Au Blanc-Mesnil, l’esprit Thierry, c’est pas « l’esprit Charlie »

Depuis un an, l’auteur Remedium produit des strips sur un maire fictif. Une oeuvre qui n’est pas du goût du maire du Blanc-Mesnil, où il réside.

Titi GnangnanOù en est-on de cette grande proclamation de la défense de la liberté d’expression qui avait déferlé sur la France, en janvier dernier ? Celle-ci a bien reflué. Et apparemment elle n’a pas touché du tout le Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Où du moins son nouveau maire, Thierry Meignen (Les Républicains), élu en 2014. Récemment, ce dernier vient de faire voter par son conseil municipal un « accord de protection personnelle« , étape préalable au dépôt d’une plainte pour diffamation contre… un strip satirique local.

Titi Gnangnan est l’oeuvre du dessinateur Christophe Tardieux, alias Remedium, dont on avait pu découvrir le trait singulier et la veine sociale dans l’éphémère magazine M.Bd ou dans Adama, livre illustré évoquant un jeune élève sans-papiers. Mis en ligne, sur Tumblr et facebook depuis un an, sa série décrit les foucades du maire d’Alba Villa, Titi Gnangnan donc. Une cité imaginaire, vision satirique déformée de la politique municipale dans sa ville du Blanc-Mesnil…

Lire la suite

Réalités africaines

alex COUV titre+ petit.inddNouvelles graphiques d’Afrique, Laurent Bonneau. Editions Des ronds dans l’O, 164 pages, 25 euros.

Le titre est bien choisi. C’est bien des « nouvelles » sur l’Afrique contemporaine que donne Laurent Bonneau dans ce bel ouvrage, qui n’est pas vraiment une bande dessinée mais incontestablement une réussite graphique.

Onze récits, en voix off ou muets, contemplatifs et éclectiques qui, par touches impressionnistes, racontent une réalité africaine d’aujourd’hui, entre portraits de groupe, témoignages personnels, infos saisies au vol: la tentation de l’exil évoquée par un jeune de 21 ans, l’actualité du continent résumé sur RFI par les guerres en Centrafrique et au Soudan, une partie de foot sur la terre ocre, l’implantation économique chinoise, les enfants soldats, un retour près du fleuve de son enfance d’un reporter-photographe, des images d’un village au mode de vie encore traditionnel et ancestral…

Lire la suite

L’enfance usurpée de « La Favorite »

La Favorite_couvLa favorite, Matthias Lehmann. Editions Actes Sud BD, 160 pages, 23 euros.

Privés de parents, Constance vit chez ses grands-parents, recluse dans un domaine décrépit de la Brie, à l’écart du monde, dans la seconde partie des années 1970. Entre une grand-mère sadique qui la terrorise et un grand-père alcoolique et lâche.

L’arrivée de nouveaux gardiens portugais, avec leurs deux enfants va débloquer la situation, poussant Constance à prendre conscience de son identité sexuelle travestie et, progressivement, les faux semblants  et les apparences de cette famille aristo désargentée vont se déchirer, faisant apparaître une réalité plus sordide encore…

Lire la suite

Tempêtes sous un crâne

Mille Tempêtes_Couv Mille tempêtes, Tony Sandoval. Editions Paquet, 144 pages, 20 euros.

Adolescente rêveuse et mélancolique depuis le décès de sa mère, Lisa est confiée à sa marraine. Solitaire, elle flâne souvent au bord de la mer, amassant des petits objets pour jouer avec ses poupées. Un jour, elle découvre un casque aux faux air de viking, puis un arbre bizarre, dont les branches en « u » l’invitent à l’enjamber. Dernière découverte, un crâne de bouc figé dans la pierre, dont elle ne parvient qu’à casser une dent. Sans le savoir, elle vient de déclencher une guerre entre deux mondes, dont les méchants enfants du voisinage vont être la cible et elle, Lisa, la seule à pouvoir combattre les démons. Dans son monde et dans l’autre…

Lire la suite

Une mine d’inspiration sud-américaine

Le mondde du dessous_couvLe monde du dessous, Didier Tronchet, d’après le roman d’Anne Sibran. Editions Casterman, 64 pages, 17 euros.

Leur séjour sud-américain a inspiré Didier Tronchet et Anne Sibran. Un an après le récit de leur année d’expatriés en Equateur (Vertiges de Quito, chez Futuropolis), le dessinateur adapte en bande dessinée le roman de sa compagne.

L’histoire raconte la vie d’Agustin, un fils de mineur bolivien, dans les années 60. Comme des milliers d’autres indiens, celui-ci s’est tué à la tâche à la mine d’argent de Potosi. Une fois ce pèr disparu dans les vapeurs d’arsenic, Agustin croise son vrai géniteur, un métis qui engrossa sans ménagement sa mère. Son troisième père, le « padre Pio » eut une plus heureuse influence sur Agustin, lui apprenant à lire, à se battre et à être fier de ce qu’il est. Et un quatrième père, le « pako » lui apprendra la montagne et ses légendes. Tous contribueront à sa formation et lui permettront d’exécuter sa vengeance, libérant le diable des entrailles du Potosi, pour venger sa famille et plus largement des générations d’Amérindiens…

Sur le ton faussement naïf du récit enfantin, le récit, ici, oscille entre les souvenirs personnels, l’Histoire et les superstitions locales, l’âpre réalité sociale et les légendes qui traversent les siècles. Avec son style tragi-comique familier, Didier Tronchet illustre bien ce « réalisme magique » à la sud-américaine, avec des images parfois très fortes et marquantes.

