La stabilisation du marché de la bande dessinée se confirme

Le 17e « rapport Ratier », sur l’état de la bande dessinée en 2016, est paru ce 26 décembre. Le document annuel de référence sur l’activité du secteur confirme la « normalisation » du marché, visible déjà l’an passé.

En matière de bande dessinée – pour ce qui relève de sa dimension économique et marchande – les années se suivent et se ressemblent un peu. Les grandes tendances du secteur, auscultées chaque année, par le rapport réalisé par Gilles Ratier pour l’ACBD, convergent ces derniers temps.

Tour d’horizon en 7 tendances fortes de ce Rapport sur la production d’une année de bande dessinée dans l’espace francophone européen

Lire la suite

« Les voyages d’Ulysse », Le beau choix de l’ACBD pour son album 2017

L’ACBD a aussi dévoilé aujourd’hui, son Grand Prix 2017 de l’album de l’année. Il revient aux Voyages d’Ulysse, d’Emmanuel Lepage et Sophie Michel (éditions Daniel Maghen).

logo-acbdTout à la joie picarde d’annoncer la remise du 1er prix ACBD-Jeunesse à une production des éditions de la Gouttière, on en viendrait presque à oublier qu’un autre prix, prestigieux, était dévoilé ce jour par l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée : son traditionnel Grand prix de l’album de l’année.

Succédant à Zaï, Zaï, Zaï, Zaï, c’est aussi un « road-trip » qui est récompensé cette année. Mais dans un tout autre genre. Au minimalisme humoristique de Fabcaro succède donc la beauté virtuose et romantique des Voyages d’Ulysse d’Emmanuel Lepage, Sophie Michel et René Follet (illustre dessinateur réaliste dont des planches sont au coeur du récit de l’album)…

Lire la suite

Un super 1er prix de l’ACBD pour « Supers »

Supers, de Dawid et Frédéric Maupomé vient de se voir décerner le premier prix ACBD Jeunesse. Jolie récompense pour cette série et la maison d’éditions picarde La Gouttière.

supers_heros_t2L’ACBD, Association des critiques et journalistes de bande dessinée, vient de révéler le nom de son premier « Prix Jeunesse ACBD ». Il s’agit de Supers, tome 2, de Dawid et Frédéric Maupomé, publié par les éditions de la Gouttière.

Une double satisfaction dans ces colonnes.

D’une part car il s’agit d’une très bonne série, pleine d’humour, d’émotion et portée par un trait plein de finesse. Et, au-delà du tome 2, primé, c’est bien l’ensemble de l’intrigue qui est saluée par les journalistes et critiques. « Entièrement mis en scène du point de vue des enfants, le récit captive les jeunes lecteurs autant par son action trépidante que par sa proximité avec l’intimité des personnages« , souligne le communiqué officiel du jury (coordonné par Laurent Mélikian) qui vient d’être diffusé…

Deuxième motif de réjouissance – plus « chauvine », cette reconnaissance nationale consacre aussi le travail réalisé par les Editions de la Gouttière, maison d’édition amiénoise, émanation de l’association On a marché sur la bulle, qui réalisent un beau travail éditorial, à destination des primo-lecteurs (avec Anuki ou Myrmidon par exemple), mais étendent désormais leur production vers les plus « grands » jeunes lecteurs, avec des séries comme Enola ou donc,  Supers, premier album de la maison à paraître avec une telle pagination et un format style « comics » ou roman graphique.

Lire la suite

Les éditions de la Gouttière se rapprochent du Centre du jeu

Les albums des éditions, amiénoises, de La Gouttière, ont été remarquées, ce week-end , lors du festival BD Boum à Blois.

img_7564Supers, tome 2, la série de Dawid et Frédéric Maupomé fait donc partie de la sélection finales des 5 titre en lice pour le 1er prix de la bande dessinée ACBD Jeunesse. Une reconnaissance pour la maison d’édition amiénoise.

A cela s’est ajouté, ce week-end, deux nominations (certes non lauréates) lors du festival BD Boum de Blois.

Les enquêtes de Philippine Lomar, de Greg Blondin et Dominique Zay étaient parmi les nominés pour le prix du Conseil départemental du Loir-et-Cher pour la BD jeunesse (remporté finalement par Ninn, la ligne noire de Jean-Michel Darlot et Johaen Pilet). Et Azil, de Jean-Marie Omont, Charlotte Girard et Tanja Wenisch était sélectionné dans la catégorie du « Prix pour le jeune public » de la Ligue de l’enseignement 41 (prix finalement décerné au Chasseur de rêves de Martin Desbat).

Quoi qu’il en soit, et en attendant les sélections pour Angoulême, un week-end au Centre, quand même.

Les albums sélectionnés par l’ACBD pour le Prix de la critique… et celui de la jeunesse

C’est à Blois, à l’occasion du festival BD Boum que l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée a annoncé sa sélection finale pour son grand prix de la critique 2017. Et aussi celle du nouveau prix ACBD Jeunesse.

La pré-sélection des 15 meilleurs albums de l’année (selon les critères de l’ACBD pour son prix) était incontestablement de qualité. Les cinq derniers albums en lice, déterminés ce samedi lors d’un conclave lors du 33e Festival BD Boum à Blois le sont aussi. Avec un certain éclectisme.

5 titres éclectiques pour le Grand Prix 2017

Par ordre alphabétique, on trouve donc :ulysse

  • Monsieur désire ? (ed.Glénat) de Hubert et Virginie Augustin, sur les rapports (de classes et autres) entre un lord libertin et une servante empathique dans l’Angleterre victorienne.
  • Pereira prétend (ed. Sarbacane) de Pierre-Henry Gomont, adaptation d’un roman de Tabucchi sur l’évolution vers la résistance d’un journaliste lors de la dictature de Salazar.
  • Shangri-La (ed.Ankama) de Mathieu Bablet, space-opera assez vertigineux sur une humanité contrainte à vivre dans une station spatiale géante et soumise à une société ultra-consumériste.
  • Stupor Mundi (ed. Gallimard) de Néjib, critique de l’obscurantisme religieux, psychanalyse enfantine et découverte optique à l’aube de la Renaissance italienne.
  • Les Voyages d’Ulysse (ed. Daniel Maghen) d’Emmanuel Lepage, René Follet et Sophie Michel, un « beau » voyage parallèle à l’Odyssée d’Ulysse, sur les traces d’un peintre de la fin du XIXe siècle, avec une intégration parfaite de croquis et tableaux de René Follet, l’un des mentors de Lepage.

Tous les membres actifs de l’ACBD ont maintenant une semaine pour déterminer leur album de l’année. Le Grand prix 2017 sera annoncé officiellement le 28 novembre. Et remis lors du prochain festival d’Angoulême, fin janvier 2017.

Les premiers sélectionnés « jeunesse »

Cette année, l’ACBD innove en lançant un nouveau prix « ACBD Jeunesse », qui vient après le prix ACBD Asie. Cette nouvelle récompense vise à saluer une bande dessinée plus particulièrement destinée à un jeune public. La première sélection, réalisée par un comité d’une quinzaine de journalistes spécialisés, se compose de cinq albums :

acbd-jeunesse

  • Les Effroyables Missions de Margo Maloo par Drew Weing, Éditions Gallimard. Un jeune garçon et une spécialiste des monstres partent à la découverte des trolls et autres vampires qui vivent secrètement dans la ville.
  • La Poudre d’escampette par Chloé Cruchaudet, Éditions Delcourt, un petit garçon et sa chienne rencontrent quatre copains et partent en radeau découvrir le long du fleuve.
  • Roller Girl par Victoria Jamieson, Éditions 404, un récit dans l’univers du roller derby en Pennsylvanie.
  • Space Boulettes par Craig Thomson, Éditions Casterman, un space-opera fantaisiste et plein de rebondissements.
  • Supers T2 par Dawid et Frédéric Maupomé, Éditions la Gouttière, trois enfants extraterrestres abandonnés sur Terre deviennent un peu malgré eux des super-héros.

L’ensemble des adhérents de l’ACBD vont maintenant, là encore, désigner le lauréat parmi ces cinq titres. Ce premier prix jeunesse ACBD, parrainé par Emmanuel Guibert, sera remis le samedi 3 décembre 2016 dans le cadre du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil en ouverture de sa soirée BD.

