Maria de tous les seins… Pin up and down

Star fuckers, tome 1: la belle et les bêtes, Alcante et Gihef (scénario), Dylan Teague (dessin). Editions Kennes, 48 pages, 14,95 euros.

Maria Furia est une jeune et jolie « dos mouillé », ces immigrés mexicains clandestins qui franchissent à la nage le Rio Grande pour tenter leur chance et chercher une meilleure vie aux Etats-Unis. Quelques mois plus tard, le conte de fée de la jeune femme est sur le point d’être atteint. Ou presque.

Loin de son rêve fantasmatique d’être épousée par le brillant acteur Hugh Gates, Maria a échoué dans un club de strip-tease qui lui assure une survie passablement glauque. Elle finira par rencontrer le bel acteur hollywoodien, mais pas franchement comme elle l’espérait. Aidée par un ex-paparazzi vitriolé, elle commencera à nourrir sa vengeance et à entamer sa montée vers les étoiles…

Lire la suite

On se met en quatre pour la Saint-Valentin

Sacrifions à la tradition avec un petit florilège d’albums relativement récents sur l’amour, les sentiments et le sexe sous divers angles et formes en ce jour de Saint-Valentin.

Et comme Martin Veyron l’avait déjà bien noté il y a longtemps, l’amour propre ne le restant pas longtemps, les quatre albums suivants mêlent allègrement les sentiments et les sens plus physiques…

Lire la suite

Inceste d’émotion

Indivision_couvL’indivision, Zidrou (scénario), Benoît Springer (dessin). Editions Futuropolis, 64 pages, 15 euros.

Zidrou a démontré depuis quelques temps déjà sa capacité à surprendre et à se renouveler d’album en album. Cette fois, il va très loin avec un thème tabou.

De nos jours dans le Pas-de-Calais. Martin et Virginie sont frère et soeur. Il travaille dans une compagnie maritime, elle est vétérinaire. Il revient d’un long séjour à Abou Dhabi. Et depuis le décès de leurs parents, ils se déchirent sur la vente – ou pas – de la maison familiale. Mais il y a surtout entre eux un autre motif de tension, bien plus fort et profond: Martin et Virginie s’aiment. Cette dernière entend mettre un terme à cette relation sentimentale interdite…

Lire la suite

Sex & violence et pulsions très humaines

501 SEX & VIOLENCE[BD].inddSex & violence, Jimmy Palmiotti, Justin Gray (scénario), Jimmy Broxton, Juan Santacruz, Romina Moranelli, Rafa Garres, Vanesa R. Del Rey (dessin). Editions Glénat Comics, 144 pages, 15,50 euros.

Cinq histoires et autant de drames avec leur dose d’ultra-violence ponctuée de quelques vignettes suggestivement érotiques: Un grand-père, dévasté par la vision d’un snuff movies mettant en scène sa petite-fille, s’engage sur le chemin d’une vengeance terrible qui le mènera à Portland. Aidée par une jeune prostituée, il révélera alors  sa vraie nature… Autre ambiance, à New York, avec une femme-flic voyeuriste et « en pleine tempête » qui devient progressivement fascinée par les agissements de ses deux voisines de l’immeuble d’en face. Toujours aux Etats-Unis, mais dans un middle west déshérité, Daddy Issues confronte un homme à une mère et sa fille, aux attitudes plus qu’équivoques.

Les deux derniers récits ont plus d’ampleur. Le premier ramène à l’URSS de 1941 et à l’histoire stupéfiante d’une unité de l’armée rouge chargée de former des chiens kamikazes. Enfin, Filter, la dernière histoire conte la réflexion d’un assassin, revenant sur les pulsions meurtrières de sa jeunesse qui ont façonné sa vie, mais au final plutôt à son avantage au regard de la loi…

Lire la suite

Zep dans le sexe à corps perdus

501 ESMERA[BD].inddEsmera, Zep (scénario), Vince (dessin). Editions Glénat, 24 euros.

A la rentrée dernière, avec Une histoire d’hommes, Zep avait déjà étonné en s’inscrivant dans un registre plus adulte et nostalgique. Avec Esmera (et l’apport de Vince au dessin), le papa de Titeuf surprend dans le registre cette fois ouvertement « pour adultes« . Avec un album érotique, voire pornographique (si l’on considère la distinction de la première à la deuxième notion à la vision détaillée des organes génitaux).
L’entrée en matière, sans préalables, est de fait raide: dans une ruelle de Rome, de nos jours, une toute jeune femme alpague un prêtre en soutane pour qu’il lui fasse un cunnilingus avant de lui rendre la pareille avec une généreuse fellation. A sa fenêtre, une femme observe la scène. Celle-ci, Esmera, dans un long flash-back va alors se remémorer sa singulière vie amoureuse « plurielle ». Dans son pensionnat de jeunes filles, son premier orgasme avec une copine va en effet lui révéler sa « monstruosité », qui la fait changer de sexe à chaque fois qu’elle jouit !
A travers sa vie sentimentale – ou plutôt sexuelle – c’est aussi tout le dernier demi-siècle qui est passé en revue : la libération sexuelle et politique de la fin des années 60, jusqu’aux dérives droguées d’Ibiza dans les 70′, puis l’arrivée des années Sida (éludées ici). C’est aussi la solitude de l’héroïne qui transparaît. Après avoir tenté de faire partager sa particularité à son premier grand amour, elle se réfugie dans les rencontres d’un soir. Même un essai de vie en couple, « à trois » échouera…

Lire la suite

Erotisme: le gothique revu et magnifié par Crepax

Dr Jekyll_couvDr. Jekyll et Mr. Hyde d’après Robert L.Stevenson (suivi de Le Tour d’écrou d’après Henry James, Les trois enquêtes du chevalier Dupin d’après Edgar Allan Poe, Histoire de ma vie de Giacomo Casanova), Guido Crepax. Actes Sud BD, 208 pages, 26,80 euros.