Viva Zapatistas !

zapatistas_couvZapatistas, « les aventures sentimentales de Carmen y Jorge » et autres histoires, Pierre Place. Editions Aaarg !, 82 pages, 17,50 euros.

Découverts au sein de la revue Aaarg ! les Zapatistas de Pierre Place déploient toute leur énergie d’une seule traite dans ce bel album.

Dans un Mexique de cinéma, on retrouve les bandes révolutionnaires d’Emiliano Zapata, avec Carmen et Jorge, l’égérie nymphomane et le « révolutionnaire hématophobe », Rosalie, la blanchisseuse amoureuse du délicat Manuel, le capitaine Augusto a la tragique passion des jardinets, Ramon le chasseur de papillons et tous les autres « rebelles », révélés au cours de courtes tranches de vie pleines de fureur.

Lire la suite

Cases d’Histoire passe en revue Napoléon

Troisième numéro, déjà, pour Cases d’Histoire.

Cases d'histoire_3_couvAprès la place des femmes et le nazisme en bande dessinée (avec notamment de très pertinentes analyses sur l’utilisation marketing de la croix gammée ou l’histoire de la revue fasciste Le Téméraire), c’est Napoléon qui est à l’honneur du nouveau magazine numérique axé sur la BD historique (bicentenaire de Waterloo oblige, sans doute).

Thierry Lemaire fait d’abord le point et une recension des albums consacrés à l’empereur, pour constater d’une part leur nombre relativement peu élevé et leur orientation plutôt majoritairement hagiographique…

Lire la suite

Nouveaux mystères de Paris

chaque soir à onze heuresChaque soir à onze heures, Eddy Simon (scénario), Camille Benyamina (dessin), d’après le livre de Malika Ferdjoukh. Editions Casterman, 96 pages, 18 euros.

Nouvelle adaption d’un roman de Malika Ferdjoukh, après sa série Quatre soeurs.

Paris, de nos jours, dans les beaux quartiers, quelques étudiants vivent leur vie insouciante. Parmi eux, Willa, fille unique de parents séparés, entre un père bohème et sculpteur et une mère en perpétuelle recherche de l’âme soeur. Willa est l’amie de Iago, le frère (un brin dépressif) de Fran – qui pour sa part rêverait de séduire son beau professeur. Lors de la fête d’anniversaire de cette dernière, Willa rencontre Edern, ténébreux jeune homme, qui lui propose de venir jouer de la musique avec sa jeune soeur aveugle, Marni. Willa, séduite va progressivement découvrir les secrets, terribles, de la famille d’Edern Fils-Albern: meurtre, suicide et peu être plus encore… Et une partie des personnages vont se découvrir des liens insoupçonnés.

Lire la suite

Mémoire assassine

Assassine-couvAssassine, Patrick Delperdange (scénario), André Taymans (dessin). Editions Place du Sablon, 96 pages, 16 euros.

Nouveau label des éditions Pierre Paquet, Place du Sablon ambitionne de revisiter le patrimoine de la  bande dessinée franco-belge. Première parution avec cette réédition d’Assassine, roman noir subtil et baignant dans le fantastique.

Simon Davenport, un musicien, rentre chez lui après quelques jours d’absence. Dans une photo du journal, illustrant un article sur la fête locale et où figure sa maison, il a la surprise de découvrir, derrière la fenêtre du premier étage, une silhouette qui ressemble étrangement à son épouse… décédée deux mois plus tôt dans des circonstances traumatisantes. C’est le début d’une quête troublante, qui lui fera croiser une jeune photographe et le très étrange patron de l’hôtel voisin, au voyeurisme glauque…

Lire la suite

De belles images sur sa colère

Mettez des mots sur votre colère_couvMettez des mots sur votre colère, Marc Malès. Editions Glénat, 144 pages, 25,50 euros.

Voici un singulier album, à plus d’un titre.

Au début du XXe siècle, aux Etats-Unis, Owen Brady est un photographe un peu particulier. Oeuvrant pour le National Child Labour Committe (le comité national contre le travail des enfants), il parcourt le pays – et fait différentes rencontres marquantes – pour prendre des portraits de tous ces très jeunes travailleurs. Le comité ayant l’objectif de mieux sensibiliser l’opinion à sa cause avec ces preuves irréfutables. Arrivé au terme de son projet, Brady vient rendre compte de son expérience à son mentor, M.Evans. Et il lui confie sa détresse. Car ce combat, il le mène aussi contre ses propres traumatismes d’enfant battu. Cherchant à s’oublier dans l’alccol ou avec une prostituée de passage. Sa colère explose aussi périodiquement en accès de violence incontrôlés…

Lire la suite