48H pour découvrir à moindre coût la BD

Pour cette 5e édition, 12 éditeurs majeurs de bande dessinée, de comics et de manga  proposent 230 000 albums à 1€  ces 7 et 8 avril.

A l’image de la Fête du cinéma, ces « 48H BD » commencent à entrer dans le paysage culturel. Un rendez-vous de printemps qui, à travers une douzaine de titres, permet de découvrir à moindre coût de nouvelles séries et entrevoir la diversité de l’offre éditoriale en matière de bande dessinée.

Pour l’heure (et à la différence du cinéma qui a progressivement vu le coût du ticket croître et l’opération se banaliser), c’est toujours au prix symbolique d’1 euro qu’il sera possible d’acquérir les titres sélectionnés par chaque éditeur. Parfois reformatés pour l’occasion et généralement début d’une série, ces « teasings » n’en sont pas moins plutôt de qualité. Et en tout cas très éclectique…

Lire la suite

La résidence de Nicolas Juncker sur 14-18 s’achève à Rethondes

Clôture d’une résidence étalée sur trois ans, consacrée à la Première Guerre mondiale, une soirée de lectures et une expo Juncker est organisée ce vendredi dans l’Oise.

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la Médiathèque départementale de l’Oise a mis en place différentes actions autour du livre et de la lecture. Et notamment des résidences d’écrivains et d’auteurs de bande dessinée depuis deux ans. Après Daniel Casanave en 2014 (sur le thème de l’entrée en guerre) et Riff Reb’s en 2015 (sur la guerre à l’arrière du front), c’est Nicolas Juncker qui a mené le projet en ce printemps 2016, autour cette fois du poilu au front.

Pour terminer en beauté, une soirée est proposée ce vendredi à Rethondes (lieu symbolique pour marquer la fin d’une action autour de la Première Guerre mondiale…) avec une lecture de textes d’auteurs témoins de 14-18 par Fred Egginton et illustrée par Nicolas Juncker. Des expositions sur la Grande Guerre dans la bande dessinée ainsi que les travaux réalisés au cours des différents ateliers de la résidence seront aussi présentés.

 Soirée de restitution de la résidence de Nicolas Juncker "1916 - le poilu et le front", vendredi 27 mai à 18 heures, à la bibliothèque de Rethondes. Renseignements et réservations au 03.44.85.60.38.

Nicolas Juncker remonte au front de 14-18 dans l’Oise

À l’invitation de la médiathèque départementale de l’Oise, le dessinateur Nicolas Juncker a entamé une série de trois modules autour de la bande dessinée et de la Première Guerre mondiale.

Nicolas Juncker lors de son intervention à la médiathèque. (Photo Florence Dauly / Courrier picard)

Nicolas Juncker lors de son intervention à la médiathèque. (Photo Florence Dauly / Courrier picard)

Ce mardi, c’est à la médiathèque de Saint-Martin-Longueau, dans l’Oise, que l’on pouvait retrouver Nicolas Juncker (dessinateur, entre autre de la série Immergés, ou de  La vierge et la putain), dans le cadre d’une résidence, qui s’inscrit au sein du cycle d’actions de la médiathèque départementale de l’Oise autour du centenaire de la guerre de 1914-1918.

Comme l’évoquait le Courrier picard, dans son édition Oise de mercredi, l’auteur donnait là, la première de ses trois séances sur l’art de la bande dessinée en général, et de celle consacrée à la Première Guerre mondiale en particulier. Un choix pas illogique pour un auteur qui s’est connaître avec justement un album, Le Front, consacré à ce sujet.

Lire la suite

Très Honoré par sa commune d’adoption

L’école de la petite commune de Montreuil-sur-Brêche, dans l’Oise, porte désormais le nom d’Honoré, le dessinateur de Charlie hebdo, assassiné le 7 janvier dernier.

La fille d'Honoré a dévoilé la plaque en l'honneur de son père, assassiné à Charlie hebdo.

La fille d’Honoré a dévoilé la plaque en l’honneur de son père, assassiné à Charlie hebdo.

Honoré, le dessinateur de Charlie hebdo, avait ses habitudes à Montreuil-sur-Brèche (Oise), où il possédait une résidence secondaire. Désormais, son nom sera encore plus lié à cette petite commune du plateau picard. L’école communale porte en effet désormais son nom, comme le raconte l’édition de l’Oise du Courrier picard. Et c’est la fille de l’auteur, Hélène Honoré qui a dévoilé la plaque de « l’école publique Philippe Honoré ».  Une attention appréciée de voir ainsi rappelé aussi le prénom du dessinateur « car c’est à l’individu que vous rendez hommage et non au symbole. »  La cérémonie s’est poursuivie par la visite de l’exposition de quelques 120 dessins réalisés à partir de thèmes des livres d’Honoré.

