C’est fort, Apache !

Apache, Alex W.Inker. Editions Sarbacane, 128 pages, 22,50 euros.

On peut saluer le jury du Prix Polar BD SNCF d’avoir mis en lumière Apache. Et on peut noter l’ouverture d’esprit du prix décerné par une entreprise de transports pour un ouvrage qui se déroule dans le huis-clos d’un bar parisien des années 1920 !

Un bar miteux dans lequel s’arrête, à la nuit tombée, un couple bourgeois atypique: une jolie métisse et son micheton, gros homme acariâtre qui attend avec angoisse les résultats des courses de la « Grande nuit de Longchamp », sur lesquelles il espère toucher le pactole. Délaissée, la jeune femme engage la conversation avec le barman, ex-boxeur qu’un coup trop violent lors d’un match truqué à envoyé au bagne. Arrivera ensuite le chauffeur du couple, antipathique et à l’origine de cet arrêt impromptu pour cause d’incident mécanique. Des rebondissements tragiques viendront révéler les liens noués entre tous les personnages…

C’est ce qui s’appelle un roman noir. Noir et rouge, comme la bichromie des pages, dans un format à l’italienne, avec des dessins stylisés, rehaussés de trames à l’ancienne. Un style soigneusement rétro accentué aussi par l’accent mis sur l’argot de l’époque. Une ambiance à la Casque d’Or sur laquelle se développe un brillant scénario, où les histoires s’entremêlent avec finesse, ou les flash back ramènent à la Grande Guerre. Des histoires tendues vers une progression dramatique et une issue que l’on pressent forcément très noire aussi.
Encore un ouvrage original et réussi à mettre au crédit des éditions Sarbacane, à la politique éditoriale pas forcément spectaculaire mais riche d’albums à la forte personnalités (de La Louve à Couleurs ou Compadres, pour ne citer que ces trois-là).

Pour un premier album, Alex Inker (diplômé de l’Institut Saint-Luc de Bruxelles, enseignant les liens entre cinéma et BD à l’université de Lille 3) réussit une belle entrée dans le monde du 9e art. Son prochain album, désormais attendu donc, Panama Al Brown paraîtra à la rentrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *