Les Profs sont de sortie

Les Profs_17_couvLes Profs, tome 17: sortie scolaire, Pica (dessin), Erroc (scénario). Editions Bamboo, 48 pages, 10,60 euros.

Les Profs reviennent avec un dix-septième album, pour une série dont la réussite populaire ne se dément pas. En librairie comme au cinéma. Pica (Pierre Tranchand) et Erroc (Gilles Corre) avaient déjà eu l’occasion de voir les aventures de leurs personnages adaptées au cinéma en 2013. et ils vont pouvoir assister à leur retour avec The Profs 2, dont la sortie en salle est prévue le 2 juillet. Un film promis sans doute au même succès que le premier (4 millions d’entrée). Et depuis, les ventes des albums ne cessent d’augmenter.

Lire la suite

L’Oubapo ou l’art de se jouer des contraintes en toute liberté : une expo à voir à Amiens

Galerie

Cette galerie contient 9 photos.

Retour, en images aussi, sur la partie oubapienne de l’exposition « Liberté et contrainte », à la Maison de la culture d’Amiens, dans le cadre des 20e Rendez-vous de la bande dessinée. C’est une expo sous contraintes mais pleine de liberté que … Lire la suite

Amiens ouvre une annexe au « Magasin général » de Loisel et Tripp

Galerie

Cette galerie contient 7 photos.

L’arrivée de Magasin général se précise à Amiens, en vue du festival. Les Québécois débarquent. Du moins toute la petite population de Notre-Dame-des-Lacs, le village imaginé par Régis Loisel et Jean-Louis Tripp dans leur célèbre saga « Magasin général », chaleureuse chronique … Lire la suite

« Climat de rêverie » avec Marc-Antoine Mathieu

Marc-Antoine Mathieu, début mai, lors de sa venue à Amiens, à l'invitation d'On a marché sur la bulle.

Marc-Antoine Mathieu, début mai, lors de sa venue à Amiens, à l’invitation d’On a marché sur la bulle.

Article du cahier spécial du Courrier picard pour les 20e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, l’entretien avec Marc-Antoine Mathieu (auteur de l’étonnante affiche de cette édition 2015) est aussi disponible en ligne, ici.

J-7 pour les Rendez-vous de la BD d’Amiens… et J-1 pour le cahier spécial

Cahier_BD_2015Les Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens ont lieu, officiellement, « que » les 6 et 7 juin prochains. Dans les faits, les premières manifestations ont déjà eu lieu, avec le vernissage de l’exposition « Liberté et contrainte » de Baudoin-Thompson et de l’Oubapo à la Maison de la culture, mercredi 27 mai, avant l’inauguration d’une autre expo alléchante, Cathédrale d’Amiens et Neuvième Art – 20 ans de créations, dont l’inauguration est prévue ce lundi 1er juin.

Et, dès le lendemain, mardi 2 juin, les enfants investiront le site du festival pour des journées scolaires, suivis ensuite des professionnels et universitaires pour plusieurs colloques.

Tout ça pour dire qu’il était donc temps, pour le Courrier picard, de sortir son traditionnel cahier spécial disant tout (ou presque) sur la manifestation à venir.

C’est donc ce samedi 30 mai en kiosques et dans sa version numérique. Avec un entretien avec Marc-Antoine Mathieu, un compte-rendu détaillé (et enthousiaste) de l’expo sur l’Oubapo, un rappel du travail de Riff Reb’s et de la série Magasin général (dont le festival amiénois propose aussi cette année des expositions). Et en voici déjà en avant-première sa « une »…

 

La bande dessinée entre à la Maison de la Culture d’Amiens

Premier rendez-vous anticipé avec le festival de bande dessinée d’Amiens, hier soir, à la Maison de la culture d’Amiens.

