Rendez-vous de la bande dessinée à Amiens avec Brüno

En prélude habituel au Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, les « Bulles du Lundi » organisent une rencontre avec l’auteur de l’affiche de l’année : Brüno, ce 3 avril.

Les Bulles du Lundi d’avril 2017 recevront Brüno, auteur de l’affiche des 22es Rendez-Vous de la  Bande Dessinée d’Amiens, scénariste et dessinateur à l’oeuvre prolifique et reconnue. Il est aussi l’un des 80 auteurs invités du festival picard et une exposition rétrospective et scénographiée, Soul Graphic, lui sera consacrée les 3 et 4 juin
2017.

Au cours de cette rencontre et en lien avec l’exposition qui lui est consacrée, Brüno reviendra sur ses influences, tirées de la culture américaine, de la Black Music (concrétisé par son dernier album, avec Hervé Bourhis), mais aussi d’Hollywood et des séries B (influences qui marquent ses albums, comme Lorna ou la série à succès Tyler Cross). Il sera également question de son dessin incisif et de sa ligne claire aux accents franco-belges, mettant en scène des univers d’aventures
allant du western à la science fiction, sur fond de soul et de funk.
Ses collaborations avec des scénaristes tels que Pascal Jousselin, Fatima Ammari-B, Appollo, Nicolas Pothier, Fabien Nury ou tout récemment Hervé Bourhis viendront également nourrir la discussion.

Rencontre avec Brüno, lundi 3 avril 2017 à 19 heures, Bibliothèque Louis Aragon, 50 rue de la République à Amiens. Entrée libre.

 

 

Vanyda en trois exemplaires ce samedi à Bulle en stock Amiens

Rencontres-dédicaces plurielles, ce samedi à Bulle en stock Amiens avec Vanyda et deux dessinateurs de ses trois récents albums, François Duprat et Nicolas Hitori De.

(photo éditions Dargaud)

Trois bonnes raisons de venir rencontrer Vanyda, ce samedi à la librairie Bulle en stock.

La dessinatrice résidant désormais à Lille, auteure notamment de la série Celle Que/Valentine revient cette fois pour son beau roman graphique mémoriel et familial sur le Laos, d’où est originaire son père, Un million d’éléphants (Futuropolis).

Mais elle sera aussi là en tant que scénariste de l’Année de la chèvre (La Boîte à bulles), suite de son récit de la vie de couple de Bernadette, et d’un autre album, Mia and Co (Dargaud) début d’une série sur une bande de copains et leurs préoccupations d’ados.

Et Vanyda ne viendra pas seule, ce samedi, puisqu’elle sera accompagnée de ses deux dessinateurs (ou co-dessinateur, s’agissant de L’année de la chèvre), respectivement François Duprat et l’Amiénois Nicolas Hitori De.

Avec Cy et Dubuisson, Bulle en stock commence fort l’année

La librairie amiénoise Bulle en stock organise, ce vendredi, ses deux premières rencontres-dédicaces de l’année.

Bulle en stock débute fort l’année 2017, avec déjà une dizaine de rencontres d’auteurs annoncée pour ce mois de janvier. Et ça commence très vite et très fort, dès ce vendredi, (à partir de 15 heures), avec la venue de Cy et celle de Marc Dubuisson, avec du sexe et de la politique…

Lire la suite

Une lumineuse battle de dessins ce soir à Amiens

Les associations Anti-Stress et Cité Carter organisent une battle de dessin en lightpainting, ce 7 octobre à Amiens. Explications.

soiree-grenouillesUne « battle de lightpainting », qu’est-ce que c’est ? C’est, d’abord une battle de dessin classique. A savoir, l’affrontement (pacifique et amical) de deux dessinateurs sur un thème donné et dans un temps déterminé à l’avance. La spécificité, ici, c’est donc le « lightpainting », c’est-à-dire un procédé photographique permettant, grâce à un temps de pose très long de voir l’ensemble des mouvements des dessinateurs réalisés pour créer leurs oeuvres.

