La banlieue en clair obscur

Jeu d’ombres, tome 2: Ni ange, ni maudit, Loulou Dedola (scénario), Merwan (dessin). Editions Glénat, 64 pages, 14,95 euros.

Suite et fin de ce thriller de banlieue (lyonnaise), vu du côté de l’immigration turque.

Sayar, l’ex-caïd emprisonné en Turquie a finalement réussi à revenir secrètement dans la cité. Et il ambitionne bien d’y rejouer un rôle, en supprimant notamment ceux qui ont pris sa place dans les deals de drogue ou en remontant au braquage. En bénéficiant du fait, dans un premier temps, que tout le monde le croit mort. Il va embarquer dans ses affaires ses deux frères, Bilail et Cengiz. Le premier se laisse griser par cet argent facile, l’autre le fait contraint et forcé, par solidarité fraternelle. Mais cela va contrecarrer ses ambitions politiques, portées par son mouvement de jeunes des quartiers, qu’il mène avec – et pour – Viviane, la fille qu’il aime… et qui ne l’aime pas… Au final, il y aura des gagnants et des perdants…

Lire la suite

Le 13 novembre pour mémoire

13_11 AUTOPSIE D_UN ATTENTAT C1C4 BICHRO OK2.indd13/11, reconstitution d’un attentat – Paris 13 novembre 2015, Anne Giudicelli (scénario), Luc Brahy (dessin). Editions Delcourt, 128 pages, 14,50 euros.

En matière de terrorisme, Manuel Valls avait cru bon d’estimer qu' »expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser« . Ce petit ouvrage en apporte pourtant un clair démenti. Paraissant fort à propos un an après les attaques à Paris, du Stade de France au Bataclan, ce « documentaire en BD » n’excuse rien – et il décrit même des fusillades d’une inhumanité glaçante. Mais il explique très bien l’enchaînement des faits qui ont amené à cette nuit tragique…

Lire la suite

Larmes à l’extrême droite danoise

infiltres_t2_couvInfiltrés, tome 2: les larmes de Jolène, Olivier Truc et Sylvain Runberg (scénario), Olivier Thomas (dessin). Editions Quadrants / Soleil, 56 pages, 14,95 euros.

L’équipe anti-terroriste de la commissaire Suzanne Hennings est en état de de vigilance extrême. Les membres du Renouveau danois, ce mouvement d’extrême droite qui prépare un attentat, sont sous surveillance. Mais le tueur fantômatique qui devrait intervenir, le « Faucon » est toujours introuvable. Et la nature, comme la date ou le lieu de l’attentat sont toujours inconnus.
Dans ce contexte, les velléités d’indépendance de la fille de Suzanne, qui s’en va avec ses amis au festival pop de Roskilde peuvent apparaître bien secondaires…

Lire la suite

Le feu retombe pour Koralovski

koralovksi_3_couvKoralovski, tome 3: des horizons de feu. Philippe Gauckler. Editions du Lombard, 48 pages, 12 euros.

A l’image de sa couverture, ce troisième et dernier épisode donne la priorité à l’action. Et celle-ci reprend là où le tome 2 s’était arrêté. L’agent secret Blasko commence à retrouver ses esprits. Et les renseignements qu’il a pu obtenir sur les projets des terroristes russes du groupe de « l’Etoile noire » lui reviennent, mais encore de façon confuse. Pendant ce temps, la chancelière Allemande Kermel et le président russe Khanine, exfiltrés après la tentative de putsch à leur égard, vont organiser la contre-attaque médiatique depuis une maison isolée proche de la Baltique. C’est aussi là qu’aura lieu le face-à-face musclé entre Koralovski et Khanine, l’ex-oligarque envoyé croupir en prison par le locataire du Kremlin. Mais les différends vont s’effacer devant une menace plus grave et immédiate: le risque d’un attentat nucléaire au Daguestan. Koralovski et son équipe vont être en première ligne…

Lire la suite

Seule survivante

Seul survivant_t2-couvSeul survivant, tome 2 : Bossa nova club, Christophe Martinolli et Thomas Martinetti (scénario), José Malaga (dessin). Editions Les Humanoïdes associés, 56 pages, 14,20 euros.

La « série-concept » imaginée par Stéphane Louis (une catastrophe – un survivant qui fait le lien d’un récit à l’autre – une petite cicatrice en éclair sur la tempe qui grave ce destin tragique) poursuit sa route, vers le Brésil cette fois.

Jennifer Bristow est la seule rescapée du crash du vol 7659, dans lequel elle a perdu l’enfant qu’elle portait. La jeune Américaine cherche à oublier et refaire sa vie à Rio de Janeiro ou elle est devenue la parfaite jeune fille au pair de la famille Parker. Mais lorsqu’elle apprend que la fille des Parker, tombée enceinte, cherche à avorter, son traumatisme se réveille. Une soirée d’anniversaire dans une discothèque locale va servir de cadre à un nouveau drame d’ampleur…

Lire la suite

Harmony, retour en enfance

Harmony, tome 2 : indigoHarmony_t2_couv, Mathieu Reynès. Editions Dupuis, 56 pages, 12 euros.

