La France par le bout du Boucq

Portrait de la France, François Boucq, éditions i, 120 pages, 18 euros.

A l’heure du café du commerce florissant et des propos de comptoirs suscités par le climat propice de cette campagne électorale finissante, voici une leçon de bistrosophie en huit chapitres qui ne saurait être que profitable.

Distillés par le grand François Bouc, ces « portraits de France », souvent accompagnés de l’incontournable Jérôme Moucherot, se déclinent donc en vue saisissantes de la décrépitude de la France atteinte notamment de « lepénité aiguë » (dès le dessin de couverture), ce gros album en restitution de l’insécurité française, en rencontre avec une France bien enveloppée ou remplie de grands sportifs, en évocation de solutions bien hexagonales et d’un éternel retour à la France de toujours…

Pour leur premier album, les éditions i font une entrée remarquée dans le monde du neuvième art. Lancé avec l’idée d’exhumer la production d’artistes méconnus ou, comme ici, de reprise de dessins oubliés, ce premier album ne se contente pas de compiler des fonds de tiroirs.

Rassemblant des histoires courtes en planches-gags, des illustrations faites pour la presse ou des dessins d’humour, la lecture de ce livre, comme dans tout ouvrage du genre, est plutôt à faire à petites doses, en s’attardant sur les détails ou le soin porté aux dessins (et il y a de quoi y passer du temps).

Par ailleurs, certaines images ont objectivement un rapport assez éloigné, en fait, entre leur création originelle et leur classement dans les chapitres du livre, mais nulle trahison du propos, en tout cas, et toutes les oeuvres retrouvent ici une belle exposition et une seconde vie bien mise en valeur.
Et puis, affichant et sourçant d’ailleurs très clairement les origines diverses de ces « emprunts », ce Portrait de la France, bien édité et organisé renvoie bien, au final, une image fantasmatique mais évocatrice du pays. Avec ce ton absurde, cet humour poétique et ce trait majestueux si caractéristiques du style de François Boucq.

A noter que le prochain album annoncé (prévu pour sortir en cette mi-avril) est le Kamasultra érotico-humoristique de l’Italien Jacovitti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *