Siné mensuel mobilisé avec les initiatives citoyennes et François Ruffin

Après une numéro consacré aux « sans voix » voilà deux mois, Siné mensuel met l’accent ce mois-ci sur les mobilisations citoyennes. Et aussi sur la campagne de François Ruffin dans la Somme !

Il y a deux mois, Siné Mensuel donnait la parole aux « sans voix ».

Ce mois-ci, il propose un nouveau numéro spécial, consacré cette fois aux « mobilisations citoyennes » face à « la nullité des politiques ». Un tour de France illustré par Berth, qui signe aussi le dessin de couv’ du numéro, sur Emmanuel Macron.

Car, bien sûr, l’élection du nouveau Président est l’événement qui a forcément inspiré les dessinateurs.

Des « amuse-gueules » de la page 2 jusqu’à la dernière page, c’est un vrai festival de dessins, plutôt vachards et saignants, on s’en doute…

A ce petit jeu du bilan de cette présidentielle, on retiendra la synthèse signée Faujour sur le nouveau « monarque présidentiel qui, sur le tapis rouge menant à l’Elysée déclare juste : « vive l’argent roi !!! » (un peu plus loin, dans sa page, le dessinateur décline aussi sévèrement le projet de Macron). Ou Jiho qui montre un Emmanuel Macron enthousiaste et ce commentaire de proches: « Il faut le comprendre, c’est la première fois qu’il est élu à quelque chose« . Ou encore le dessin évocateur et minimaliste de Pakman montrant le feu d’artifice tiré par les grandes banques à l’annonce de l’élection du nouveau président français. Ou enfin ce dessin, également très sobre signé « Plop et Kankr » critiquant un mouvement « En Marche » pour en rester au même point. Et il ne faut pas oublier le dessin de… Siné illustrant de façon saisissante « une France éclatée » ; dessin visionnaire du dessinateur décédé il y a tout juste un an ou confirmation que les fractures françaises ne datent pas d’aujourd’hui.

La perdante du second tour, Marine Le Pen, est aussi renvoyée dans les cordes à travers deux dessins très peu « politiquement corrects ». Dans l’un, Berth montre la présidente du FN recevoir un coup de poing, avec un commentaire des féministes unanimes: « chouette, une femme battue ! » ; dans l’autre, Lacombe remet les militants FN « à leur place »… dans une poubelle. Dans le même registre, Jiho consacre sa page dessinée du mois à un « micro-trottoir » chez les électeurs de Marine Le Pen particulièrement cinglant.

Autre rendez-vous politique du mois, un long reportage de Thierry Leclère sur François Ruffin, « le moustique qui réveille les Picards » très joliment illustré par Jiho.

Pour le reste, on saluera encore la page autobiographique de Carali, qui revient cette fois sur un épisode d’enfance, dans les années 50 en Egypte, évocation touchante de la proximité familiale de la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *