Humour noir avec Lefred-Thouron

Le livre noir, Lefred-Thouron. Editions Fluide glacial, 96 pages, 9,90 euros.

Après le « Black project » évoqué hier, on reste donc dans le noir, mais dans un tout autre registre. Cette fois, c’est un livre-gag… Et véritablement un livre-gag, qui n’avait, en fait, au départ, aucune vocation à exister en tant que tel.
Tout est parti d’une page de fausse pub : une couverture toute noire avec autour des carrés noirs accompagnés de sous-titres comme « la Tour de Pise vue de l’étui » ou « Concours de T-shirts brûlés ou « mot croisé en 1 case » (avec le fameux carré noir flanqué d’un A et d’un 1 en abscisse et en ordonnée). Sauf que cette blague du 1er avril dans les pages du mensuel Fluide glacial a suscité de vraies demandes d’achat dudit album, incitant l’éditeur et le dessinateur de presse émerite (que l’on retrouve notamment dans le Canard enchaîné) à publier réellement l’album ! Soit donc une cinquantaine de variations et de légendes autour du motif du rectangle noir. Certaines sont, reconnaissons-le, amusantes, Comme la suite apportée au « combat de noirs dans un tunnel » (déjà faite par Paul Bilhaud, à la fin du XIXe siècle), la « sortie du tunnel en gare de la Ciotat », la reproduction d’une photocopie en noir et blanc d’un « bleu Klein » ou encore « l’origine du monde vue de l’intérieur »…

Lire la suite

Charge graphique pour les femmes

C’est un strip et un blog qui font le buzz en ce moment sur les réseaux sociaux. Et pas forcément pour de mauvaises raisons !

Ingénieure informaticienne de 36 ans, dessinatrice à ses heures perdues, Emma (qui entend reste anonyme et se dit féministe et révolutionnaire), vient donc lancer une charge graphique et militante contre la « charge mentale » pesant sur les femmes, dès qu’elles retrouvent leur foyer à la sortie de la maternité. Et l’inégalité des répartitions des tâches domestiques au foyer entre hommes et femmes.
En l’état, ces jeunes mères doivent alors « penser à tout » quand le père se contente d’attendre et, s’étonne quand on lui en fait le reproche: « Fallait demander », comme le titre ce strip, simple et efficace d’Emma.

A noter que l’auteure vient de voir paraître aussi son premier livre, recueil de divers travaux sur son blog, Un autre regard, chez Massot Editions.

Extrait du début du strip « Fallait demander »

Leur compte (bancaire) est bon avec Prado

Proies faciles, Miguelanxo Prado. Editions Rue de Sèvres, 96 pages, 18 euros.

Au printemps 2014, dans une Espagne toujours marquée par la crise, c’est une étrange affaire que vont avoir à démêler l’inspectrice Olga Tabares et son adjoint Carlos Sotillo. Une série de décès suspects est constatée dans cette grande ville balnéaire de Galice: un commercial, célibataire, est retrouvé décédé à son domicile, la directrice d’une agence bancaire s’effondre sans vie dans un bar. Puis l’ex-président de la CaixatAtlantica est retrouvé mort sur une plage et une contrôleuse financière meurt à son bureau… Et la série noire continue, laissant entrevoir un tueur en série, voire une action terroriste.

Aucun ne se connaissait, mais tous semblent avoir été empoisonnés. Et tous ont comme point commun de travailler dans le secteur bancaire. Et cette série morbide pourrait bien aussi être en lien avec le suicide d’un couple de personnes âgées survenue l’automne précédent…

Lire la suite

Mélenchon, super-héros de comics comique

On avait noté que Jean-Luc Mélenchon a été le seul, durant cette campagne présidentielle (du moins à notre connaissance) à avoir évoqué la situation des auteurs de bande dessinée. Ces derniers lui rendent, un peu la pareille.

Voilà peu, Mélaka et Reno avaient pris l’initiative de réaliser une adaptation en BD de l’Avenir en commun, le programme de la France insoumise. Et ce avec un succès certain.

Autre initiative, cette fois de l’Axonais (désormais Lillois) JL Mast, qui adapte le candidat de gauche à son univers plus habituel des super-héros de comics !

Super-Mélenchon contre la Caste a vocation à être un comic-book de 40 pages (35 pages de BD, le reste en éditorial divers), dans lequel « tout notre petit monde politique va s’affronter dans des duels un peu sanglants, mais surtout rigolos, explique Jean-Louis Reiprich (de son vrai nom). Tout le monde en prendra pour son grade ! »

Signe parmi d’autres de l’engouement actuel que suscite actuellement la figure de Jean-Luc Mélenchon, la campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule a déjà obtenu… 204 % de financement ! (soit 1122 euros sur les 550 euros souhaités, afin de réaliser l’impression et l’envoi des albums).

Il reste encore cinq jours pour contribuer (à partir de 5 euros) et recevoir donc l’album avant le premier tour de la présidentielle…

Lire la suite

Ne restons pas fermés à l’autisme

Ce 2 avril est la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Un handicap qui toucherait aujourd’hui quelque 700 000 familles en France. Un sujet longtemps tabou ou obscurci par l’hégémonie des thèses psychanalytiques sur le sujet (en – gros – résumé: c’est la faute de la mère), qui commence à être mieux connu et objet d’une plus grande prise en charge. Néanmoins, la sensibilisation est toujours nécessaire. Sous quelque forme que ce soit. Et même en strips.
A l’automne dernier, le Picard Patfawl a ainsi publié un recueil de dessins, au titre provocateur, sur le thème : le psychanalyste parfait est un connard (éditions de Varly). Vice-président de SOS Autisme France, le dessinateur d’Albert (dans la Somme) a réalisé ce petit ouvrage avec la mère d’un enfant autiste, Maud Lacroix, avec la volonté de raconter sa vision du combat qu’il mène dans son cadre associatif. Et aussi « dénoncer tout en restant léger« .

Lire la suite

Denis Robert: « Quand on me demande des livres sur l’Affaire Clearstream, c’est à l’Affaire des affaires que je pense en premier ! »

Journaliste d’investigation, réalisateur, écrivain, peintre, Denis Robert est aussi scénariste de bande dessinées. Ou jusqu’ici adaptateur en BD de ses oeuvres. Avec à son actif, deux belles réussites déjà, à travers l’évocation de son travail et de son combat contre Clearstream dans l’Affaire des Affaires et, plus récemment, son récit sensible et profond sur sa terre lorraine, Grand Est.

Denis Robert, auteur de BD également. (photo Didier Goupy)

Ce vendredi 31 mars, il sera à Amiens, à l’invitation de François Ruffin et dans le cadre très politique de la campagne du rédacteur en chef de Fakir aux législatives. Mais c’était aussi l’occasion d’évoquer avec lui cet aspect moins connu de son travail et son intérêt pour la bande dessinée. Entretien…

Lire la suite

Il était une fois dans l’Est, Denis Robert

Grand Est, Denis Robert (scénario), Frank Biancarelli (dessin). Editions Dargaud,152 pages, 22 euros.

Denis Robert n’est pas qu’un journaliste d’investigation tenace. Ecrivain, peintre, réalisateur de documentaires, il est également scénariste de bandes dessinées. Comme ici avec un récit autobiographique romancé, adaptation d’un de ses livres.

Venant de retrouver ses points après un stage de conduite, sa femme à New-York pour y installer l’une de leurs filles, Denis Robert se retrouve avec son fils de 7 ans. Profitant de l’occasion, il l’emmène alors dans sa vieille Jaguar dans une balade dans la région, lui préparant une balade touristique,  entre la Montagne des Singes, au pied du château de Kintzheim en Alsace et une vieille mine transformée en musée, avec des étapes chez des amis ou en famille. Occasion aussi de se remémorer des souvenirs d’enfance, de ses débuts dans le journalisme lors de la grève des mineurs de 1983 ou l’affaire Gregory et de voir le changement dans ses lieux qui lui étaient jadis familiers…

Lire la suite

Lecture-spectacle du texte de Charb empêchée à Lille : certains donnent de la voix

L’annonce de la déprogrammation du spectacle tiré de l’ouvrage de Charb Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes à Lille le 21 mars fait des vagues. Et Xavier Bertrand se pose en défenseur de la liberté d’expression de la pensée du directeur assassiné de Charlie Hebdo.

