Luz quitte « Charlie » en prophét…ies

Dernier numéro de Charlie Hebdo avec Luz, ce mercredi en kiosque.

FullSizeRenderIl l’avait laissé entendre discrètement la semaine passée. Il le confirme de façon nettement plus explicite cette semaine. Luz arrête donc sa collaboration à Charlie Hebdo, et il l’exprime à travers une double page centrales de « Nostradaluz », idées de couvertures « pour les dix prochaines années« . Du prophète Mahomet de la célèbre une du « pardon » aux prophéties fantaisistes, en quelque sorte.

Ses cibles favorites sont bien toutes là, de Booba à Marine Le Pen, de Nadine Morano à Carla Bruni, DSK ou Johnny. Mais, peut-être sous le coup de l’émotion, le dessinateur de Catharsis ne paraît pas avoir trouvé là sa meilleure source d’inspiration. A vrai dire, le dessin le plus réussi de l’ensemble est encore le petit crobard où on le voit courant vers de nouvelles aventures à côté de « Monsieur pinceau », petit dessin gribouillé à côté de son texte d’explication…

Lire la suite

Corto Maltese ne perd pas le nord

Corto maltse_soleil de minuit_couvCorto Maltese, tome 13: sous le soleil de minuit, Juan Diaz Canales (scénario), Ruben Pellejero (dessin). Editions Casterman. Edition couleurs 88 pages, 16 euros ; édition noir et blanc 96 pages, 25 euros ; tirage de tête limité 120 pages, 150 euros.

Vingt-trois ans après son dernier périple à la recherche du continent perdu de , Corto Maltese est de retour dans les rayons, ce mercredi 30 septembre. Et l’icône (déclinée sur multiples supports, du mug au peignoir de bain) redevient personnage et héros de ses aventures sur la page blanche. Différent et pourtant si semblable. 

On le retrouve ici, sous la plume de Juan Diaz Canales (scénariste de Blacksad) et de Ruben Pellejero, chronologiquement juste après le premier album, la ballade de la mer salée. En 1915. Alors que la guerre fait rage en Europe, le marin maltais a posé l’ancre à Panama, de retour de ses aventures dans le Pacifique. Repos ponctué de rêveries (où il voit Raspoutine mourir gelé sur la banquise) bientôt interrompu par appel à l’aide de son ami Jack London. L’écrivain lui demande de remettre une lettre à une certaine Waka Yamanda, chanteuse de saloon reconvertie en passionaria des prostituées en Alaska. Laissant Raspoutine à ses conquêtes féminines, Corto Maltese met le cap vers le Grand nord. C’est le début d’un nouveau périple agité, marqué par un naufrage, une capture par des patriotes irlandais, une rencontre avec inuit se prenant pour Robespierre, un combat contre des proxénètes japonais…

Lire la suite

Aaarg ! « c’est n’importe quoi, ça va dans tous les sens, c’est bien ! »

Bonne nouvelle, Aaarg a bien passé l’été et revient en grande forme pour ce numéro de rentrée qui, mine de rien, amène la revue aux numéros à deux chiffres. Et Jean-Pierre en position d’éditorialiste du mois

aaarg-n10Pour ce n°10, la revue Aaarg! se paie un nouvel éditorialiste et un beau « parrainage ». Et pas n’importe qui puisqu’il s’agit de Jean-Pierre Dionnet, auquel est consacré aussi le grand entretien du numéro. Le fondateur de Métal Hurlant, grand spécialiste de la BD, de la SF et de tous les genres populaires y trace notamment une filiation entre son défunt magazine, qui révolutionna en partie la presse BD dans les années 70 et la revue Aaarg, « la seule vraie aventure éditoriale depuis Fluide glacial ». Plaidant pour un « journal ouvert », sans ligne éditoriale trop stricte, Dionnet caractérise aussi finalement très bien Aaarg dans son édito, en notant, sobrement : « Un bon titre, toujours assez à lire, à regarder, pour qu’on attende le suivant. C’est n’importe quoi, ça va dans tous les sens. C’est bien.« …

Lire la suite

Temudjin, l’autre Gengis Khan

Temudjin_couvTemudjin, tome 2: le voyage immobile, Antoine Ozanam (scénario), Antoine Carrion (dessin). Editions Daniel Maghen, 88 pages, 18,50 euros.

