Le grand samouraï commence à se démasquer

Le masque de Fudo, tome 2: pluie, Saverio Tenuta. Editions Humanoïdes associés, 48 pages, 14,20 euros.

Nobu Fudo, l’implacable guerrier, continue de fourbir sa vengeance contre le shogun. Lui ayant révélé mort d’un des soutiens de l’empereur, Nobu se voit nommé général et samouraï de Fujiwara Sama, ce qui lui donnera l’occasion de l’approcher et de le tuer. Mais il lui restera cependant à se débarrasser de Kaida, redoutable et belle guerrière, que Fudo a bien connu jadis. Alors qu’il n’était encore que le jeune Shinosuke, Kaida l’a recruté pour qu’il vienne se placer au service du dojo de Maître Hogen, lui aussi fasciné par le pouvoir du masque. Au cours de cet enseignement féroce et sanguinaire, il sera, comme ses compagnons, mis face à son passé…

Lire la suite

L’enfant derrière le masque de Fudo

masque de fudo_couvLe masque de Fudo, tome 1: brume, Saverio Tenuta. Editions Humanoïdes associés, 48 pages, 13,95 euros.

Un puissant samouraï à l’enfance traumatisante vivant entouré de quelques fidèles compagnons. Okko ? Non, Nobu Fudo, guerrier hiératique au visage semblable à un masque blanc avec deux touches de noir. Ce masque de bois, qu’il porte depuis l’enfance est là pour lui rappeler d’où il vient et par où il est passé, alors qu’il n’était que Shinosuke, un pauvre garçon de basse caste qui va se retrouver opposé à un riche notable et à son dégénéré de fils…

Lire la suite

L’art contre la guerre

le-mot-qui-arreta-la-guerre-nobiLe mot qui arrêta la guerre, Audrey Alwett (texte), Ein Lee (illustration). Editions Nobi Nobi, 15,50 euros.

Seï et Shigeru, deux jeunes frères, habitent dans une maison près du lac Yamagata. « Le plus bel endroit de la terre. »

Tous deux excellent dans un art. Shigeru, l’aîné, est maître en origami et Seï n’a pas son pareil pour émouvoir les gens avec ses calligraphies. Tout semble se passer pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’au jour où une lubie traverse l’esprit du daimyô (les daimyôs étaient les plus puissants gouverneurs féodaux au Japon, entre le XIIe siècle et le XIXe siècle.) Il veut faire la guerre à son voisin. Tout homme âgé d’au moins 16 ans sera contraint de se battre sous sa bannière trois jours après l’annonce.
Shigeru devra donc partir au combat pour peut-être ne jamais en revenir…

Lire la suite

Top chef à l’ère Sengoku

Le chef de Nobunaga, 3 tomes parus. Mitsuru Nishimura (scénario), Takuro Kajikawa (dessin). Editions Komikku, 192 pages, 8,50 euros.

Après les allers-retours entre l’antiquité romaine et le Japon contemporain (dans Thermae Romae), voici un autre voyage temporel tout aussi surprenant (et bien maîtrisé) et un vrai choc des genres.Après l’architecte romain surgissant dans le Tokyo du XXIe siècle, c’est un jeune cuisinier de notre époque, Ken, qui se retrouve, tout aussi incompréhensiblement, projeté dans le Japon du XVIe siècle avec un compagnon, très rapidement tué.

En cette période Sengoku, « l’ère des pays en guerre », il n’a plus qu’un but: survivre. Partiellement amnésique, il est d’abord recueilli par une jeune femme forgeron, puis vite repéré par le seigneur Nobunaga, l’homme fort de l’époque, qui en fait son cuisinier attitré, séduit par les plats délicieux et inédits que Ken sait préparer. Partant en guerre (dans le tome 2), Nobunaga emmène son cuisinier favori avec lui. Confronté à la violence sanglante de la guerre, celui-ci devra développer alors d’autres qualités pour séduire les samouraïs. D’autant que Nobunaga entend faire de la cuisine une vraie arme stratégique et diplomatique. Dans ce volume 3, qui vient de paraître, en ce mois de juin 2014, Ken, de plus en plus précieux pour son seigneur et maître, va être confronté à une trahison au sein même du clan Nobunaga et va prendre un rôle plus actif dans l’histoire. Et s’interroger aussi sur sa capacité à modifier l’Histoire…

Lire la suite

Toujours pas à la retraite

Mercenaires, tome 2 : Le Seigneur des Trois Cités, Nicolas Jarry & Paolo Deplano. Editions Soleil, 48 pages, 13,95 euros

Pour sauver le monde, la meute du Griffon doit relancer un sortilège qui s’épuise. Le grand maître du temple des Faiseurs consent à les aider… à condition que la meute place le prétendant à la couronne des Trois cités sur le trône et que celui-ci signe le pacte d’alliance apportant de nombreux avantages  financiers au Temple.  Plus facile à dire qu’à faire surtout quand la famille voit l’arrivée de ce rejeton d’un mauvais œil. Coups tordus, envoûtements, maléfices, complots se succèdent alors, chacun des protagonistes poursuivant un but qui lui est propre. La meute réussira-t-elle à sortir indemne de ce guêpier ?

Lire la suite