Saga 5, drames d’une famille éclatée

Saga_tome_5_couvSaga, tome 5, Brian K.Vaughan (scénario), Fiona Staples (dessin). Editions Urban Comics, 160 pages, 15 euros.

Le rythme ne se dément toujours pas dans cette Saga décidément toujours  étonnante et passionnante. Et l’action se démultiplie même dans ce volume 5 (réunissant les épisodes 25 à 30).

Déjà, la famille d’Hazel – l’enfant « contre-nature né des amours d’un ailé et d’une cornue, enjeu central de la saga – est séparée.

Hazel et sa fille sont prisonnières de Dengo, le serviteur-robot qui cherchait à faire connaître sa douleur d’avoir vu mourir son fils en ayant kidnappé le nouveau-né princier de son royaume. Depuis, il a fait aussi appelle à d’étranges « révolutionnaires » afin de parachever sa vengeance. De son côté, Marko, le père d’Hazel s’est lancé à la recherche de sa femme et de sa fille en compagnie du prince-robot. En parallèle, Gwendoline et Sophie partent en quête d’un remède capable de guérir le Testament, afin que celui-ci puisse mener à bien sa mission: capturer la famille d’Hazel. Et les retrouvailles auront un côté dramatique pour tous les protagonistes…

Lire la suite

Un « Charlie hebdo » spécial pour commémorer le 7 janvier

A la veille du premier anniversaire de l’attentat du 7 janvier, Charlie Hebdo va sortir le 6 janvier un numéro spécial, qui sera tiré à près d’un million d’exemplaires, selon l’annonce faite aujourd’hui.

logoCe numéro de Charlie Hebdo spécial, de 32 pages au lieu de 16, intégrera un cahier de dessins de Charb, Honoré, Cabu, Wolinski, Tignous, les dessinateurs tués dans l’attaque ainsi que ceux des dessinateurs actuels et des messages de soutien de diverses personnalités. Il restera vendu au prix habituel de 3 euros…

Lire la suite

Julio Popper redécouvert

Julio Popper_couvJulio Popper, le dernier roi de Terre de feu Matz (scénario), Léonard Chemineau (dessin). Editions Rue de Sèvres, 104 pages, 18 euros.

Roumain, polyglotte, grand voyageur, Julio Popper est l’un des derniers conquérants de l’Amérique. Né en 1857, il débarque dans le sud de l’Argentine encore très sauvage et en pleine fièvre de l’or en 1886. Mais cet ingénieur des ponts et chaussées, diplômé de la Sorbonne, auteur notamment du réaménagement du port de La Nouvelle Orléans et de la plus récente partie de La Havane n’est pas qu’un simple aventurier. Visionnaire et ambitieux, il réussit grâce à son entregent à se faire confier par le Président une grande concession en Patagonie. Mettant en oeuvre ses connaissances techniques, il industrialise la collecte de l’or, fait fortune et commence à bâtir une sorte de « principauté » dont l’autonomie va commencer à inquiéter l’Etat argentin. Mais il va mourir, dans des conditions demeurées obscures, à l’âge de 35 ans, alors qu’il commençait à rêver à un projet de conquête de l’Antarctique…

Lire la suite

Ex Nihilo : autant en emporte le temps

Ex nihilo_couvEx nihilo, Jean-François Kierzkowski (scénario), Stéphane Douay (dessin). Editions Pirates, 64 pages, 18 euros.

Le voyage dans le temps est un grand classique. Jean-François Kierzkowski (déjà repéré pour le début de sa stimulante série La suite de Skolem) et Stéphane Douay en proposent une nouvelle variation. Ou plutôt, sept variations en autant d’histoires courtes qui se complètent, au détriment du pauvre Martin Mac Mouche.

En 2045, injustement condamné à mort, ce dernier accepte contre une remise de peine de servir de cobaye pour expérimenter les paradoxes temporels imaginés par une bande de savants, le groupe « Ex Nihilo », lui-même constitué trente ans plus tôt par un SMS venu de nulle part.

Au fil des élucubrations des savants, Mac Mouche va devoir aller tuer son père, coucher avec sa mère, tester le paradoxe de l’écrivain (en confiant à un écrivain le livre déjà écrit qui l’aura rendu célèbre), vérifier l’existence des boucles temporelles, l’etc. Direction le bar des 12 Bonobos, Maryland, le 18 février 2015. Et, bien sûr, comme dans tout bon récit de SF du genre, les voyages successifs vont passablement dérégler les choses…

Lire la suite

Rapport Ratier : la bande dessinée en voie de stabilisation en 2015

Rapport Ratier 2015_couvLe 16e « rapport Ratier » sur l’état de la bande dessinée en 2015 est paru aujourd’hui. Ce document annuel de référence sur l’activité du 9e art, révèle une année de stabilisation et de rationalisation du secteur.