Suite et fin (?) de la saga du grand khan Temudjin, fils de l’esprit loup. Après avoir réussi à unifier toutes les tribus mongoles, il lui reste à abattre le Général blanc, le tyran sanguinaire afin de devenir l’égal du grand Gengis Khan, avec qui il partage déjà son prénom. Mais à l’heure d’aborder la bataille déterminante, Temudjin doute de sa légitimité, des espoirs qu’il peut vraiment apporter à son peuple.
La découverte fortuite de la belle Yesugen parvient à le faire sortir de sa torpeur. Mais c’est alors la jalousie de l’Ayami – l’esprit de la forêt devenu sa femme spirituelle – qui se déchaîne, le privant de l’appui décisif des esprits lors d’un combat contre les Chinois au pied de la Grande muraille. Défait, il bénéficiera de l’aide de la déesse Maheshvara qui lui envoie ses trois meilleurs guerriers. Il lui faudra bien cette aide pour parvenir à vaincre son adversaire, soutenu par la magie noire, et parvenir à trouver sa place d’homme…

Lire la suite

Louca gagne le premier match

Louca-4_couvLouca, tome 4: l’espoir fait vivre, Dequier. Editions Dupuis, 56 pages, 15,90 euros.

Ado maladroit et paresseux, rêveur et surtout looser, Louca a vue sa vie bouleversée lorsqu’il est entré en contact avec Nathan, le fantôme d’un joueur de foot du lycée qui va désormais le coacher et lui permettre de faire illusion dans l’équipe du lycée Quanfrin.

Mais lors du match décisif contre l’équipe des Condors, Nathan s’absente – à la recherche de son propre passé et des sales types qui sont responsables de sa mort. Et Louca va vraiment devoir se surpasser pour sauver son équipe de la relégation (et même de pire encore…) et – surtout – pour susciter la fierté de son petit frère (plus adorable que jamais) et parvenir à impressionner Julie, la fille de ses rêves…

Lire la suite

Après Luz, Patrick Pelloux annonce son départ de « Charlie hebdo »

Deuxième départ annoncé parmi les « survivants » de l’équipe de Charlie.

Luz et Patrick Pelloux, en janvier, lors de la présentation à la presse du numéro d'après les attentats.

Luz et Patrick Pelloux, en janvier, lors de la présentation à la presse du numéro d’après les attentats.

Luz l’avait fait subtilement, mercredi, au détour d’une bulle, dans sa leçon d' »explication du dessin satirique aux cons et aux médias », en déplorant de devoir encore faire cela « à une semaine de la retraite« . Patrick Pelloux, ce matin, a également choisi une manière discrète d’annoncer son départ de Charlie hebdo, à travers une interview à la radio lycéenne Web7radio.

Le médecin urgentiste évoque un départ en début d’année prochaine, « sans tambours, ni trompettes« , avec la sensation qu’une page se tourne nécessairement. Restant « Charlie hebdo dans l’âme », mais exprimant, comme Luz, une même lassitude douloureuse…

Lire la suite

Une belle leçon de démocratie… et d’histoire

DEMOCRATIE_couvDémocratie, Abraham Kawa (scénario), Alecos Papadatos (dessin), Annie Di Donna (coloriste). Editions La librairie Vuibert, 240 pages, 21 euros.

Alors que la question de la démocratie et de la Grèce ont occupé une bonne partie de l’agenda du premier semestre 2015, les auteurs de Logicomix racontent ici la genèse de la démocratie athénienne, au VIe siècle avant notre ère.

Tout commence en 490 avant J.-C., à la veille d’une bataille décisive pour Athènes. Léandre, plus âgé que la plupart de ses compagnons se remémore sa jeunesse et son parcours, et en fait le récit, témoignage des différents systèmes et hauts personnages qu’il a rencontré.