Autoportrait de Charb

La Voix du Nord avait en révélé, samedi dernier, que la soirée-lecture avait été annulée par crainte de débordements présumés par la présidence de l’université de Lille. Depuis, les réactions se sont multipliées. C’est ainsi que Raphaël Glucksman, Caroline Fourest, Bernard-Henri Lévy ou l’hebdomadaire Marianne se sont indignés d’une telle censure par couardise. De son côté, la Ligue des droits de l’homme nationale s’est désolidarisée de sa section lilloise (qui s’était opposée à une autre représentation en mai). Des réactions qui, pour certaines, ont pu aussi faire se retourner à plusieurs reprises l’ex-directeur de Charlie hebdo dans sa tombe…

Ce mercredi, nos confrères annoncent que Xavier Bertrand a écrit au président de Lille 2, lui rappelant que « le choix doit être celui du renforcement de la sécurité et pas de la déprogrammation ». Et le président de Région se dit prêt à appuyer toute demande auprès de l’Etat en matière de renforcement de ces mesures de sécurité. De plus, si l’université maintenait sa décision d’annulation, la Région est prête, elle, à mettre à disposition une des salles appartenant à la Région pour que cette pièce puisse être jouée…

Lire la suite

A Lille, Charb rendu muet une nouvelle fois

Deux ans après sa mort, la parole de Charb est tuée une seconde fois. A travers les difficultés à pouvoir jouer le spectacle inspiré par son dernier livre posthume.

Gérald Dumont, metteur en scène de la compagnie Théâtre K (photo La Voix du Nord)

C’est notre confrère Laurent Decotte, de La Voix du Nord, qui révèle le sujet, ce samedi. Et le « Drôle de climat » qui règne autour de la lecture-spectacle du livre posthume de Charb Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes.

S’il a pu être joué dans divers centres sociaux ou en milieu scolaire, ce spectacle a du mal à passer la rampe des « vraies » salles. Ainsi, il a été déprogrammé par la présidence de l’université de Lille 2, où il devait être joué ce 21 mars (par crainte de débordements et d’un climat « lourd », selon son président). De même, ce 2 mai, la Maison régionale de l’environnement et des solidarités (MRES) de Lille n’accueillera pas non plus cette lecture-spectacle, cette fois en raison semblerait-il d’une opposition du MRAP et de la Ligue des droits de l’homme. Cette dernière, selon notre confrère qui cite un responsable local, étant gênée de paraître cautionner  « la ligne politique mise en avant par Charlie depuis Val et dont les prises de position sur la religion musulmane ne correspondent pas à l’idée que nous nous faisons de la laïcité »...

Lire la suite

Le programme de Mélenchon en bande dessinée

Petit rappel, histoire de réviser avant la Marche de ce 18 mars à Paris : Mélaka et Reno viennent de créer un strip BD du programme de Jean-Luc Mélenchon. Et désormais téléchargeable gratuitement en fichier PDF.

Juste retour des choses. Début février, lors de son fameux meeting « holographique » entre Paris et Lyon, Jean-Luc Mélenchon consacra un passage de son intervention à la situation des auteurs de bande dessinée. Cette fois, ce sont deux auteurs qui, spontanément, ont mis en BD une partie de l’Avenir en commun, le programme de la France insoumise !

Active au Pskikopat de son père, Carali, Mélaka tient aussi un blog drôlatique, Mélakacarnets ou elle décrit avec beaucoup d’humour et d’inspiration ses « grands moment de solitude ». Avec son compagnon, Reno (connu pour ses dessins numériques et notamment sa reprise réussie de la saga Aquablue avec Régis Hautière) et l’aide d’Olivier Tonneau, enseignant-chercheur à l’université de Cambridge, ils viennent de mettre en ligne un long strip illustrant donc le programme de Jean-Luc Mélenchon.

On retrouve dans ce travail ce même esprit d’autodérision mis au profit d’explications claires et pédagogiques. Et graphiquement très sympathique, sans compter quelques morceaux de bravoure signés Reno (comme ce « tableau » de Jean-Luc Mélenchon en Saint Michel terrassant le dragon de l’évasion fiscale). Le résultat final – qui commence à obtenir un joli buzz sur les réseaux sociaux – s’apparente un peu à la série Economix, mais appliquée à la politique.

Un projet dont Mélaka nous précise un peu plus la démarche…

Lire la suite