Super « Supers » !

Supers_couvSupers, tome 1: une petite étoile juste au-dessous de Tsih, Frédéric Maupomé (scénario), Dawid (dessin). Editions de la Gouttière, 112 pages, 19 euros.

Quand l’auteur d’Anuki, une des séries jeunesse phare des Editions de la Gouttière, collabore avec le dessinateur révélé par les très jolis Dessus-Dessous et Passe-Passe, de la même maison d’édition amiénoise, le « couple » a tout pour accoucher d’un super album. Et même une série Supers qui commence fort bien.

Tout avait commencé quatre jours plus tôt, avec l’arrivée de Mat dans sa nouvelle école. Un jeune garçon désireux de s’intégrer discrètement. Mais il va vite être confronté à l’animosité du caïd skatteur et terreur de l’école, compensée par l’amitié naissante avec la jolie (et très sérieuse) Jeanne. Des problèmes de collégien classique, sauf que Mat, ainsi que son petit frère Benji et sa soeur Lili viennent de l’espace, et plus précisément de cette « petite étoile au-dessous de Tsih », au milieu de la constellation de Cassiopée. Expédiés par leurs parents sur Terre, les trois enfants cherchent à passer inaperçus, malgré leurs super-pouvoirs (mentaux et physiques). Mais ils vont être confrontés à des événements qui vont les contraindre à user de leurs dons paranormaux, quitte à se mettre en danger…

Prévue en quatre albums, l’histoire de ce trio de jeunes « super-héros » attrape le lecteur dès la première séquence – prologue dramatique et haletant à souhait – et ne le lâche plus durant la centaine de pages de ce premier tome. Avec Anuki, on commençait à connaître le talent de Frédéric Maupomé pour développer des récits particulièrement rythmés et dynamiques. Ici, le rythme se ralentit, mais se densifie.

Destinée à un public plus âgé, l’histoire s’attache à décrire avec finesse ses personnages d’orphelins surdoués mais fragiles et déjà si attachants, tout en distillant les premiers éléments d’une aventure qui conserve encore bien des mystères (pourquoi les parents de Benji, Mat et Lili ont-ils été attaqués ? Que sont-ils devenus ? les supers-héros seront-ils découverts ?). On retrouve aussi avec plaisir le trait expressif et coloré de Dawid, aussi agréable et chaleureux que dans ses précédents albums. Appréciés sur des formats courts et destinés aux plus jeunes, les éditions de la Gouttière et son duo d’auteurs réussissent là un joli passage en classe supérieure !

Supers_planche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *