Un génocide ordinaire

Carlisle, tome 1 : Tasunka witko, Edouard Chevais-Deighton et Seigneuret.  Editions Grand Angle, 56 pages, 13,90 euros.

Pennsylvanie, 1903. Son diplôme en poche, Jonas, le fils d’un influent pasteur, rejoint l’École Industrielle Indienne de Carlisle destinée à l’assimilation des Américains indigènes. Profondément humaniste, Jonas estime que l’intégration des Indiens doit passer par une éducation qui fera d’eux des Américains bon teint (bien que leurs droits ne soient pas reconnus par la Constitution). Mais le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions,le colonel Richard Pratt, directeur et fondateur de l’école estime qu’il faut « tuer le sauvage pour sauver l’homme ». Le résultat débauche sur un véritable lavage de cerveau où tout ce qui indien est mauvais, d’autant plus que son second est une brute sadique qui ne manque pas d’abuser de sa force.

Lire la suite

A chacun son Tour (2) :
le Génie des origines

Léonard, tome 44, Tour de génie, Turk et  Bob de Groot. Editions le Lombard, 48 pages, 10,60 euros.

Génial ! Avec sa grande barbe (pas fleurie) de prophète Léonard est le prototype même du super-cerveau. Ce diable d’homme a tout inventé ! Du fil à couper le beurre à la machine à voyager dans le temps, tout est sorti de son immense intelligence alors, quand aujourd’hui, Turk et de Groot, ses biographes attitrés nous apprennent qu’il a aussi inventé le vélocipède et sa déclinaison sportive qu’est le Tour de France, nous ne sommes pas étonné. Pas plus étonné que le roi François Ier d’ailleurs qui, dans l’opération, voit « un véritable cadeau pour la France, qui va ainsi  encore plus dorer son blason ». Histoire de rigoler et parce que ce n’est pas du cinéma, les étapes vont s’enchainer permettant de traverser la France, Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Paris (on notera que c’est exactement le circuit du Tour de 1903).

Lire la suite

A chacun son Tour (1) :
Les Pieds Nickelés dans la boucle

 Les Pieds Nickelés au Tour de France, Roland de Montaubert et René Pellos. Editions Vent d’Ouest, 56 pages, 13,90 euros.

Pour devenir riches sans (trop) se fatiguer, les Pieds Nickelés ont toujours une recette d’avance. Les courses de chevaux, l’alpinisme, les régates et la compétition cycliste ne leur font pas peur.
Pour célébrer le 100e Tour de France, Vent d’Ouest réédite le 29e album des Pieds Nickelés, à l’époque, en 1956, il était vendu 80 francs (anciens). Les temps changent mais la Grande Boucle reste la même avec son spectacle, ses peines et ses joies. Bien sûr, l’épisode consacré, ici, au Tour ne comporte que 9 planches mais quelles planches !

Lire la suite

RIP Roger, fameux cosmique troupier

Cosmik Roger & les femme, tome 7, Julien & Mo / CDM, éditions Fluide glacial, 48 pages, 10,80 euros.

Septième album, déjà, des péripéties cosmiques de Roger Cosmik, missionné pour « trouver une planète de rechange afin de sauver l’espèce humaine incapable de juguler sa folle croissance démographique« . Pour ce qui est de la survie de l’humanité, c’est toujours pas gagné tant l’astronaute le plus looser de toute la galaxie accumule les échecs en tous genres. Cette fois, en particulier, avec la gent féminine… sous toutes les formes, même les plus improbables, là encore. Initié par Julien Solé (le fils de Jean Solé) au début des années 2000 dans les pages de Fluide glacial, Cosmik Roger y a trouvé vite sa place. Désormais scénarisé par Mo, l’anti-héros aux faux airs de Valérian azimuté continue de se prêter aux histoires les plus burlesques, avec un humour potache intact, entre blagues de comptoir, humour sarcastique et jolies filles dénudées !

Lire la suite

Joseph Carey Merrick par Denis Van P
à Bulle en stock ce vendredi

Denis Van P, auteur de la biographie en BD de Joseph Carey Merrick, alias « Elephant Man » dédicacera son album ce 28 juin à Bulle en stock Amiens.

Denis Van P

La librairie amiénoise Bulle en Stock poursuit son riche programme de rencontres-dédicaces en cette fin juin. Avec, demain, une rencontre inédite avec un nouvel auteur pour le moins prometteur et atypique : Denis Van P, qui vient de publier la première biographie en bande dessinée de Joseph Carey Merrick, « Elephant Man ». Un album émouvant, fruit d’une belle obstination et d’une vraie démarche personnelle.

Par ailleurs cadre financier chez BNP – Paribas, Denis Van P (qui a choisi ce nom pas tant pour son anonymat relatif que pour ne pas reprendre un patronyme flamand trop complexe à prononcer…), 39 ans,  s’est pris de passion pour ce sujet voilà une bonne dizaine d’année. Retour avec l’auteur sur une belle aventure.