Ce soir, sur la scène de la « Cité Carter » , au Safran à Amiens, dans le cadre d’une « soirée grenouilles » de l’association Anti-Stress, sont annoncés David François et David Périmony mais aussi les élèves du diplôme universitaire BD de l’UPJV. Et tous ceux qui souhaiteraient essayer sont les bienvenus également.

La soirée sera animée par Zaza Bassette et Élodie Duriez, le photographe sera Vincent et la DJ sera Dounia, pour une session bien rock’n’roll.

Battle de lightpainting à 20 heures et Mix DJ dès 23 h 30. Soirée gratuite sous réserve d’adhésions à l’association, 2 euros.

Bulle en stock d’auteurs en octobre

Pas moins de six rencontres-dédicaces d’auteurs sont prévues en ce mois d’octobre par la librairie spécialisée amiénoise. Plus une présence sur deux salons avec d’autres auteurs. Premier récapitulatif global.

Après déjà des rencontres en septembre, l’automne s’annonce très riche en auteurs à la librairie amiénoise Bulle en stock pour ce mois d’octobre. Par ordre chronologique…

Lire la suite

La bande dessinée picarde passée en revue(s)

Rencontre, ce vendredi, autour des projets – et réalisations – de revues de bandes dessinées picardes. Dans le cadre du festival étudiant Festitude.

(photo David Périmony)

(photo David Périmony)

Les revues de bande dessinée connaissent un renouveau depuis le lancement de La Revue dessinée (avec Topo, Pandora, Aaarg ! etc). Et en Picardie aussi, on est de la revue. A son échelle.
Les étudiants du DU bande dessinée de l’UPJV ont fait connaître depuis trois ans leur Niche du Déhu. Magazine complété, depuis le mois de juin dernier par de jolis Carnets de la Hutte. Et le « grand projet du futur » Pierre Papier Chicon se construit.

Ce vendredi, dans le cadre de la manifestation étudiante Festitude et avec l’association On a marché sur la bulle, une rencontre est organisée avec les animateurs de ces projets et sur l’émergence de telles revues.
Présenté par Anne-Sophie de Franceschi (des Affaires culturelles de l’Université) et Dominique Semren (du CROUS), le débat aura lieu avec David Périmony et Leslie Dumortier (pour les Carnets et la Niche) ainsi que David François et Camille Picard (pour PPC)

Les revues picardes de bande dessinée. Rencontre, vendredi 30 septembre à partir de 19 heures, auditorium de la bibliothèque municipale d’Amiens, rue de la République.

Blondin, Zay et Philippine Lomar pour débuter la rentrée chez Bulle en Stock

Rencontre-dédicaces avec les deux auteurs de « Philippine Lomar », Greg Blondin et Dominique Zay, pour débuter la rentrée chez Bulle en stock à Amiens.

Greg Blondin et Dominique Zay, lors du dernier festival de bande dessinée d'Amiens.

Greg Blondin et Dominique Zay, lors du dernier festival de bande dessinée d’Amiens.

Pour une collégienne, quoi de plus logique que de se retrouver à la rentrée scolaire. Ce sera le cas pour Philippine Lomar, la jeune enquêtrice de Dominique Zay et Greg Blondin, dont le premier album est paru en juin (aux éditions de la Gouttière). Et, par la même occasion le coup d’envoi d’une rentrée déjà bien copieuse à la librairie amiénoise BD Fugue.

La semaine suivante (le 14 septembre), c’est Damien Cuvillier qui viendra pour dédicacer son nouvel album, Nuit noire sur Brest (éditions Futuropolis), réalisé avec Kris et Bertrand Galic. Et jeudi 13 octobre, ce sera au tour de Guilhem, pour la sortie du premier tome de la série Les 3 fantômes de Tesla (éditions du Lombard).

Rencontre avec Greg Blondin et Dominique Zay, samedi 10 septembre à partir de 14 heures, librairie Bulle en Stock, 4, rue du Marché Lanselles à Amiens.