Deuxième année de pause en trois ans pour le secteur de la bande dessinée. Mais aussi deuxième pause seulement sur les dix-sept dernières années. L’état du marché du 9e art se révèle dans ces deux données. Et elles semblent faire de 2015 « l’année de la rationalisation », ainsi qu’est titré le rapport annuel sur l’état du 9e art réalisé par Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD, qui vient d’être diffusé ce lundi (téléchargeable sur le site de l’ACBD)…

Lire la suite

Le cabinet de curiosités d’Axolot encore bien rempli

AXOLOT-02_couvAxolot, volume 2, Patrick Baud (scénario), Yohan Sacré, Aseyn, Rosalie Stroesser, Mara, Herik Hanna, Eric Salch, Bill, Julien Néel, Pénélope Bagieu, Fabien Toulmé, Leslie Plée, Davy Mourier, Pochep. Editions Delcourt, 128 pages, 19,95 euros.

 

L’avantage avec le bizarre, c’est qu’il n’est pas près de s’épuiser. Et Patrick Baud a sans doute encore beaucoup d’histoires « extraordinaires » dans son cabinet de curiosités. Ou plutôt sur son site Axolot.

Moins d’un an après la première déclinaison en bandes dessinées, voilà en tout cas le volume 2, avec son même lot de récits surprenants, insolites, incroyables… mais tous vrais…

Lire la suite

La Guerre des amants : tableau final

Guerre des amants_3_jaune berlinLa Guerre des amants, tome 3: jaune Berlin, Jack Manini (scénario), Olivier Mangin (dessin). Editions Glénat, 56 pages, 14,50 euros.

Troisième rendez-vous et troisième époque pour les deux anciens amants, l’Américain Walter et la Russe Natalia. En cet automne 1945, dans les ruines de Berlin, ils sont chacun à la tête d’une unité adverse chargée de récupérer les oeuvres d’art pillées par les nazis: « brigade des trophées », côté soviétique et « Monuments men » pour les Américains. La fin d’un combat parallèle mené depuis le début de la Seconde Guerre mondiale, lorsque Hitler s’est piqué de réaliser un grand musée en son honneur dans sa ville de Litz ou que Goering faisait son choix parmi les tableaux du Louvres et tous ceux spoliés aux juifs…

Lire la suite

De Byrne à Mondrian (et retour): l’art et la matière

courantArtLe courant d’art: de Byrne à Mondrian / de Mondrian à Byrne, Frédéric Bézian. Coll.Noctambule, éditions Soleil, 54 pages, 18,95 euros.

Imaginons un livre découvert dans un grenier, dont il ne reste que des illustrations en couleurs et des extraits qui laissent deviner l’histoire d’un mathématicien irlandais du XIXe siècle, Oliver Byrne, qui entreprit d’illustrer la géométrie d’Euclide avec des formes et des couleurs. Imaginons aussi un livre découvert dans un grenier, dont il ne reste que des illustrations en couleurs et des extraits qui laissent deviner l’histoire de Piet Mondrian, peintre hollandais du XXe siècle, révolutionnaire par son usage des motifs géométriques et des couleurs primaires.
Et, dans les deux récits, une histoire amoureuse malheureuse et frustrante, un songe et une vision qui révèlent à chacun des personnages l’existence de l’autre et la présence, obsédante, des trois couleurs fondamentales…

Lire la suite

Le retour « virtuel » des Guerrières de Dany chez Daniel…

La Galerie Daniel Maghen propose une exposition virtuelle autour du travail de Dany pour la série Les Guerrières de Troy (sc. Arlestion, éd. Soleil), pendant cette période de fêtes.

Détail de la planche originale de couverture du tome 2, qui sert aussi de visuel pour l'affiche

Détail de la planche originale de couverture du tome 2, qui sert aussi de visuel pour l’affiche

Une exposition « virtuelle » – ou, plus sobrement, une possibilité de visionner en ligne l’ensemble des planches, c’est ce que propose Daniel Maghen en cette période de fêtes de fin d’année et durant sa fermeture annuelle.

Du 16 décembre 2015 au 15 janvier 2016, la galerie du quai des Grands-Augustins met en effet le dessinateur Dany à l’honneur avec une expo consacrée à sa série Les Guerrières de Troy.
Dans ce réjouissant diptyque d’héroïc-fantasy, scénarisé par Christophe Arleston, le créateur d’Olivier Rameau exprimait son humour coquin et sexy en donnant vie à Raya, Yssam et Lynche, trois créatures aux formes voluptueuses, qui n’avaient rien de « potiches » et qui ne déparaient nullement dans l’univers de Troy.

Cette exposition donne l’occasion de se replonger dans ce travail, atypique pour l’auteur, mais séduisant à plus d’un titre, à travers une vingtaine de planches originales ainsi que la couverture du second volume.

Et comme il s’agit d’une expo « virtuelle », il est possible d’acheter directement en ligne les différentes planche !

Lire la suite