La présidentielle, off course

Le journal du off, dans les coulisses d’une campagne présidentielle folle, Frédéric Gerschel et Renaud Saint-Cricq (scénario), James (dessin). Editions Glénat, 128 pages, 15 euros.

Tout aura été inédit et passablement stupéfiant dans cette campagne présidentielle 2017. Même les albums de bande dessinée qui l’auront relaté. Ainsi, ce Journal du off, écrit et dessiné en temps réels durant ces derniers mois et qui réussit l’exploit de paraître à peine une semaine après l’élection d’Emmanuel Macron !
Pourtant, à la fin de l’été dernier, alors que débute l’album, c’était plutôt la lassitude qui gagnait l’opinion et Pierre Bogart, journaliste politique au quotidien Le Citoyen avec qui nous allons suivre tous les rebondissements de la campagne, d’une interview de Nicolas Sarkozy faisant son retour, fin août, au JT de TF1, jusqu’à l’image d’Emmanuel Macron s’imposant sur l’écran de France 2, ce 7 mai 2017 au soir.

Entretemps, Pierre Bogart aura suivi la primaire de la droite, celle de la gauche, la victoire surprise de Fillon et de Hamon, les déchirements à l’extrême droite entre Marine Le Pen et son père, l’éclosion et la marche en avant d’Emmanuel Macron. Neuf mois passés en coulisses, au téléphone avec ses informateurs (nombreux) et en meeting, à tenter de suivre cette élection pas comme les autres…

Lire la suite

Un très bon western au pays de Germinal

Les gueules rouges, Jean-Michel Dupont (scénario), Eddy Vaccaro (dessin). Editions Glénat, 120 pages, 20,50 euros.

A l’été 1905, le cirque de Buffalo Bill vient donner un spectacle à Valenciennes. C’est l’attraction du moment pour toute la population. Et notamment pour Gervais Cottignies, jeune garçon vivant avec ses parents dans une cité minière d’Arenberg. Brillant à l’école, son excellent résultat au Certificat d’études se traduit cependant par une descente à la mine. Son père, respectueux du patron et bon catholique a réussi à le faire entrer à la mine, sans attendre ses 13 ans, afin d’assurer un deuxième salaire à sa famille. Mais l’envie d’aller découvrir les prouesses des indiens et des cavaliers du « Wild West Show » sera la plus forte.

Et ce sera aussi le début aussi d’une aventure forte et incroyable, où il rencontrera et se liera d’amitié avec deux indiens, qui se verront impliqués dans un tragique fait divers qui va bouleverser toute la ville et déclencher une chasse à l’homme digne d’un western sur fond de terrils…

Lire la suite

Pigalle, la noire

Les miroirs du crime, tome 1: les tueurs de Pigalle, Noël Simsolo (scénario), Dominique Hé (dessin). Editions Glénat, 48 pages, 13,90 euros.

Novembre 1954. La France sort à peine du piège indochinois et s’apprête à basculer dans le drame algérien. Et les cicatrices de la Seconde Guerre mondiale sont encore bien visibles, comme celles qui amènent Vincent, tout juste débarqué à Marseille depuis Saïgon à dessouder un commissaire – jadis responsable de la dénonciation d’un réseau de résistance. Monté à Paris, Vincent retrouve son frère Guy, gérant de plusieurs cabarets parisiens. Un homme du milieu de la nuit, mais plutôt « intègre », du moins ne faisant pas dans la drogue et la prostitution. Mais une sanglante guerre de territoires se prépare chez les malfrats parisiens. Et les deux frères vont être rapidement impliqués. Le premier mortellement, le second ne devant la vie qu’à un étrange clochard qui prend les balles à sa place. C’est le début d’un combat sans merci avec le boss de Pigalle, Saint-Nappi…

Lire la suite

Lénine, Luther, les deux « L » de la Réforme et de la révolution

 

 

 

 

 

 

 

Lénine, Ozanam (scénario), Denis Rodier (dessin), Marie-Pierre Rey (conseil historique). Editions Glénat, coll. Ils ont fait l’Histoire, 56 pages, 14,50 euros.
Luther, Olivier Jouvray (scénario), Filippo Cenni (dessin), Matthieu Arnold (conseil historique). Editions Glénat, 56 pages, 14,50 euros.

Cette collection « Ils ont fait l’Histoire », lancée voilà trois ans et forte déjà d’une vingtaine d’albums, comporte forcément des albums plus ou moins réussis. En attendant ceux, annoncés sur Clémenceau et Robespierre (en juin), les deux derniers en date, sur Lénine et Luther, font partie des bonnes biographies de la série. Avec deux personnages qui – au-delà de la même lettre alphabétique commençant leur nom et du fait d’être connus sous leur seul patronyme ou pseudonyme – partagent le même destin d’avoir révolutionné l’Histoire. Chacun dans son domaine…

Lire la suite

La Shoah à hauteur d’enfants

Irena, tome 1: le ghetto, Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël (scénario), David Evrard (dessin). Editions Glénat, 72 pages, 14,95 euros.

En 1940, dès l’envahissement de la Pologne, les juifs sont enfermés dans des ghettos, quartiers placés sous la surveillance sévère de l’armée qui empêche toute sortie. À Varsovie, les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du comité d’aide sociale. Parmi ceux-ci, Irena Sendlerowa, une jeune femme modest et déterminée qui vient quotidiennement porter des vivres, mais surtout du soutien aux familles démunies et affamées. Un jour, une mère, sur le point de mourir, lui confie la vie de son fils. Irena prend alors la décision de faire échapper les orphelins du ghetto. Une décision qui pourrait lui coûter la vie et qui va en faire une « juste parmi les nations ». Mais aussi une femme, décédée en 2008, largement oubliée par l’histoire. C’est pourquoi Jean-David Morvan Séverine Tréfouël et David Evrard ont décidé de lui redonner un peu de lumière…

Lire la suite

Quand la bande dessinée tutoie les sommets à Grenoble

Galerie

Cette galerie contient 14 photos.

