry chez Soleil.  Assez logiquement, s’agissant des mythiques « hauts elfes », cet album est le plus mythologique de la série.

Gardiens du monde ancien et de ses traditions qui dépérissent, les elfes blancs s’efforcent notamment de protéger et de ramener sur leurs îles les dragons, qui dépérissent eux aussi. C’est le rôle des « pisteurs », comme le père de Fall, qui emmène avec lui son fils traquer le mythique dernier dragon blanc. Une longue quête qui va entraîner les deux hommes à se confronter aux hommes, aux orks et provoquer, malgré tous les efforts faits pour s’en prémunir, le chaos et la destruction pour leur peuple. C’est que Fall n’est pas un elfe blanc comme les autres – même pas un elfe blanc d’ailleurs – mais, comme il l’apprendra à la fin de sa quête, un être au destin maudit…

Lire la suite