Enfant, son père a été tué dans la répression qui avait suivi l’assassinat du tyran Hipparque. Réfugié à Delphes, ou il cherche à connaître les augures des pythies sur la vengeance qu’il envisage de mener, Léandre rencontre Clisthène, qui promet de rendre la liberté et la prospérité aux Athéniens mais n’en conserve pas moins une certaine ambiguïté. Il retrouve aussi la jolie Hero, promise au culte d’Apollon et de ses prophéties. Devenu adulte, hanté régulièrement par des rêves où il dialogue avec la déesse Athéna, et retourné à Athènes ou il brille comme peintre de vases, Léandre sera de nouveau acteur et témoin des tumultes de son époque, avec la victoire d’Isagoras – soutenu par l’aristocratie locale et Sparte – contre Clisthène, puis la révolte populaire qui le renversera…

Lire la suite

Baby boum conjugal

Mise en page 1Babyboom, Jean Vautrin (scénario), Eugénie Lavenant (dessin). Editions La Boîte à bulles, 104 pages, 19 euros.

L’instinct maternel peut dériver gravement. C’est le cas pour l’héroïne de Babyboom.

Malgré leurs efforts, Tracy et son mari Duncan ne peuvent avoir d’enfant. Ne pouvant se résoudre à ne pas avoir la petite fille dont elle rêve, Tracy suit le conseil de son psy et va acquérir un « bébé-chou », une poupée de chiffon hyper-réaliste pouvant faire figure de substitut au nouveau-né. Alors que Tracy s’investit à fond dans sa nouvelle relation, son mari cherche surtout à récupérer sa femme et de retrouver des relations (notamment sexuelles) normales. Une spirale infernale qui va les conduire jusqu’au drame…

Lire la suite

Dédicaces en stock à Amiens

Séances de rencontre-dédicaces en rafales à Amiens ces jours-ci. Avec pas moins de huit auteurs dans une période de huit jours (logique…).
C’est la rentrée aussi pour les rencontres-dédicaces d’auteurs de bande dessinée à Amiens. Et pas qu’un peu, même. Puisqu’ils seront huit à venir dans la capitale picarde sur les deux prochains week-ends.
Dawid, en juin, lors des Rendez-vous de la bande dessinée d'Amiens.

Dawid, en juin, lors des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens.

Premier rendez-vous, ce vendredi 25 septembre (à partir de 14h30) à la librairie Bulle en stock avec Dawid, pour la sortie du tome 1 de Supers, la dernière super-production des Editions de la Gouttière, dont il assure le dessin (avec Frédéric Maupomé au scénario).

Pierre-Henry Gomont,  lors des Rendez-vous de la bande dessinée, en juin à Amiens.

Pierre-Henry Gomont, lors des Rendez-vous de la bande dessinée, en juin à Amiens.

Dans la foulée, ce ne sont pas moins de trois auteurs qui seront là ce samedi 26 septembre, toujours chez Bulle en stock. Pierre Henry Gomont, tout d’abord, pour Les nuits de Saturne, paru chez Sarbacane. Mais aussi le couple composé d’Elsa Charretier et Pierrick Colinet, pour The infinite Loop, chez Glénat Comics.

Comme d’habitude, pour ces trois séances de dédicaces, les réservations sont à prendre le matin même, au 03 22 91 50 10…

Lire la suite

Riff Reb’s jette l’ancre à la galerie Daniel Maghen

Après une première expo en 2013, Riff Reb’s revient à la Galerie Daniel Maghen et propose les originaux liés à son dernier album, Hommes à la Mer (éd. Soleil).

riffrebs-daniel maghen_visuelInutile d’évoquer de nouveau la « trilogie marine » de Riff Reb »s – À bord de l’Etoile Matutine (2009), Le Loup des Mers (2012) et Hommes à la Mer (2014) – qui a fait « éclore » Riff Reb’s aux yeux du grand public. Une reconnaissance notamment due à la force (et la beauté) graphique de ces planches. Le festival de bande dessinée d’Amiens, en juin dernier, avait pu permettre de s’en rendre compte, en lui consacrant sa principale exposition.

Cet automne, en attendant la sortie d’un coffret collector de cette trilogie aux éditions Soleil, c’est la Galerie Daniel Maghen, à Paris, qui contribue à célébrer Riff Reb’s, deux ans après une première expo en 2013 et à l’occasion du trentième anniversaire de sa toute première publication, Le Bal de la Sueur (1985)…

Lire la suite