Avant une interruption d’une petite semaine, pour cause de congés hivernaux, retour opportun, justement, en détails et en image sur l’évocation de la montagne à travers la bande dessinée. Expo à voir à Grenoble et catalogue à lire chez Glénat. … Lire la suite

Tronchet retourne en enfance

Sortie de route, Didier Tronchet. Editions Glénat, 88 pages, 19,50 euros.

Proust avait sa Madeleine, Régis lui a sa bouteille de grenadine pour retourner en enfance. Sur la route des vacances, après un dernier rendez-vous professionnel, ce commercial en matériel agricole va cependant voir sa vie basculer lorsque sa femme, Valérie, se rafraîchit avec ladite bouteille. Et redevient, pour de bon, la petite fille de dix ans, qu’elle avait été. La vie très ordonnée, trop ordonnée, de Régis part alors en vrille. Voilà qu’il doit s’occuper de sa femme comme s’il s’agissait de la fille qu’ils n’ont jamais eu. Et il se trouve dans l’impossibilité de trouver du soutien auprès de son patron et de son ami face à ce phénomène incompréhensible. La situation va encore se compliquer lorsque Régis se voit poursuivi par les gendarmes, soupçonné de relations perverses avec la jeune fille qu’il trimballe avec lui…

Lire la suite

La banlieue en clair obscur

Jeu d’ombres, tome 2: Ni ange, ni maudit, Loulou Dedola (scénario), Merwan (dessin). Editions Glénat, 64 pages, 14,95 euros.

Suite et fin de ce thriller de banlieue (lyonnaise), vu du côté de l’immigration turque.

Sayar, l’ex-caïd emprisonné en Turquie a finalement réussi à revenir secrètement dans la cité. Et il ambitionne bien d’y rejouer un rôle, en supprimant notamment ceux qui ont pris sa place dans les deals de drogue ou en remontant au braquage. En bénéficiant du fait, dans un premier temps, que tout le monde le croit mort. Il va embarquer dans ses affaires ses deux frères, Bilail et Cengiz. Le premier se laisse griser par cet argent facile, l’autre le fait contraint et forcé, par solidarité fraternelle. Mais cela va contrecarrer ses ambitions politiques, portées par son mouvement de jeunes des quartiers, qu’il mène avec – et pour – Viviane, la fille qu’il aime… et qui ne l’aime pas… Au final, il y aura des gagnants et des perdants…

Lire la suite

Le djihad en double appel

L’appel, Laurent Galandon (scénario), Dominique Mermoux (scénario). Editions Glénat, 128 pages, 17,50 euros.

Le drame des jeunes Français ayant rallié l’Etat islamique et le djihad est devenu une question d’actualité récurrente. Laurent Galadon et Dominique Mermoux avaient anticipé le sujet avec l’Appel

Cécile découvre soudainement que son fils Benoît est parti faire le djihad en Syrie. Cette mère célibataire, infirmière et athée, vivant dans une ville du sud de la France, n’a rien vu venir, s’agissant d’un adolescent sans histoires. Apparemment.
Refusant d’alerter la police, sur les conseils de son ex-compagnon qui s’est retrouvé aussi impliqué malgré lui dans la dérive de Benoît, elle va mener sa propre enquête, interrogeant les amis et l’ex-petite copine de Benoît, fouillant dans l’ordinateur de son fils. Et attendant que celui-ci l’appelle comme il l’a promis.
En redécouvrant ainsi la vie de son fils, elle va apprendre que celui-ci n’a pas supporté l’injustice  d’une « bavure » policière, interpellation musclée qui s’est soldée par la mort de Bilal, l’un de ses amis d’enfance, elle va comprendre également comment Benoît a pu rentrer en contact, via internet, avec un « imam » recruteur, comment il a pu se persuader qu’il fallait aller défendre les « opprimés en Syrie »…

Lire la suite

Un Mickey (et un Loisel) fort de café

Mickey Mouse : Café zombo, Régis Loisel. Editions Glénat, 80 pages, 19 euros.

Après Tromdheim et Kéramidas, Cosey et Tébo, Régis Loisel livre aussi son hommage à Mickey en cette fin d’année, en forme de rêve personnel : en retrouvant l’ambiance du Mickey des années 30 dessiné par Floyd Gottfredson, l’un des grands dessinateurs des premières décennies de la souris de Walt Disney.

Retour donc aux origines, en 1930, année de la grande dépression aux Etats-Unis. Mickey et son ami Horace, le cheval, font la queue au bureau d’embauche, mais ils sont systématiquement rejetés. Pour se changer les idées, ils partent camper chez leur ami Donald avec Minnie et Clarabelle. A leur retour, ils trouvent une ville fantôme : femmes et enfants ont été envoyés en camp de vacances par le « généreux » Rock Füller, un banquier véreux qui a racheté toutes les maisons du quartier, pour les raser afin de construire un terrain de golf. Et les hommes sont comme « zombifiés » et travaillent comme des esclaves sur le chantier de Füller, dirigés par l’emblématique méchant Pat Hibulaire. Mickey et ses amis vont tenter de mettre fin à cette horreur…

Lire la suite