Docks en stock, le visage exhumé de Jules Durand

Les docks assassinés, l’affaire Jules Durand, Roger Martin (texte), Mako (dessin). Editions de l’Atelier, 176 pages, 16 euros.

En ce 1er mai, devenu la date anniversaire de la fête des travailleurs (et pas « du travail », sauf retour au pouvoir d’un émule du Maréchal Pétain), petit clin d’oeil à un ouvrage illustré paru dernièrement: Les Docks assassinés.

Le 1er mai est devenu « journée de lutte à travers le monde » en 1889, sur décision du congrès de la la Première internationale, en hommage à la manifestation des syndicats américains, le  samedi 1er mai 1886, à Chicago, qui avait été durement réprimée.
C’est aussi d’une forme de répression syndicale que traite l’ouvrage de Roger Martin et Mako, celle d’un syndicaliste du port du Havre, Jules Durand, injustement accusé du meurtre d’un contremaître « jaune », en 1910, en plein mouvement de grève des charbonniers, afin de casser le mouvement social. Condamné à mort, Durand verra sa peine réduite – suite à un mouvement de solidarité national, dans la rue et à l’Assemblée, voire même au-delà des frontières françaises. mais il aura sombré dans la folie pendant son emprisonnement…

Lire la suite