Après Comte Dracula / Frankenstein, Actes Sud BD poursuit sa réédition des adaptations littéraires réalisées par Guido Crepax. Une sortie qui se double, de la parution de Valentina 1: biographie d’un personnage de Delphine Gachet, sur l’héroïne emblématique du grand maître italien de l’érotisme et d’une nouvelle exposition, à la galerie Champaka à Paris, venant célébrer le 50e anniversaire de ce personnage emblématique de la BD, née donc en 1965 sous la plume de Crepax.

Ce nouveau volumineux volume réunit donc cinq grands classiques du roman gothique (dont les trois nouvelles de Poe Le double assassinat de la rue Morgue, le mystère de la rue Roget et La lettre volée), auquel s’ajoute une biographie de Casanova…

Lire la suite

Héléna, l’insoutenable légèreté des sentiments

Héléna-2_couvHéléna, tome 2, Jim (scénario), Chabane (dessin). Editions Grand Angle / Bamboo, 74 pages, 16,90 euros.

L’étrange relation entre Simon et Héléna se poursuit, avec ce rendez-vous hebdomadaire désormais rituel du jeudi. Petit jeu d’amour platonique (du moins pour Simon) et d’attachement amical progressif (pour Héléna) qui se double d’une vie sexuelle en parallèle. Héléna a son amant (marié et en instance de divorce), Simon couche régulièrement avec Héloïse, l’amie pragmatique d’Héléna, rencontrée vers la fin du premier tome. Cet équilibre un peu frustrant va être remis en cause par une succession d’événements qui vont bouleverser la vie de Simon, le transformer et le pousser à se dépasser. Sans forcément que ses efforts soient payés en retour…

Lire la suite

Une grande, c’est mieux !

Lorna, Brüno, Treize étrange, 152 pages, 17,25 euros.

Henri Luxe-Butol est le fils unique de Charles-Henri Luxe-Butol, président-fondateur des laboratoires LB Pharma. Jeune homme complexé et méprisé par son père pour cause de médiocrité, il est aussi largué par sa maîtresse, actrice de films pornos. Malgré ou à cause de tout cela, il va néanmoins atteindre à la plus grande des gloires comme bienfaiteur de l’humanité en découvrant le Priap.

Un remède miracle qui relègue le Viagra au rang d’amusette pour ados pré-pubères. Le Priap va pulvériser tous les records de vente car, « avec un pareil produit, la polygamie redevient d’actualité ». Quand le mâle est bandé, c’est parti pour la bagatelle. Une fois que la machine est lancée, plus question de s’arrêter ! Sauf que le produit n’a pas été inventé par Henri Luxe-Butol et qu’il présente quelques effets secondaires assez embêtants qui font plonger le cours de l’action et HLB a disparu en pleine nature…

Lire la suite

L’amour en BD entre Marivaux
et vaudevilles…

Ils se croisent et se décroisent... comme les jambes de Sharon Stone dans Basic Instinct !Marivaudevilles de jour, par Martin Veyron, éditions Dargaud, 13,99€.
Au premier abord, ce sont des dessins simples comme bonjour. Le bonjour que s’échangent deux amoureux avant de se quitter. Dans la rue, ils croisent un dragueur fou, une bimbo chic, et nous voilà embarqués dans une drôle d’histoire. D’un couple à l’autre, d’une rencontre à une rupture en passant par une aventure purement charnelle, cette bande dessinée apparemment peu séduisante vous prend dans sa toile sans queue ni tête – enfin, vous comprenez ! Son titre en dit long : un mélange de l’univers de Pierre Marivaux avec celui des vaudevilles simples et légers, bourrés de quiproquos. À déguster sans prise de tête et sans trop chercher à comprendre de quoi il retourne !

En bonus, voici ce qu’on trouve sur la quatrième de couverture :

Marivaux (Pierre de) : Ecrivain français né à Paris (1688-1763). Il a composé un grand nombre de comédies remarquables par l’analyse psychologique tout en nuances du sentiment amoureux.

Vaudeville (n.m.) : Comédie légère, complexe et burlesque fondée sur l’intrigue et le quiproquo.

Marivaudeville (n.m.): Mot-valise forgé par l’auteur pour désigner cet ouvrage que vous lirez avec plaisir !

 

Réédition d’un classique de la bande dessinée érotique : la Survivante toujours bien vivante

Seul survivante dans un monde post-apocalyptique, déshumanisé, mais où les sens restent toujours en éveil…  Vingt-cinq ans (déjà !) après, La survivante de Paul Gillon bénéficie d’une ré-édition intégrale chez Drugstore.

Dans un futur proche, une femme bloquée dans une grotte souterraine survit à une explosion atomique. De retour dans un Paris désert, elle découvre que tous les hommes ont  disparu. Après la peur et le découragement, elle retrouvera une certaine euphorie à profiter des plaisirs subsistants dans la capitale… notamment ceux que lui procurera Ulysse, robot-majordome. Aude est la survivante. Et l’une des fortes héroïnes de la bande dessinée érotique des années 80.

Le personnage créé par Paul Gillon – « Picard » d’adoption depuis son installation dans son petit château d’Ignaucourt, à une trentaine de kilomètres d’Amiens – bénéficie en ce mois de mars d’une réédition « intégrale » chez Drugstore. Album réunissant les quatres tomes qui s’étaient égrénées de 1985 à 1991 (avant une précédente intégrale sortie en 1995).

De quoi permettre à une nouvelle génération de redécouvrir ce classique du 9e art, et un dessinateur à l’apogée de son talent.