Yan Lindingre: « Pete Best, Fastefood et FIST sont des séries d’auteurs modernes et fluido-compatibles »

Yan LindingrePour terminer cet été, à partir de demain et jusqu’au 31 août, le Courrier picard laisse la place aux découvertes de nouveaux talents, avec une alternance de planches des séries Pete Best, Fastefoode et FIST. Avec trois planches en moyenne et trois jeunes séries illustrant les nouvelles tendances «d’umour et bandessinée» du magazine Fluide glacial, qui fêtera l’an prochain ses 40 ans, tandis que son fondateur, Gotlib vient de souffler ses 80 bougies. Entretien avec Yan Lindingre, dessinateur et auteur fluide avant d’en être, depuis 2012 son rédacteur en chef, qui nous parle un peu de tout ça.

Yan Lindingre, pour commencer, parlons un peu de Pete Best, une série très particulière… Lire la suite

Okko avant Okko, aux racines du mythe

Okko-couvOkko, tome 9: le cycle du vide 1/2, hub. Editions Delcourt, 62 pages, 14,95 euros.

Après une vie de combats et de fuite et un dernier accident dramatique, Okko, le plus célèbre rônin de l’empire du Pajan, décide de prendre sa retraite définitive dans un monastère. Il est temps alors pour Noshin de révéler son passé à ses compagnons. Un passé, lui aussi assez traumatisant.

Dans cette première partie du dernier épisode, on découvre une enfance à la dure qui a forgé le caractère d’Okko et un drame familial intense. En parallèle, une autre intrigue se développe autour de la mère d’Okko, à la source d’une tragédie sentimentale qui aura de lourdes conséquences…

Lire la suite

Les médias expliqués par la bande

machine influencer-couvLa machine à influencer, une histoire des médias, Brooke Gladstone (scénario), Josh Neufeld (dessin). Editions ça et là, 208 pages, 22 euros.

Brooke Gladstone est une journaliste américaine réputée, qui anime l’émission On the media, sur la chaîne publique NPR, soit à peu près l’équivalent en radio d’Arrêts sur images, le site de Daniel Schneidermann (qui signe la préface à l’édition française à cet ouvrage, d’ailleurs). Ici, elle poursuit ce travail de décryptage de l’information avec une focale plus large, avec l’ambition de questionner l’évolution des médias et des pratiques journalistiques à travers l’histoire et jusqu’aux nouvelles tendances à venir. Elle le fait à travers une quinzaine de chapitres, dessinés par Josh Neufeld. Ceux-ci alternent entrent des évocations historiques, du Guatemala antique au Watergate en passant par l’élaboration de la liberté de la presse aux Etats-Unis, de la création des journaux populaires ou de l’omniprésence de la télévision, mais aussi des réflexions plus thématiques sur la notion d’objectivité, celle d’engagement ou de « biais narratif », sur la censure (et l’autocensure), l’intérêt pour les journalistes de jouer la transparence, le poids des lobbys et celui du pouvoir, de la volonté des « pères fondateurs » aux exactions d’un Mc Carthy ou de Nixon.

Lire la suite

« Il n’y a pas de bons ou mauvais sujets » pour Wilfrid Lupano

Scénariste multi-cartes, Wilfrid Lupano s’est fait connaître notamment par sa série Alim le tanneur. Depuis, il se montre à la fois prolixe et talentueux. Et ses derniers albums sont un sans-faute. Rencontré lors des dernier Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, il revient sur ces derniers albums.

Wilfrid Lupano

« Il n’y a pas de bons ou mauvais sujets,
tout dépend de la façon de les traiter »

 

Lire la suite

Betty Barnowsky tout terrain

XII betty-couvXIII Mystery, tome 7: Betty Barnowsky, Callède (scénariste), Sylvain Vallée (dessin). Editions Dargaud, 56 pages, 11,99 euros.

Sans être un personnage de premier plan, ni avoir le charme envoûtant du major Jones voire de quelques autres figures féminines, le personnage de Betty Barnowsky est l’un des plus attachants de la galaxie XIII. Généreuse, entière, fidèle, ce n’est pas forcément par hasard qu’elle prend plus d’importance dans la nouvelle série initiée par Sente et Jigounov.
Situé entre les tomes 5 et 6, le récit de ce XIII Mystery se consacre à évoquer quelques failles intimes de Betty.
Salué par le président pour avoir activement participé à l’échec du complot à son encontre, Betty, se retrouve mobilisée par le général Carrington pour aller remettre de l’ordre dans les SPADS au San Miguel. Une mission nettement plus mouvementée et dangereuse que prévue. D’autant que Betty se découvre enceinte de XIII…

Lire la suite

Fanfoué toujours bien dans ses alpages

Histoire de faire une transition entre la pause alpine et la reprise, petite évocation d’un personnage désormais familier de la bande dessinée haut-savoyarde:  Fanfoué des Pnottas, de Félix Meynet.

fanfoueSi certains ne font pas leur âge, Fanfoué, lui est un jeune vieillard qui vient de souffler ses 20 ans l’an passé. Né comme logo d’un restaurant de station, le sympathique (et un peu lubrique) papy s’est vite émancipé pour vivre sa vie sous forme de strips paraissant dans l’hebdo haut-savoyard Le Messager (qui fait partie, comme le Courrier picard, du groupe Voix du Nord). On l’y retrouve d’ailleurs encore toutes les semaines, avec son éternel béret et son côté « vintage ».