15 albums pré-sélectionnés pour le Grand prix ACBD 2017

logo_acbdLe processus de choix du « Grand prix de la critique ACBD 2017 » vient de passer sa première étape.

Les membres actifs de l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD – dont fait partie l’auteur de ses lignes) ont abouti à une première « pré-sélection » de quinze titres parmi toutes les nouveautés parues en bande dessinée francophone entre novembre 2015 et novembre 2016.

Les 15 albums choisis, par ordre alphabétique…
Lire la suite

Une carte postale du Québec primée par l’ACBD

L’ACBD, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, vient de décerner le Prix de la critique de la bande dessinée québécoise 2016 au roman graphique La Femme aux cartes postales, de Jean-Paul Eid et Claude Paiement (éditions La Pastèque).
la-femme-aux-cartes-postalesLe deuxième lauréat du prix ACBD Québec est désormais connu. Il s’agit donc de La Femme aux cartes postales. On notera qu’il s’agit de l’album le plus « classique » parmi les trois en lice pour le tour final. Ce qui n’enlève rien à ses qualités, même si ce roman graphique-là ne s’impose pas par sa nouveauté du propos ou des moyens déployés pour le mettre en oeuvre (une partie des critères de choix pour le prix).
En revanche, l’album a « séduit une large majorité des votants, souligne le communiqué de presse, qui tiennent à souligner sa qualité exceptionnelle sur tous les plans, et notamment celui de l’intrigue. »  De fait, l’album tient bien fort la route de ce côté, avec sa belle histoire assez émouvante et sa surprise finale, ainsi qu’une double trame narrative, entre la vie de Rose, jeune femme qui quitte son village de Gaspésie pour briller dans les cabarets de Montréal à la fin des années 1950 et l’arrivée au début des années 2000 dans ce même village d’un Français qui rachète aux enchères une maison abandonnée ; maison qui renferme un secret, en lien bien sûr avec la destinée de Rose.
Ce long roman graphique est en tout cas fort joliment dessiné et cette immersion au fin fond du Québec reflète sans doute bien une certaine réalité québecoise, plus que la satire du petit milieu du cinéma canadien proposé dans Whitehorse ou la tentative d’émancipation d’une image de femme en négatif photo dans un appartement berlinois…

Lire la suite

De quoi lire cet été : les indispensables de l’ACBD

La liste des « 20 indispensables de l’été » 2016 de l’ACBD vient de sortir.

indispensables_smallToute l’année, les journalistes de l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée lisent des milliers d’albums.
Souhaitant orienter les lecteurs parmi la masse des nouveautés et pour aider à choisir les BD que vous emporterez en vacances, l’association propose depuis quelques années déjà une suggestion de 20 titres qui ont le plus retenu l’attention de ses membres (dont l’auteur de ces lignes) ces derniers mois.

Les voici, classés par ordre alphabétique…

Lire la suite

Rapport Ratier : la bande dessinée en voie de stabilisation en 2015

Rapport Ratier 2015_couvLe 16e « rapport Ratier » sur l’état de la bande dessinée en 2015 est paru aujourd’hui. Ce document annuel de référence sur l’activité du 9e art, révèle une année de stabilisation et de rationalisation du secteur.

Deuxième année de pause en trois ans pour le secteur de la bande dessinée. Mais aussi deuxième pause seulement sur les dix-sept dernières années. L’état du marché du 9e art se révèle dans ces deux données. Et elles semblent faire de 2015 « l’année de la rationalisation », ainsi qu’est titré le rapport annuel sur l’état du 9e art réalisé par Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD, qui vient d’être diffusé ce lundi (téléchargeable sur le site de l’ACBD)…

Lire la suite

Les cinq finalistes du Grand prix de la Critique ACBD 2016

Les cinq finalistes du prix de la critique ACBD 2016 ont été choisis ce week-end, lors du festival BD Boum de Blois.

logo-acbdDéterminée samedi 21 novembre à Blois lors du festival BD Boum, cette sélection finale du Grand prix de la critique ACBD 2016 s’avère à la fois éclectique et de bon goût.

Avec cinq albums très différents, qui reflètent la valeur et la richesse de la palette du 9e art aujourd’hui.
En respectant l’ordre alphabétique, les voici, pour rappel :

Lire la suite