Le talent d’Achille

AchilleTalon-couvLes impétueuses tribulations d’Achille Talon, tome 1: Achille Talon est un homme moderne, Fabcaro (scénario), Serge Carrère (dessin). Editions Dargaud, 48 pages, 10,60 euros.

Même s’il n’atteint pas la notoriété d’Astérix, Achille talon fait partie des grands anciens de la bande dessinée franco-belge, dont la reprise attise toujours la curiosité. Certes, depuis Greg, son créateur qui avait fait du personnage une des figures emblématiques de Pilote, la « franchise » Achille Talon a été reprise par plusieurs auteurs (Widenlocher, Godard, Herlé puis Veys et Moski). Mais cette relance par Fabcaro (l’une des valeurs montantes de l’humour débridé) avait de quoi exciter.

Lire la suite

Coyote, Maël, Florence Magnin Chez Daniel Maghen

logo-dmAprès Olivier Schwartz, c’est un alléchant programme qui est annoncé par la galerie parisienne Daniel Maghen en cette fin d’année 2014. Le re-voici, avec une petite correction de dates (pour les expos Maël et Florence Magnin)

Pour commencer, du 24 septembre  au 11 octobre, Rétrospective de l’oeuvre de Coyote.

Puis, d
u 15 octobre au 31 octobre, expo Greg Manchess, peintre-illustrateur américain, autour du thème de l’aventure.

Ensuite, du 5 au 22 novembre, à l’occasion du centenaire de la première Guerre Mondiale, Maël sera mis à l’honneur avec une exposition consacrée à sa série « Notre Mère la Guerre » (Futuropolis) ainsi qu’à la sortie de son livre aux éditions DM, Entre les Lignes.

Du 26 novembre au 6 décembre, double exposition consacrée à Florence Magnin, à l’occasion de la sortie de son nouveau roman graphique (très chouette) aux éditions DM, Mascarade, ainsi qu’à Turf.

Enfin, du 10 décembre au 10 Janvier 2015, l’exposition Vincent Mallié mettra en avant le – superbe – travail du dessinateur sur Le Grand Mort (Glénat) et La Quête de l’Oiseau du Temps (Dargaud).

Lire la suite

Mafalda, toujours jeune à 50 ans

Mafalda, la jeune héroïne de l’Argentin Quino a 50 ans aujourd’hui.

mafalda_50_aniversarioBon demi-siècle Mafalda ! La petite héroïne de bande dessinée créée par l’Argentin Quino, toujours éprise de paix et de justice dans ses strips fête aujourd’hui ses 50 ans. Ou, du moins, les 50 ans de sa première publication.

C’était donc le 29 septembre 1964, dans l’hebdomadaire Primera Plana qu’elle fit sa première apparition, avant d’être ensuite publiée dans le quotidien El Mundo, jusqu’en 1973, date à laquelle l’Argentine bascule dans la dictature militaire…

Lire la suite

Perico taille sa route, sanglante

Perico-t2-couvPérico, tome 2, Régis Hautière (scénario), Philippe Berthet (dessin). Editions Dargaud, 64 pages, 14,99 euros.

Si le premier tome était essentiellement cubain et havanais, ce deuxième volet taille la route. Un road-movies américain, dans la grande tradition, de Miami à Los Angeles.

Ayant réussi à s’enfuir de Cuba en pleine effervescence pré-révolutionnaire en cette année 1958, pour échapper à la mafia, Joaquin le jeune serveur et Livia, la belle promise au dictateur Batista, ont atterri à Miami avec la ferme intention d’aller jusqu’à Hollywood, où Livia veut réussir une carrière d’actrice. Ensemble par intérêt, pour Livia, et par un amour guère partagé pour Joaquin. Mais le trajet sera long et dangereux, par le Texas et le long de la mythique route 66, entre petites frappes, bikers et hommes du mafioso Traficante, bien décidé à venger son honneur et à récupérer la valise de billets que Joaquin lui a dérobé. Et la mafia a de la ressource…

Lire la suite

Un bonheur qui coule de source

Source-couvLa source des jours, Mélanie Rutten. Editions MeMo, album jeunesse dès 3 ans, 48 pages, 17 euros.

En septembre 2013, Mélanie Rutten livrait L’Ombre de Chacun. Une oeuvre que le lecteur de tout âge manipulait avec délicatesse et attachement. En effet cet ouvrage recèle quelque chose de magique. Une de ces rares oeuvres qui viennent titiller et câliner directement le palpitant. En toute simplicité.
Septembre 2014, Mélanie Rutten remet le couvert avec La Source des Jours. Ce dernier n’est pas la suite mais la genèse de L’Ombre. Et cette nouvelle parution ne dépareille pas en qualité ni en intensité. Bien au contraire. Ce livre est d’une beauté que l’on n’ose enfermer avec des mots pour la décrire. Il n’est donc pas aisé d’écrire une chronique à son sujet…

Lire la suite

Fin de la zizanie chez Uderzo

Albert Uderzo et sa fille Sylvie se réconcilient, après sept ans de durs déchirements.

asterix15couv« Les époux Uderzo et leur fille sont à nouveau réunis et résolus à faire table rase réciproquement des griefs soulevés de part et d’autre. Ils souhaitent désormais profiter pleinement de leur bonheur retrouvé», déclarent-ils dans un communiqué commun, que nous rapporte l’AFP aujourd’hui.  Précision importante, dans un conflit juridique qui durait depuis de longues années, les deux parties auraient retiré « toute plainte, instance ou action en cours relatives aux contentieux qui les opposaient ».

