Siné mensuel mobilisé avec les initiatives citoyennes et François Ruffin

Après une numéro consacré aux « sans voix » voilà deux mois, Siné mensuel met l’accent ce mois-ci sur les mobilisations citoyennes. Et aussi sur la campagne de François Ruffin dans la Somme !

Il y a deux mois, Siné Mensuel donnait la parole aux « sans voix ».

Ce mois-ci, il propose un nouveau numéro spécial, consacré cette fois aux « mobilisations citoyennes » face à « la nullité des politiques ». Un tour de France illustré par Berth, qui signe aussi le dessin de couv’ du numéro, sur Emmanuel Macron.

Car, bien sûr, l’élection du nouveau Président est l’événement qui a forcément inspiré les dessinateurs.

Des « amuse-gueules » de la page 2 jusqu’à la dernière page, c’est un vrai festival de dessins, plutôt vachards et saignants, on s’en doute…

Lire la suite

Siné Mensuel garde la ligne

Toujours là le mensuel de Siné. Avec, justement, un Siné à la Une avec un dessin graphiquement très réussi et efficace…

A l’intérieur, c’est pas mal encore. Pour s’en tenir aux planches dessinées (côté enquêtes, le mensuel sort un document confidentiel faisant rebondir le serpent de mer du naufrage du Bugaled Breizh et propose un bon reportage sur « le mur anti-migrants » de Calais, entre autre), on notera celle de Jiho et Lindingre, toujours sur ce même thème des liaisons dangereuses entre Fillon, l’UMP et le FN. Dans un autre registre, Mix & Remix croque drôlement François Hollande au fond du trou (littéralement), Diego Aranega propose une très réjouissante réflexion philosophique et Zen et Berth traite avec une logique absurde désopilante de l’insécurité.

Bref, au bout de deux ans et 24 numéros a su garder la ligne !

On est de Mèche

La couverture du premier numéro - forcément historique - de ce vendredi 10 septembre

Un hebdo satirique de 16 pages, grand format, coûtant 2 euros, avec un dessin pleine page en « une » et un autre, plus décalé en dernière page, un mélange de « critique politique, de divertissement humoristique et de provoc’ » (dixit ses iniateurs) ; des dessins et strips signés notamment Diego Aranega, Berth, Caza, Miss.Tic, Jiho complétés par des chroniques de l’entarteur Noël Godin, Etienne Liebig, la chronique ciné de Jean-Pierre Bouyxou, l’analyse sociale de Pierre Concialdi… On aura reconnu non pas Siné Hebdo mais bien La Mèche, dont le premier numéro est sorti ce vendredi (rien à voir donc avec un hebdo satirique du mercredi !).

Déjà du lourd !

Ce premier numéro, qui ne cache pas sa proximité formelle et graphique – ainsi qu’une bonne partie de l’équipe, dont son rédac chef Olivier Marbot – avec son prédécesseur, s’avère en tout cas copieux, avec une grande interview de Jack Ralite sur la culture, un billet de l’éditeur Eric Hazan (La Fabrique) sur la laïcité ou un dossier sur les retraites.

Et l’on notera la « une » (ci-dessus) et son dessin en forme de déclaration d’intention…

Il ne reste plus à espérer qu’il s’agisse là d’une mèche longue !