Quand les enfants font revivre en bande dessinée une bataille de 14-18

Ce week-end, dans l’Oise, le centenaire de la bataille dite de Quennevières, sera commémoré pendant trois jours. Au programme, entre autre: une bande dessinée réalisée par des enfants du coin et le dessinateur amiénois Greg Blondin.

Greg Blondin dans la classe de Carlepont.

Greg Blondin dans la classe de Carlepont.

C’est une forme comme une autre de transmission de la mémoire. Dans le cadre de leur participation aux manifestations du centenaire, les élèves de CM1 et de CM2 de l’école de Carlepont ont réalisé une bande dessinée sur la « bataille de Quennevières », de juin 1915 où s’illustrèrent les zouaves. Un travail assuré sous la conduite du dessinateur amiénois Greg Blondin (du Muslim Show) et un projet qui bénéficie du label « Mission du centenaire 14-18 ».

Lire la suite

Nouveau tour de valse en Picardie avec Tony Canton

Nouveaux ciné-concerts de Tony Canton, ces jours-ci dans l’Oise, de son « Tour de Valse ».

On l’avait déjà évoqué, à l’automne dernier, lors de son passage à Flixecourt, dans la Somme. Ce soir et demain, il redonne son spectacle dans l’Oise, à Thourotte, près de Compiègne, puis à Chambly. Un spectacle mêlant donc musique, image, son et bande dessinée, avec une adaptation du Tour de valse de Pellejero et Lapière.

L’artiste s’explique plus sur son projet dans un entretien au Courrier picard du jour, édition Oise.

C’est parti pour 48 Heures de BD !

L’opération des « 48H BD » aura lieu ces 3 et 4 avril. Pour la troisième année consécutive. Avec quatorze titres proposés à 1 euro et diffusés à plus de 210 000 exemplaires.

48H B_illustration_YoannDestinées à populariser le genre et à élargir le public bédéphile, les 48HBD ont pris encore de l’ampleur, cette année (et pour leur troisième édition). Ce sont cette fois 12 éditeurs qui sont de la partie (avec l’arrivée de Futuropolis, Soleil, Delcourt et Glénat) et quelque 216 000 albums qui ont été réalisés pour l’occasion. Et l’opération compte pas moins de cinq « parrains »: Wilfrid Lupano et Yoann (qui a réalisé le dessin de l’affiche). Ainsi que Cyprien, Philippe Vandel et Romain Sardou…

12 albums au choix

Le principe de base reste, lui, identique: jusqu’à samedi soir, donc, il sera possible d’acquérir un des 12 albums de la sélection de l’année pour un euro symbolique. Les albums concernés sont, plus que jamais éclectiques. Entre l’adaptation du Petit Poucet pour les tous petits proposé par Bamboo, jusqu’à Batman Vendetta (le choix de Urban Comics) en passant par Holmes, par Cecil et Brunschwig (chez Futuropolis), Princesse Sara (chez Soleil), le tome 8 des aventures de Benoît Brisefer (au Lombard) ou Spirou et Fantasio face aux Zorkons, dessinés par Yoann.

48h BD-albumsEn parallèle, durant ces 48 heures, douze autres albums (dont le tome 1 de Saga, un album de Lucien ou de Thorgal) pourront être acquis, sous forme numérique, sur la plateforme Izneo). 48h_albums numériques39 librairies participantes en Picardie

Côté points de vente, dans la région Picardie, ils sont encore plus nombreux à participer à ces 48H. Avec pas moins de 39 libraires et grandes surfaces inscrites !

  • 12 dans l’Aisne : librairie Cognet, Auchan, Cora et Cultura à Saint-Quentin, Carrefour et la librairie Bruneteaux à Laon, l’Hyper Leclerc de Chambry, Auchan à Viry-Noureuil, la librairie Le Dormeur du Val à Chauny, Le Liseur et Carrefour à Château-Thierry, Auchan à Hirson).
  • 19 dans l’Oise : Auchan, la Fnac, Dubois à Beauvais ; La Maison de la BD à Creil ; Auchan à Méru ; Auchan à Nogent-sur-Oise ; Cultura à Venette ; la Fnac et la Librairie des Signes à Compiègne ; l’Espace culturel à Chambly, la Librairie Saint-Pierre à Senlis, Auchan à Noyon, Leclerc à Trie-Château ; Auchan à la Croix-Saint-Ouen ; Leclerc à Pont-Sainte-Maxence ; Cora, Cultura et la Fnac sur la zone de Saint-Maximin ; Etudes et loisirs à Crépy-en-Valois.
  • 8 dans la Somme: Bulle en Stock, la Fnac, Martelle, la maison de la presse Au chat qui lit (galerie des Jacobins), Auchan et Carrefour à Amiens ;  Ternisien-Duclercq à Abbeville et Auchan à Mers-les-Bains.