Harmony, la jeune amnésique aux étranges capacités télékinésiques découverte dans le premier tome a désormais un passé moins obscur.
Six ans plus tôt, elle faisait partie d’un programme de recherche mené par le professeur William Torres sur les pouvoirs paranormaux. Mais une société privée en lien avec l’armée a fait main basse sur l’institut et entend utiliser le don d’Harmony et d’autres enfants à des fins nettement moins humanistes…

Lire la suite

XIII en fin de cycle

XIII_tome24_couvXIII, tome 24 : l’héritage de Jason Mac Lane, Yves Sente (scénario), Ioui Jigounov (dessin). Editions Dargaud, 56 pages, 11,99 euros.

XIII était en mauvaise posture, poursuivi à Amsterdam avec une punkette. Et cela n’allait guère mieux pour ses amis, le Major Jones et le général Carrington, toujours prisonniers de rebelles afghans. La situation ne s’est pas trop arrangée pour ces derniers, au début de ce nouvel album. Récupérés par un autre groupe taliban, ils sont violemment traités. Cela va un peu mieux, en revanche, pour XIII qui a enfin mis la main sur les documents que la MayFlower Fondation voulait lui empêcher d’obtenir. Et la révélation est de taille : ils prouvent que Jason Mac Lane est, lui aussi, un des héritiers des passagers du Mayflower (et pas le moindre au vu de sa généalogie…) et qu’ils pourraient revendiquer ses droits sur la fondation, compliquant la mise en route du complot « roots power »…

Lire la suite

Un jeu bien exécuté

L'exécuteur_couvL’exécuteur, le jeu mortel, John Wagner (scénario), Arthur Ranson (dessin). Editions Delirium, 96 pages, 20 euros.

Venant d’achever leur Grande Guerre de Charlie, de Joe Colqhoun et Pat Mills, les éditions Delirium poursuivent leur politique (réussie) d’exhumation de bandes dessinées populaires anglo-saxonnes, avec la publication du premier volet de la trilogie de l’Exécuteur, d’un autre scénariste ayant participé au renouveau de la BD britannique dans les années 70-80 John Wagner.

Ex mercenaire désenchanté, Harry Exton, est sollicité par un ancien camarade pour participer avec lui au « jeu ». Dans cette version moderne des combats de gladiateurs, des « voix » parient de fortes sommes d’argent sur des « exécutants », équipés d’armes de guerre, qui doivent s’affronter dans des combats à mort, en toute discrétion.

Après avoir passé son « examen de passage » – en se débarrassant à mains nues d’un premier tueur – Harry devient rapidement une valeur sûre. Mais c’est un « jeu » dont on ne peut sortir que part la mort. Pour s’en libérer quand même, Harry va confier, pistolet au poing, toute son histoire à un psychiatre, le docteur Spalding…

Lire la suite

Au HSE, c’est la chute finale

HSE3_couvHSE, tome 3, Xavier Dorison (scénario), Thomas Allart (dessin). Editions Dargaud, 52 pages, 13,99 euros.

Félix Fox est en plein krach. Si l’action au Human stock Exchange (HSE) du petit vendeur de voitures a monté en flèche, sa vie personnelle a touché le fond. Sa femme l’a quitté, après avoir appris qu’il avait hésité à suivre l’ordre de ses actionnaires, qui lui demandaient de faire avorter sa compagne. Et il se refuse à poursuivre son existence d’homme « coté ». Mais il n’est pas si facile de ressortir du jeu, surtout quand son évaluateur, Simon Sax, fait de Félix le prototype et l’emblème publicitaire d’un « second marché » du HSE où il s’agira de pouvoir coter l’humanité entière…

Lire la suite

Deux visions de l’Amérique

Le pouvoir des innocents, tome 4_couvLe pouvoir des innocents, cycle II, tome 4: deux visions pour un pays, Luc Brunschwig (scénario), Laurent Hirn et David Nouhaud (dessin). Editions Futuropolis, 56 pages, 13 euros.

Le tome 3 de ce second cycle du Pouvoir des innocents avait laissé New York sous la surprise d’une victoire au poste de gouverneur du candidat démocrate et très progressiste Lou Mac Arthur et sous le choc d’une émeute à la prison de Rykers Island, afin de faire un mauvais sort à Joshua Logan, l’homme le plus haï des Etats-Unis, condamné (à tort) pour l’attentat qui avait endeuillé l’élection municipale de Jessica Rupert, six mois plus tôt.
Dans la logique désormais bien établie de cette série, ce volume 4 reprend logiquement au lendemain de ces deux événements.

Logan parvient à échapper au lynchage grâce à l’intervention d’un gardien, Benjamin Torrence, qui va progressivement s’imposer comme le porte-parole officieux (et passablement orienté) du célèbre détenu, devenu une icône pour l’extrême droite blanche et raciste. Jessica Rupert et Lou Mac Arthur rebondissent sur le début d’émeute pour mettre aussi en placer leur action « participative » en prison. Et non sans succès.
Pendant ce temps, Domenico, l’homme de main du mafiosi Franzy, reste au chevet de Lucy, la jeune punk démocrate que son patron avait massacré. Finalement rétablie, elle lui en sera très reconnaissante.
Et d’autres enjeux majeurs approchent : l’élection présidentielle, tout d’abord, opposant un candidat démocrate falot et platement centriste au fils (également bien effacé) de la dynastie Whitaker. Et ensuite, sur le plan judiciaire, le procès de Joshua Logan, pour lequel son avocat s’active tandis que son compagnon continue à creuser le passé de Logan…

Lire la suite