La nouvelle réjouira tous les fans d’Astérix, tristes de voir de tels déchirements, largement incompréhensibles en dehors du cénacle des proches.

Lire la suite

Des étoiles plein les yeux

ChateauEtoiles-couvLe château des étoiles, tome 1: 1869, la conquête de l’espace, Alex Alice. Editions Rue de Sèvres, 64 pages, 13,50 euros. Parution le 24 septembre.

Trois mois après la version « journal », voici l’album. Plus classique et compilant les trois fascicules parus cet été, il se montre tout aussi séduisant.

Retour donc en 1869, où le professeur Dulac, veuf de son aventurière de femme, perdue après avoir voulu atteindre « l’éther », reçoit une invitation à rejoindre la Bavière, délivrée par un mystérieux correspondant anonyme. Avec son fils Séraphin, il s’engage alors dans une périlleuse aventure, pour parachever l’expédition de sa défunte épouse pour le roi de Bavière. Une épopée aux mille embûches, tout autant techniques que géo-politiques, avec les espions prussiens de Bismarck qui tentent de s’accaparer l’invention…

Lire la suite

Charlie entre au musée

Charley’s War (La Grande Guerre de Charlie), la série de Patt Mills et Joe Colquhoun va être pour la première fois exposée en France, au musée de la Grande Guerre de Meaux.

Charley'sWar-caseUne vingtaine de planches originales issues de la Grande Guerre de Charlie (une série qu’on aime beaucoup ici et qui, au bout de six volumes, conserve une belle qualité) vont être exposées au Musée de la Grande Guerre de Meaux, dans une quinzaine de jours.

Pour cette première en France, les planches seront présentées au coeur de l’espace muséeal seine-et-marnais consacré à la Première Guerre mondiale. Et Patt Mills, le scénariste, sera présent lors de l’inauguration, pour une rencontre-dédicace. De quoi relire avec intérêt les six volumes de la version française (dont le dernier sorti au printemps) de ce serial assez unique sur l’engagement britannique durant la Grande Guerre.

logo_musee_de_la_grande_guerre_du_pays_de_meauxCharley’s War, une représentation anglaise de la Grande Guerre, du 16 octobre 2014 au 4 janvier 2015, au Musée de la Grande Guerre de Meaux, rue Lazare Ponticelli. Rencontre/dédicace avec Pat Mills jeudi 16 octobre à 19 heures. Rens. au 01 60 32 10 45.

 

Le Pas-de-Calais dans la Bataille de la Grande Guerre

BatailleArras-couvLa Bataille: Arras 1917, Frédéric Logez. Editions Degeorge, 80 pages, 24 euros.

La Grande Guerre, en bande dessinée, c’est aussi dans le Pas-de-Calais. En témoigne ce (beau) livre de Frédéric Logez, sorti par les éditions arrageoise Degeorge, au sujet de la « bataille d’Arras », le 9 avril 1917.

Ce jour-là, une offensive sans précédent est lancée dans le Pas-de-Calais contre les lignes allemandes (avec l’objectif affiché de récupérer les positions hautes sur la plaine en direction de Douai et l’idée de faire diversion pour faciliter l’attaque sur le chemin des Dames, dans l’Aisne). Après des bombardements massifs, ce matin-là, les Allemands qui occupent la ville ont la surprise de voir débouler les troupes britanniques… du sous-sol, après un long et surprenant travail d’aménagement d’une vraie ville souterraine. Mais, plus largement, c’est le poids de la guerre, sur le front du Pas-de-Calais en ce printemps 1917, qui est restitué ici. De belle manière…

Lire la suite

Une aventure vraiment « trop mortelle »

Expérience mort, tome 2 : cimetière célesteExpérience mort-t2-couv, Denis Bajram et Valérie Mangin (scénario), Jean-Michel Ponzio (dessin). Editions Ankama, 56 pages, 13,90 euros.

Suite et fin de « l’expérience mort », cette tentative initiée par la milliardaire Mme Forks d’envoyer un vaisseau aux frontières de l’au-delà pour tenter d’en ramener son fils, placé en coma végétatif et atteint de vieillissement accéléré.

Ayant perdu le contact avec la base, à moitié gelé suites aux phénomènes se déroulant dans le tunnel qui les emmènent vers la grande « lumière blanche », les membres de l’équipage sont confrontés à des phénomènes de plus en plus étonnants et destabilisants. Ils retrouvent ainsi la barque de Râ (qui donnait son titre au tome 1) en guise de barque de Charon et même la machine à remonter le temps de H.G.Wells. Et après avoir reçu des visites de leurs proches défunts, ils naviguent au milieu des appareils perdus dans le triangle des Bermudes, croisent le Hollandais volant et remontent toujours plus dans le passé. Approchant le point de non-retour, vers l’au-delà… où le néant.

Lire la suite