Lors du vernissage de l'expo "Liberté et contrainte", à la Maison de la Culture d'Amiens, ce 27 mai,  Matt Madden montre l'oeuvre de Jean-Christophe Menu "modeste et pompon" (bande dessinée... en objets) à Edmond Baudoin

Lors du vernissage de l’expo « Liberté et contrainte », à la Maison de la Culture d’Amiens, ce 27 mai, Matt Madden montre l’oeuvre de Jean-Christophe Menu « modeste et pompon » (bande dessinée… en objets) à Edmond Baudoin

Cette année, le premier grand rendez-vous avec les Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, des 6 et 7 juin prochains, a déjà eu lieu hier soir. Avec le vernissage des expositions « Liberté et contrainte » à la Maison de la culture d’Amiens. Un double événement, autour d’une découverte de l’Oubapo orchestrée par Matt Madden et sur le travail en commun (et en cours) entre Edmond Baudoin et Craig Thompson. Une double exposition sur laquelle nous reviendrons plus en détail (elle le mérite !) et qui est visible jusqu’à fin octobre.

Occasion aussi d’un premier article de notre rubrique « spécial 20e Rendez-vous de la BD d’Amiens » sur le site du Courrier picard.

 

La ligue des héros orientaux extraordinaires

mille-et-autres-nuits-tome-1_couvLes mille et autres nuits, tome 1: Jailsamer. Stephen Desberg (scénario), Henri Reculé (dessin). Editions Le Lombard, 56 pages, 13,99 euros.

Les contes ne finissent pas toujours bien. Et ensuite, leurs héros doivent bien essayer de survivre. C’est ainsi qu’un riche marchand de Damas recrute le magicien Jailsamer (ou ne serait-ce pas Aladin et sa lampe magique), Ali Baba (désormais réduit à faire l’escroc au bonneteau après avoir dilapidé sa fortune), le Prince Ahmed (rejeté par la fée Pari-Banou) et la belle Shéhérazade (tombée en disgrâce) pour retrouver un trésor: le « joyau de la mère », l’une des trois pierres magiques qu’un djinn a donné jadis à un griffon et dont le collier fait de la femme qui la porte la plus belle au monde. Mais ils sont précédés dans leur quête, qui les mènera dans une cité oubliée au milieu du désert, par une créature maléfique, Shagall, elle aussi à la recherche de cette beauté magique…

Lire la suite

Le drame des clandestins gagne en visibilité avec Tietäväinen

mains invisibles_couvLes mains invisibles, Ville Tietäväinen. Editions Casterman, 224 pages, 27 euros.

Les « migrants » ont disparu du devant de l’actualité, renvoyés à leur invisibilité par le festival de Cannes, avant qu’un nouveau naufrage massif ne les ramène sur nos plages et dans nos écrans. Et encore, la compassion ne s’exerce qu’envers les « réfugiés », les migrants économiques n’apparaissant dans les discours officiels que comme un mal à endiguer. En attendant donc un nouveau drame, Les mains invisibles, du Finlandais Ville Tietäväinen s’intéresse, justement, à ces exilés de « deuxième catégorie », à travers le cas d’un Marocain, Rachid, suivi au long cours de son errance du Maroc à Barcelone.

Tailleur vivant misérablement dans une cabane bâtie sur le toit de la maison familiale, peinant à nourrir sa femme et sa jeune fille, il se décide, lui aussi à « passer » en Espagne afin de pouvoir offrir une vie meilleure à sa famille. Après une traversée tragique où périt son meilleur ami, Rachid se retrouve exploité dans les serres agricoles du sud de l’Espagne. De ce nouveau ghetto de sans-papiers il va chercher à s’échapper, pour atteindre la capitale catalane, berceau de nouvelles illusions. Il va survivre dans cette jungle urbaine en allant de petits boulots en arnaques médiocres, sombrant toujours plus, dans la précarité et même la folie…

Lire la suite

Du neuf pour Aaarg !

La revue Aaarg ! en est déjà à son neuvième numéro. Et après s’être courageusement jeté à l’eau (comme l’édito de ce numéro en file la métaphore), elle surnage bien – en termes de contenus – et commence à prendre sa place dans le panorama de la bande dessinée.

Aaarg 9_couvPour ce nouveau numéro printanier, Aaarg ! se pose plus que jamais en « Outsider ». Un peu comme peut l’être ça et Là en matière d’édition BD. Son fondateur, Serge Ewenczyk, a droit ici à un long entretien revenant sur les dix ans de sa maison d’abord spécialisée dans les traductions avant, désormais, de suivre une politique d’auteurs.
Fidèle à sa ligne (crade plus que claire) et un humour noir portant haut les couleurs du mauvais genre, Aaarg ! fait également mieux connaître un de ses collaborateurs. Cette fois, il s’agit de David Sourdrille (qui, dans la tradition établie réalise la couv’), qui se décline à travers le traditionnel abécédaire maison.