Lire la suite

Une pause avant le sommet

SommetDieux-couvPetite pause estivale pour ce blog, en raison de vacances alpines de quelques jours.
Avec des ambitions nettement plus modestes que sur cette illustration, extraite du Sommet des Dieux le beau manga de Jirô Taniguchi… Mais dans l’idée, c’est ça.

Rappelons qu’adapté du roman de Baku Yumemakura, Le Sommet des Dieux, récit en cinq volumes publiés chez Kana Editions, raconte comment un photographe, persuadé d’avoir retrouvé l’appareil photo de Mallory (l’un des conquérants présumés de l’Everest), va se retrouver à enquêter sur la rivalité-amitié entre deux grands alpinistes japonais à la philosophie très différente.

Lire la suite

Cyril Pedrosa dans le Courrier picard : «Tout ce qui est raconté dans Autobio m’est arrivé»

Pedrosa-lead

Portrait de Cyril Pedrosa (photo Lebedinsky / Dupuis).

Nouvelle série de BD estivale proposée dans les pages du Courrier picard, à partir du 4 août, avec Autobio, de Cyril Pedrosa, sur les écueils de l’écologie au quotidien. Occasion de rencontrer un auteur très proche de ses personnages.

Autobio. Comme autobiographie, mais aussi biographie bio. Voire même bio tendance « bobo ». Derrière ce titre donc très « signifiant », Cyril Pedrosa livre une série pleine d’humour et d’autodérision, brocardant gentiment (mais en visant souvent juste et en touchant large) les contradictions du citoyen moderne, volontiers sensible aux causes environnementales mais pas forcément prêt à en assumer toutes les conséquences dans sa vie quotidienne, qu’il s’agisse de l’alimentation, du transport ou de l’éducation. La question est suffisamment riche pour que ces planches-gag aux tons immanquablement verdâtres, aient déjà donné naissance à deux albums, désormais réunis dans une intégrale, paru au printemps (toujours chez Fluide glacial).
Le Courrier picard en fera partager une vingtaine de planches à ses lecteurs, à partir du 5 août. C’est aussi l’occasion de rencontrer un auteur très concerné par ses sujets…

Lire la suite

A voir au Centre belge de la bande dessinée

Deux expositions à voir – entre autre – au Centre belge de la bande dessinée, à Bruxelles.

CBBD caniculeA Bruxelles, une visite au Centre belge de la bande dessinée s’impose toujours.
Le charme de l’architecture de l’ancien magasin de tissus dessiné par l’architecte Horta opère à chaque fois, avec ses poutrelles métalliques et son style art nouveau. Les expositions permanentes (sur l’histoire de la BD, ses différents aspects et des zooms sur les grands auteurs franco-belges), si elles ne surprennent plus, évoluent régulièrement. Et elles se sont étoffées, dernièrement, d’une petite expo consacrée à l’histoire de ces magasins Waucquez et à Victor Horta, avec des panneaux largement illustrés.

Et les deux expositions temporaires actuellement visibles valent le détour. Pour des raisons  différentes.

Lire la suite

Mission déjà en partie accomplie chez les Elfes bleus

Elfes6-couvElfes, tome 6: la mission des elfes bleus, Jean-Luc Istin (scénario), Kyko Duarte (dessin). Editions Soleil, 60 pages, 14,95 euros.

Retour aux sources pour la série Elfes. Ou plutôt retour à l’équipe à la manoeuvre dans le tome inaugural de la série. Et retour aussi des héros du Crystal des elfes bleus, Lanawyn, l’elfe, Turin l’humain et Nerrom, le nécromancien ork.

C’est encore une cité en détresse qui est à l’origine de cette « mission », celle d’Aspen, dans les terres glacées de Borduria, tout au nord du monde d’Aran. Une première équipe, envoyée pour répondre à l’appel à l’aide  d’Helyas, le responsable de la ville, a disparu sans laisser de traces. D’où cette « Mission » confiée à l’elfe bleue, qui s’est joint aussi les services d’une prétresse visionnaire, de deux chasseurs et d’un tueur. Parvenus à Aspen, ils vont se confronter à un mal à la force insoupçonnée, revenu du fond des temps…

Lire la suite