Vers une renaissance à l’automne des Cahiers de la BD

Il était né en 1969, lancé comme fanzine par Jacques Glénat, et s’était arrêté en 1990. Un quart de siècle plus tard, Les Cahiers de la BD sont en train de renaître. Avec un premier numéro annoncé pour septembre. Et une opération de financement collaboratif qui vient d’être lancée. 

Ces nouveaux Cahiers de la BD, placés sous la direction du journaliste et éditeur Vincent Bernière, se veulent « le support d’information de toutes les bandes dessinées, destiné à tous les lecteurs et lectrices, dans un esprit journalistique sérieux et néanmoins séduisant, doté d’une maquette élégante, de formats innovants et de contributeurs talentueux« . Soucieux d’être à la fois « abordable et analytique« , la revue entend s’engager dans « la défense d’une bande dessinée de qualité, qu’elle soit mainstream ou alternative, contemporaine ou historique, tout en donnant des clés de lectures susceptibles d’intéresser les anciens comme les modernes« . Vaste, mais alléchant programme…

Lire la suite

La Mort blanche, sommet du genre sur la Première Guerre mondiale, versant italien

La mort blanche, chronique de la der des ders, Robbie Morrison (scénario), Charlie Adlard (dessin). Editions Delcourt, 96 pages, 15,95 euros.

La venue à Amiens, ce week-end, pour les 22e Rendez-vous de la bande dessinée, de Charlie Adlard, dessinateur-vedette de Walking Dead, donne l’occasion de revenir sur une de ses oeuvres antérieures décisives.
Ce n’est pas tout récent (l’édition originale date de 1998, la réédition de 2014), mais de saison en cette période de centenaire de la Grande Guerre, puisque l’essentiel du récit se déroule durant l’hiver 1916-1917. Implacable et originale, cette histoire est située dans les Alpes italiennes, lors de la bataille du plateau d’Alighieri. Elle suit la guerre d’un soldat italien d’Istrie (territoire austro-hongrois en 1914), Pietro Aquasanta, qui a changé de camp après avoir été fait prisonnier. En butte à un lieutenant obtus et à un chef sanguinaire, Pietro va vivre un vrai cauchemar dans ce théâtre d’opérations si singulier, dans la neige et le brouillard où mêmes les avalanches deviennent des armes meurtrières: « la mort blanche »…

Lire la suite