La France par le bout du Boucq

Portrait de la France, François Boucq, éditions i, 120 pages, 18 euros.

A l’heure du café du commerce florissant et des propos de comptoirs suscités par le climat propice de cette campagne électorale finissante, voici une leçon de bistrosophie en huit chapitres qui ne saurait être que profitable.

Distillés par le grand François Bouc, ces « portraits de France », souvent accompagnés de l’incontournable Jérôme Moucherot, se déclinent donc en vue saisissantes de la décrépitude de la France atteinte notamment de « lepénité aiguë » (dès le dessin de couverture), ce gros album en restitution de l’insécurité française, en rencontre avec une France bien enveloppée ou remplie de grands sportifs, en évocation de solutions bien hexagonales et d’un éternel retour à la France de toujours…

Lire la suite

« Aujourd’hui » fait son Boucq

A moins d’une semaine de l’ouverture du Festival international d’Angoulême, les premières éditions « spéciales » de journaux commencent à apparaître – marronniers récurrents mais, il faut le dire, pas désagréables quand c’est bien fait et que ça se renouvelle.

FullSizeRenderPremier à entrer dans le jeu (où du moins à m’être tombé en tout cas sous la main), Aujourd’hui en France de ce vendredi. Le magazine hebdomadaire du quotidien parisien ouvre largement ses colonnes au Lillois François Boucq. Imaginé bien avant l’attentat contre Charlie Hebdo, cette collaboration prend une tournure particulière pour celui qui était notamment un ami de Cabu.

Boucq commente, en dessins, drôlement l’ensemble des rubriques, avec l’aide de son (anti)héros Jérôme Moucherot. Et le magazine lui consacre spécialement six pages en ouverture, titrées « La BD fait de la résistance ». Occasion d’apprécier de très jolis et opportuns dessins, entre hommage à Cabu et ressenti de l’actualité récente. A l’image de celui-ci, qu’on se permet de reproduire.

Lire la suite

Spirou bienvenu chez les Ch’tis

Troisième étape de la tournée du 75e anniversaire pour Spirou. Avec une halte dans le Hainaut et à Lille… Et un nouveau numéro collector (surtout avec la superbe couv’ de Boucq).

Ce n’est plus une surprise, mais pas encore une habitude. Spirou sort cette semaine un nouveau numéro spécial, dédié à sa tournée du 75e anniversaire. Après Liège et Bruxelles, cap au sud. Ou plutôt au Nord, avec une étape largement consacrée à Lille (étendue au Hainaut et Nord Pas-de-Calais). Le nombre plus réduit d’auteurs dans le secteur explique cet élargissement géographique, même si l’on retrouve quand même du beau monde : Wasterlain (Dr Poche), Alain Dodier (Jérôme K. Jérôme Bloche), Olivier Grenson (La femme accident avec Denis Lapière) ou  Gregory Mardon (C’est comment qu’on freine).

Lire la suite

A Bruxelles, Spirou excelle

Deuxième étape du « Spirou Tour » du 75e anniversaire du magazine. Après Liège, Bruxelles. Une halte capitale, forcément.

Bruxelles est bien la capitale de la Belgique en BD – et ceux qui en douteraient peuvent se reporter au strip initial d’Animal lecteur en ouverture de ce numéro 3908 de Spirou magazine, du 6 mars (dont, ci-contre, un extrait). Et, comme telle, elle méritait bien un traitement particulier, que l’hebdo lui accorde avec un nouveau numéro spécial (relayé ici avec un brin de retard).

Derrière la très chouette couverture, drôle et poétique, de Tom & Janry, j’ai particulièrement apprécié la promenade fantastique concocté par Darasse (auteur de Tamara) dans « Bruxelles by night ». Et, dans un genre tout aussi fantaisiste et fantastique , la démonstration – emplie d’une délicieuse mauvaise foi – de Johan de Moor (« La Vache ») que la capitale belge est bien aussi « la capitale de la BD » (puisqu’on vous le dit depuis la première page).

Lire la suite