Et sinon, beaucoup de bonnes choses à lire encore, en matière de planches dessinées…

Lire la suite

La bande dessinée à l’étude à Amiens début juin

Le week-end des Rendez-vous de la Bande dessinée d’Amiens est traditionnellement précédé de rencontres plus professionnelles.

Rendez-vous BD Amiens 2015-MAMLes 20es Rendez-vous de la Bande dessinée d’Amiens, c’est les 6 et 7 juin. Mais ce sera aussi avant. Dès le mercredi, trois journées d’études vont être organisées. Certaines destinées à un public professionnel spécifique, mais d’autres ouvertes à tous.

Après-midi d’ateliers pour les enseignants

Mercredi 3 juin après-midi : Bande dessinée muette et lecture en milieu scolaire, une demi-journée destinée prioritairement aux enseignants des classes élémentaires (attention, places limitées à une quarantaine de participants seulement).
Au programme, après une présentation globale par Pascal Mériaux, directeur de l’association On a Marché sur la Bulle, quatre ateliers seront ouverts: sur l’exploitation de la bande dessinée muette en classe avec Sophie Vasseur (créatrice des fiches pédagogiques des albums des éditions de la Gouttière Anuki, Passe-Passe et Myrmidon), sur la découverte et l’utilisation de l’exposition interactive Anuki, sur la ré-utilisation du « Kamishibaï » (théâtre traditionnel japonais) en BD et enfin autour de l’animation « Raconte-tapis » Hugo et Cagoule livre – conte Myrmidon.

Réflexions universitaires sur les traductions de romans graphiques

Le lendemain, jeudi 4 juin, c’est plutôt le public universitaire qui est visé. Avec le deuxième colloque organisé à l’UPJV par Céline Mansanti et Amélie Junqua (du Centre de Recherche en Arts et Esthétique), autour du 9e art. Cette année, il sera axé sur les romans graphiques, leur traduction, correspondances et échos. Entrée gratuite et ouverte à tous.

urlheavyurlLa matinée se déroulera aux Logis du Roy, la salle de rencontres de l’UPJV en plein centre-ville (en face du Palais de justice), et permettra d’entendre des contributions de Sylvie Kleiman-Lafon (Université de Paris 8) sur « l’impossible acclimatation » d’Alan Moore en traduction, de Nicolas Labarre (Université de Bordeaux) sur Métal Hurlant/Heavy Metal, « interculturalité et divergence » et de Brigitte Friant-Kessler (Université de Valenciennes) sur « Des mots portés par le dess(e)in: Du Carnet rouge à la ‘translitération’ en duo de jazz ».
L’après-midi aura lieu, elle, à la Maison de la Culture d’Amiens, en collaboration avec les Rendez-vous de la BD et sera consacrée à l’exposition sur le travail (en cours) commun de Craig Thompson et d’Edmond Baudoin, en présence des deux auteurs.

Une journée pour parler de la bande dessinée muette

L'appli Anuki développée par la bibliothèque départementale de la Somme

L’appli Anuki développée par la bibliothèque départementale de la Somme

Enfin, vendredi 5 juin, veille du festival, aura lieu la « grande journée professionnelle », elle aussi autour de la thématique Bande dessinée muette et jeunes lecteurs. La conférence introductive sera faite par Romain Gallissot, grand spécialiste de la BD muette (médiateur du réseau Canopé, chroniqueur jeunesse pour Bodoï.info et commissaire d’expo). Celle-ci sera suivie d’une rencontre avec Pierre Bailly (l’auteur de Petit Poilu). Puis Céline Meneghin (directrice de la Bibliothèque départementale de la Somme) évoquera notamment l’application numérique pour tablettes utilisant l’univers d’Anuki mise au point par la bibliothèque départementale. Enfin, deuxième rencontre-débat avec Stéphane Sénégas et Frédéric Maupomé, les deux auteurs d’Anuki.

Là encore, la journée est ouverte à tous et gratuite. Mais une inscription préalable nécessaire, sur le site du festival.