Lire la suite

Elephant Man émouvant en BD aussi

Joseph Carey Merrick, Denis Van P, éditions Sandawe, 74 pages, 16,95 euros.

John Merrick, plus connu sous son surnom d’Elephant Man. Lorsque l’on songe à cet Anglais difforme de la fin du XIXe siècle au destin tragique, on pense forcément au film qu’en a tiré David Lynch et à la performance de John Hurt dans le rôle titre. Désormais, peut-être que l’image du personnage dessiné par Denis Van P, avec ses grands yeux tristes s’imposera-t-il également. Venue de loin (la genèse du projet remonte à 2004) et mûrement réfléchie, cette première biographie en bande dessinée séduit par son humanité. Après un prologue pas forcément indispensable, mais un beau fondu enchaîné de transition entre l’Egypte ensoleillé et les bas fonds londoniens, le récit biographique suit un cours linéaire. Enfance malmenée, péripéties d’une vie de forain et d’exploitation, retour très difficile de Bruxelles à Londres et enfin, les retrouvailles avec le bon docteur, qui offrira à John Merrick quelques années d’apaisement avant une mort prématurée à moins de 30 ans.

Lire la suite

Plus de salon de BD à Saint-Quentin

Après plus de vingt ans d’existence, il n’y aura pas de Salon de la bande dessinée à Saint-Quentin, dans l’Aisne, en 2013. Les explications sur les raisons d’un tel arrêt sont données par ma consoeur Alice Meunier dans le Courrier picard, édition Saint-Quentin, ce 26 juin.

 

Une nouvelle Rue sur la carte
du 9e art

Une nouvelle maison d’éditions de bande dessinée voit le jour : Rue de Sèvres. Premières parutions en septembre avec, notamment… Zep, le père de Titeuf.

Si le monde de la bande dessinée ne va pas si bien que cela, et si ça commence à se voir – ainsi de la mise en redressement judiciaire des éditions 12 Bis fin avril – le secteur attire encore. Ainsi, l’ancien patron de Casterman, Louis Delas, vient de lancer sa maison d’éditions BD (appuyée sur l’Ecole des loisirs, propriété en partie de sa famille).

Zep et Hugo Pratt pour l’automne

Le nom de la nouvelle société, Rue de Sèvres (qui est aussi son adresse, celle, historique de l’Ecole des loisirs) a valeur de manifeste de pérennité et de stabilité. Pour le contenu, ça bouge s’agissant du pré-programme des premières parutions, attendues pour l’automne. Cela commencera très fort avec un Zep inédit, à plus d’un titre.  Une histoire d’hommes – relatant les retrouvailles, 18 ans plus tard, d’anciens copains, ex-membres d’un groupe de rock où seul l’un d’eux à percé – devrait permettre de découvrir un nouveau style graphique, plus réaliste, chez le père de Titeuf.

Lire la suite

Elric le héros ancien de Moorcock
renaît en BD

Elric – Tome 1 : Le trône de rubis, Michael Moorcock, Julien Blondel, Robin Recht , Didier Poli et Jean Bastide. Editions Glénat, 64 pages, 14,95 euros.

A la mort de son père, Elric, un albinos souffreteux est monté sur le trône de Melniboné, le plus grand des empires humains, le plus cruel aussi. Mais cette accession au pouvoir suprême ne satisfait pas Yyrkoon, le cousin de l’empereur qui voit en lui un symbole de faiblesse. Pour Yyrkoon, Melniboné doit montrer sa force en versant sans cesse le sang de ses ennemis. L’opposition des deux hommes va tourner au drame… Digne héritier des tragédies grecques, ce récit qui ne recule pas devant la mise en scène à grand spectacle est aussi (et surtout) la représentation d’un homme face à ses démons. Cynique et désabusé, Elric, maître-esclave de Stormbringer, une épée qui a la particularité d’absorber les âmes des êtres qu’elle tue et de transmettre une partie de leur force à celui qui la manie, sera tout à la fois victime de son destin et bourreau de ses amis et de son peuple.

Lire la suite

Le dessinateur d’Anuki en dédicaces
à Amiens

Stéphane Sénégas, dessinateur d’Anuki sera à Amiens, ce mercredi 26 juin, afin de dédicacer le 3e tome des aventures du petit indien des éditions de la Gouttière.

Stéphane Sénégas (ici à droite, avec Frédéric Maupomé) sera à Amiens demain.

Accompagné de Frédéric Maupomé, son scénariste, Stéphane Sénégas était présent aux 18e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, au début du mois. Avec un beau succès d’affluence. Pour ceux qui l’auraient néanmoins raté, séance de rattrapage (de dédicaces) demain à la librairie Bulle en stock, à Amiens. Il viendra donc particulièrement dédicacer le troisième album des aventures du virevoltant petit indien

 Dédicaces de Stéphane Sénégas, mercredi 26 juin à partir de 14h30, à Bulle en stock, 4, rue du Marché-Lanselles, à Amiens.