Les semences de la révolte commencent à pousser

Résilience, tome 1: les terres mortes, Augustin Lebon, Louise Joor (scénario), Augustin Lebon (dessin). Editions Casterman, 64 pages, 15,50 euros.

En 2068, l’Europe n’est plus qu’un vaste domaine agricole, à la terre épuisée par les pratiques intensives menées par la multinationale Diosynta, qui possède 90 % du sol, la propriété des semences et fait régner l’ordre sur ces « cités agricoles » à l’aide d’une puissante milice privée qui a remplacé l’armée et la police. Luttant contre ce système, quelques résistants ont font un réseau clandestin baptisé « la Résilience ». D’autres ont versé dans la lutte violente avec le groupe des « fils de Gaïa ».

Adam et Agnès, un jeune couple dont les parents adhèrent à la Résilience et qui vivent en auto-suffisance dans une petite ferme éloignée des cités, va être plongé dans le drame, après qu’Adam a été réquisitionné et forcé à travaillé dans une cité. Là, il va rencontrer Ellen, une jeune femme à l’esprit rebelle. Ensemble, ils vont chercher à s’évader et tenter de rejoindre la « vallée secrète » de la Résilience…

Lire la suite