Retour sur un débat sans préjugés sur la bande dessinée au festival d’Amiens

Il fallait bien une journée pour espérer « en finir avec les préjugés sur la bande dessinée », thème choisi par le festival d’Amiens pour sa journée à destination des professionnels du livre, ce 3 juin. A défaut de conclure, ce fut un riche et intense moment de réflexion et d’échanges, nourris par trois bons connaisseurs du médium: Benoît Peeters, Jean-Christophe Ogier et Benoît Mouchart.

Jean-Christophe Ogier, Alexandra Oury et Benoît Mouchart

Le temps m’avait manqué pour revenir un peu plus précisément sur cette riche journée destinée à « battre en brèche les préjugés sur la bande dessinée ». Et qui, au final, a participé à cerner quelques idées reçues sur le sujet.

Un médium jeune, de près de deux siècles

Première idée préconçue, l’absence de profondeur culturelle et littéraire. Pourtant, comme l’a rappelé Benoît Peeters (scénariste des Cités obscures, grand spécialiste de Hergé et théoricien du 9e art), c’est peut-être bien à Goethe que l’on doit la naissance de ce médium ! L’auteur allemand aurait en effet incité le Suisse Rodolphe Töpfer à publier au milieu du XIXe siècle ses carnets associant texte et images. Et ce dernier, dès le début, a conscience d’établir une pratique distincte. Comme il le note dans un résumé célèbre : «Les dessins, sans ce texte, n’auraient qu’une signification obscure ; le texte, sans les dessins, ne signifierait rien. Le tout ensemble forme une sorte de roman d’autant plus original qu’il ne ressemble pas mieux à un roman qu’à autre chose ». De quoi relativiser aussi l’idée que la réflexion sur l’art séquentiel n’est que récente…

Lire la suite

La résidence de Nicolas Juncker sur 14-18 s’achève à Rethondes

Clôture d’une résidence étalée sur trois ans, consacrée à la Première Guerre mondiale, une soirée de lectures et une expo Juncker est organisée ce vendredi dans l’Oise.

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la Médiathèque départementale de l’Oise a mis en place différentes actions autour du livre et de la lecture. Et notamment des résidences d’écrivains et d’auteurs de bande dessinée depuis deux ans. Après Daniel Casanave en 2014 (sur le thème de l’entrée en guerre) et Riff Reb’s en 2015 (sur la guerre à l’arrière du front), c’est Nicolas Juncker qui a mené le projet en ce printemps 2016, autour cette fois du poilu au front.

Pour terminer en beauté, une soirée est proposée ce vendredi à Rethondes (lieu symbolique pour marquer la fin d’une action autour de la Première Guerre mondiale…) avec une lecture de textes d’auteurs témoins de 14-18 par Fred Egginton et illustrée par Nicolas Juncker. Des expositions sur la Grande Guerre dans la bande dessinée ainsi que les travaux réalisés au cours des différents ateliers de la résidence seront aussi présentés.

 Soirée de restitution de la résidence de Nicolas Juncker "1916 - le poilu et le front", vendredi 27 mai à 18 heures, à la bibliothèque de Rethondes. Renseignements et réservations au 03.44.85.60.38.

Rencontre avec Catherine Meurisse, ce soir à Amiens

Catherine Meurisse, à qui une expo (« De l’esprit du trait ») sera consacrée lors des 21e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, les 4 et 5 juin prochains, sera à Amiens, ce jeudi 19 mai.

Catherine_MeurisseDessinatrice à Charlie hebdo et auteure notamment du Pont des Arts (jetant une passerelle entre peinture et littérature en confrontant des grands écrivains à des tableaux) et de Moderne Olympia (virée imaginative et délurée dans le Musée d’Orsay), elle vient de publier La légèreté, témoignage émouvant et drôle de sa reconstruction après le massacre à Charlie hebdo, en janvier 2015.

Rencontre avec Catherine Meurisse, jeudi 19 mai à 20 heures, Maison de la culture d’Amiens. Entrée libre.