Vanyda en trois exemplaires ce samedi à Bulle en stock Amiens

Rencontres-dédicaces plurielles, ce samedi à Bulle en stock Amiens avec Vanyda et deux dessinateurs de ses trois récents albums, François Duprat et Nicolas Hitori De.

(photo éditions Dargaud)

Trois bonnes raisons de venir rencontrer Vanyda, ce samedi à la librairie Bulle en stock.

La dessinatrice résidant désormais à Lille, auteure notamment de la série Celle Que/Valentine revient cette fois pour son beau roman graphique mémoriel et familial sur le Laos, d’où est originaire son père, Un million d’éléphants (Futuropolis).

Mais elle sera aussi là en tant que scénariste de l’Année de la chèvre (La Boîte à bulles), suite de son récit de la vie de couple de Bernadette, et d’un autre album, Mia and Co (Dargaud) début d’une série sur une bande de copains et leurs préoccupations d’ados.

Et Vanyda ne viendra pas seule, ce samedi, puisqu’elle sera accompagnée de ses deux dessinateurs (ou co-dessinateur, s’agissant de L’année de la chèvre), respectivement François Duprat et l’Amiénois Nicolas Hitori De.

Tintin à bon train à Bruxelles…

Galerie

Cette galerie contient 16 photos.

La sortie de la version colorisée de Tintin chez les Soviets, ce 11 janvier, a été précédée de plusieurs événements de promotion « en live » en Belgique. En 1930, pour accompagner la sortie de l’album Tintin au pays des Soviets, l’Abbé … Lire la suite

Les dix derniers albums en lice pour le Grand prix d’Angoulême

Le Grand Jury de la 44e édition du Festival d’Angoulême vient d’établir sa « short » liste des dix albums en lice pour le Fauve d’Or (Prix du meilleur album), parmi les 42 titres précédemment pré-selectionnés. Rappelons que ce jury 2017 se compose des auteurs Posy Simmonds (présidente) et Jean-David Morvan, des journalistes Marius Chapuis (Libération) et Catherine Robin (Elle), de l’écrivain Mathias Enard, de l’humoriste Nora Hamzawi et de la libraire Vo Song Nguyen.

Rappelons aussi que « Meilleur Album » prime le meilleur album de l’année – logique – « sans distinction de genre, de style ou d’origine géographique ». Il sera remis le 28 janvier à 19 heures pendant la cérémonie de remise des Fauves du Festival au théâtre d’Angoulême.
Par ordre chronologique, voici ces albums…

Lire la suite

Avec Cy et Dubuisson, Bulle en stock commence fort l’année

La librairie amiénoise Bulle en stock organise, ce vendredi, ses deux premières rencontres-dédicaces de l’année.

Bulle en stock débute fort l’année 2017, avec déjà une dizaine de rencontres d’auteurs annoncée pour ce mois de janvier. Et ça commence très vite et très fort, dès ce vendredi, (à partir de 15 heures), avec la venue de Cy et celle de Marc Dubuisson, avec du sexe et de la politique…

Lire la suite

R.I.P. 2016

Avant de tourner définitivement la page de 2016, une dernière pensée pour la vingtaine de personnalités du monde du 9e art qui nous ont quitté cette année (merci au rapport Ratier pour le rappel d’une bonne partie de tous ces noms). En forme d’éphéméride de janvier à décembre. Et Requiescat in pace (que tous reposent en paix)…

Lire la suite

Tintin au pays des Soviets… et au départ de Bruxelles

La sortie de Tintin au pays des soviets en version en couleurs va donner lieu à trois journées festives à Bruxelles, les 7, 8 et 9 janvier prochains.

Tintin repart chez les Soviets. Ou en revient. En tout cas, la sortie de cette réédition colorisée du premier album d’Hergé se veut haute en couleur.

Cent ans après la Révolution d’Octobre qui avait fourni le sujet et le prétexte (anticommuniste) à cette aventure inaugurale du célèbre reporter, les éditions Casterman et Moulinsart organisent un lancement en fanfare. Et principalement à Bruxelles, point de départ du journaliste du Petit Vingtième

Lire la suite

Nora toujours bien là

Léa Mazé, au Salon du livre de Paris 2015, où « Nora » était dévoilé en avant-première.

Nora continue son joli bonhomme de chemin, comme s’en félicite son éditeur, les Editions de la Gouttière.

Après avoir remporté le prix Tibet 2016 du festival du livre jeunesse de Troyes, dans l’Aube, le joli livre de Léa Mazé fait aussi partie de la sélection 2017 du prix Bull’gomme 53 et le prix BD Cezam Ile-de-France. Et l’album est de nouveau disponible en librairies.

Mix & Remix, mort et pas seulement de rire

Quinze jours après le décès de Gotlib, c’est une autre triste nouvelle qui endeuille cette fin d’année dans le petit monde de la bande dessinée et du dessin de presse helvétique mais aussi français.

Moins connu que le fondateur de Fluide glacial, Philippe Becquelin est mort à l’âge de 58 ans des suites d’un cancer du pancréas. Son nom ne dira rien à personne, son pseudonyme sans doute un peu plus: Mix & Remix. Et ceux qui ont découvert un de ses dessins ou de ses strips dans Courrier international, la matinale du Monde ou dans Siné Mensuel ne pourront manquer de s’en souvenir, tant son oeuvre était singulière et son talent et son sens de la satire étaient éblouissants et hilarants, avec un style minimaliste, mais qui en disait un maximum…

Lire la suite

Les 22e Rendez-vous de la bande dessinée déjà en route vers les prix

Les prochains Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, (22e du nom), ce n’est que dans six mois (du 2 au 4 juin précisément). Mais les différents concours et prix sont d’ores et déjà lancés. Tour d’horizon en trois temps…

Lire la suite

Gai-Luron est triste, Hamster moins jovial… Gotlib est mort

Les éditions Dargaud ont annoncé ce dimanche le décès de Gotlib, âgé de 82 ans.

cy11czhweaa8q8lGai-Luron est triste, Hamster moins jovial et nous tombe dessus un petit coup de blues et de nostalgie. Gotlib, alias Marcel Gottlieb est décédé à l’âge de 82 ans.
De Pif et Vaillant, où il fit ses armes au début des années 60 jusqu’à son retrait progressif de Fluide glacial, il aura marqué des générations de lecteurs, révolutionné en partie la presse BD à l’aube des années 70, suscité de nombreuses vocations et incité à plusieurs reprises de ses oeuvres (récemment encore Gai-Luron ou Super Dupont) toujours marquées par une humble dévotion à leur créateur.

Et pour beaucoup, il aura marqué indélébilement (et pas débilement du tout) les esprits par cet humour loufoque, non sensique (et parfois scatologique) puisé en partie chez les Américains de Mad mais qui apparaissait comme une vraie nouveauté et un grand coup d’air frais…

Lire la suite