Un été BD pas très dense, mais riche dans la presse

L’été est toujours (plus ou moins) propice à l’extension de l’offre de presse en matière de bande dessinée. L’engouement est certes moins fort cette année, mais quelques titres proposent de nouveau à leurs lecteurs des séries graphiques d’été.

Comme déjà évoqué, le Courrier picard poursuit sa marche avec La Guerre des Lulus, et prépublie en exclusivité durant l’été les planches du tome 5 (à paraître mi-novembre aux éditions Casterman). Dernier tome – se déroulant en 1918 – de cette série des deux auteurs picards Hardoc et Hautière.
Parmi nos confrères de la presse quotidienne régionale, Sud Ouest exhume (mais uniquement dans son numéro du dimanche) des planches strips de De Gaulle à la plage de Ferri – pas vraiment une nouveauté, mais d’un humour qui fonctionne toujours.
Dans un autre genre, Corse Matin propose la bande dessinée de Philippe Antonetti Corsica 1919, tous les jours… et en langue corse…

Lire la suite

En attendant sa Catharsis, Luz commence à se livrer aux Inrocks

Paraissant le 21 mai (aux éditions Futuropolis), Catharsis s’annonce comme un livre très personnel et particulier de Luz, comme un exercice de purification pour dépasser le choc et la sidération après l’attentat contre Charlie Hebdo. Une manière de reprendre pied, en couchant sur le dessin ses émotions, pour éviter de sombrer dans la folie mortifère.

Inrocks_luz_couvCette semaine, Les Inrocks lui consacrent une longue intervie, enrichie de quelques planches de ce futur album. Un ensemble incontestablement fort, revenant sur l’histoire et la formation du journaliste, sur le trauma post 7 janvier, et remettant aussi quelques idées en place.

Le « petit bonhomme qui dessine des petits bonhommes » revient notamment sur la fameuse « une » avec Mahomet du « numéro des survivants » (« quel nom à la con, nous on dit le numéro vert« , précise-t-il), le 14 janvier, la semaine suivant l’attaque. Un dessin qui devait « avoir un lien avec le drame« : « J’y ai ajouté un message bizarre : “Tout est pardonné” – qui pardonne qui ? Le dessin me dit : “On va s’en sortir parce que t’es encore là pour me dessiner”. Mais, Luz rajoute qu’il ne dessinera plus le personnage de Mahomet, pas tant parce que les « terroristes ont gagné », comme le laissait entendre voilà quelques semaines Philippe Val, plutôt par lassitude: « il ne m’intéresse plus. Je m’en suis lassé, tout comme de celui de Sarkozy. Je ne vais pas passer ma vie à les dessiner. » Dont acte. Et il répond plutôt bien à Val, sur ce point: « Les terroristes n’ont pas gagné. Ils auront gagné si la France entière continue d’avoir peur – le ressort du FN. L’esprit Charlie gagnera si on arrive à empêcher la terreur de venir par les urnes. Mais ça ne dépend pas de nous, on n’a pas le pouvoir de changer la société« .

Lire la suite

Ca ne rigole plus dans la presse satirique

Les deux titres de presse satiriques, Charlie Hebdo et Siné Mensuel lancent des appels aux dons. La situation financière est critique et la survie des journaux est en jeu.

sine-mensuel-36Charlie-Hebdo-couvSemaine

 

Ceux qui pensaient rigoler cette semaine, avec Charlie Hebdo et Siné Mensuel en seront, en partie, pour leurs frais. Non pas ces journaux déméritent particulièrement. Au contraire…

Lire la suite