… Et une bonne cause en plus

Petit changement, et ajout, par rapport à l’an passé, la manifestation intègrera une dimension « solidaire » (ou culpabilisatrice dans l’esprit du charité business contemporain, selon le regard qu’on y portera). En effet, chaque acheteur d’un album à 1 € parmi la sélection de l’année participera à « offrir des bandes dessinées aux bibliothèques et aux écoles ». Parmi ces albums offerts pour la bonne cause, on notera la présence des tomes 1 de Mistinguette et de la Guerre des Lulus (pour ce qui est des auteurs résidant en Picardie).

En tout cas, à croire l’organisateur, la manifestation reçoit un bon accueil, autant de la part des lecteurs que des libraires. Bref, en ce début d’avril, s’il ne s’agit pas de se découvrir d’un fil (vu le temps), il est temps de découvrir la bande dessinée (ou d’en élargir ses horizons) !

 

 

Les femmes au volant du BD Bus, qui reprend sa route dans l’Oise

L’opération BD Bus 2015 débute aujourd’hui. Pour presque un mois de rencontres, avec notamment Annie Goetzinger et Chloé Cruchaudet, et d’ateliers dans quinze communes de l’Oise.

affiche_bd_bus_2015_def

L’affiche 2015, signée Chloé Cruchaudet.

Le BD Bus est reparti dans l’Oise. Organisée par la Médiathèque départementale de l’Oise et l’association amienoise On a Marché sur la Bulle, centre de ressources sur la BD. Rappelons que cette manifestation annuelle vise à sensibiliser le public jeune et adulte au 9ème art. Et, cette année, plus particulièrement à la BD au féminin.

L’affiche déjà, dynamique et réjouissante est l’oeuvre de Chloé Cruchaudet, tout comme l’habillage annuel du BD Bus.

A l’intérieur du-dit bus, l’exposition originale conçue par On a marché sur la bulle est consacrée aux « Destins en dessins au féminin » et à d’autres auteures..

Lire la suite

Cyberbulle, un festival pour élargir les horizons de la BD

Cyberbulle, le premier festival « semi-virtuel » de bande dessinée est annoncé du 23 au 29 mars 2015. Et c’est à Compiègne, en Picardie !

cyberbulle-logoCyberbulle, le festival « semi-virtuel » de bande dessinée est annoncé pour fin mars 2015 à Compiègne (Oise). Dis comme ça, cela a un côté novateur mais un peu hermétique.
En fait, il s’agira d’un festival consacré aux nouvelles pratiques de la bande dessinée (créations numériques, turbomédia, lecture on-line, etc), avec des débats, des conférences et des ateliers avec les auteurs concernés.
En face à face au Centre d’Innovation de l’UTC (comme un festival classique, quoi), mais aussi sur la plateforme web du festival en live ! Après les Mooc et l’enseignement à distance, voici ouverte la possibilité de rencontres BD à distance. Pas forcément plus agréables, mais bien pratiques (comme la BD numérique, donc ? lançons le débat…).
En tout cas, le projet a belle allure et mérite un soutien enthousiaste (voire un poil chauvin, c’est en Picardie que cela se passe). D’autant que l’on commence à en savoir un peu plus…

Lire la suite

Scoop : Lou est picarde !

318951.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLou, la série-phare de Julien Neel (aux éditions Glénat) a été transposée par son auteur en film. Sortie sur les écrans programmée ce mercredi 8 octobre. De quoi séduire, ou en tout cas intéresser le nombreux public de la bande dessinée.

Et, intérêt (régional), supplémentaire, l’interprète choisie pour incarner Lou à l’écran est une Picarde. Une jeune fille de Beauvais de 13 ans et demi (et brune !) dénommée Lola Lasseron, que ma consoeur du Courrier picard Fanny Dollé a rencontré. Une rencontre qui donne lieu à une jolie page à retrouver ce dimanche 5 octobre dans le Courrier.

Lire la suite